Gillian Anderson demande à François-Henri Pinault de bannir la fourrure de toutes les marques de Kering

L’actrice Gillian Anderson a envoyé aujourd’hui une lettre au nom de PETA États-Unis à François-Henri Pinault, le PDG de Kering, afin d’appeler le géant de la mode de luxe à adopter une politique interdisant la fourrure au sein de tout le groupe.

Le mois dernier, Kering avait annoncé que Balenciaga et Alexander McQueen s’engageaient officiellement à ne plus utiliser de fourrure, laissant à la traîne Saint Laurent et Brioni, qui utilisent toujours les pelages d’animaux morts.

La fourrure est une mode cruelle qui n’a pas d’avenir

Comme le révèlent de nombreuses enquêtes à travers le monde diffusées par PETA, la cruauté est inhérente à l’industrie de la fourrure. La plupart des animaux tués pour leur fourrure passent toute leur vie confinés dans des cages minuscules et sales. Privés de la possibilité d’explorer, de jouer, de sauter, de courir ou de faire quoi que ce soit qui leur soit naturel, ces êtres sensibles deviennent souvent fous. Ils font des allers-retours frénétiques, rongent les barreaux, s’attaquent entre eux et vont même jusqu’à s’automutiler. Après cette courte vie de misère, ces animaux sont généralement gazés, électrocutés, noyés ou matraqués à mort. Certains sont même écorchés vifs.

Dans sa lettre, l’actrice souligne que l’utilisation des produits toxiques avec lesquels sont traités les peaux pour les empêcher de se décomposer entrave la mission de développement durable de l’entreprise et que dans les élevages pour la fourrure des ouvriers et des animaux sauvages ont contracté la COVID-19. Plusieurs pays ont signalé des mutations du nouveau coronavirus originaires des élevages producteurs de fourrure.

Une… politique [sans fourrure] s’inscrirait parfaitement dans le cadre des objectifs environnementaux du Fashion Pact. […] Il est illogique de faire perdurer ce commerce en déclin et dangereux, pour quelques créateurs de mode peu scrupuleux qui n’ont pas encore rompu avec leurs habitudes d’utiliser la fourrure. – Gillian Anderson

Des centaines de grands créateurs et marques ont déjà abandonné la fourrure, tels que Chanel, Armani, Prada, Gucci, Michael Kors, Maison Margiela et Versace. Pourtant, YSL semble avoir choisi de devenir la maison de couture la plus dépassée de France en continuant de voler leur pelage aux animaux.

Passez à l’action

Cette demande intervient juste avant l’assemblée annuelle de Kering qui aura lieu le 22 avril, au cours de laquelle PETA États-Unis, en tant qu’actionnaire, continuera à faire pression sur la société pour que celle-ci abandonne enfin la fourrure.

Agissez vous aussi en refusant toujours d’acheter de la fourrure et en demandant au gouvernement d’interdire totalement la production de fourrure animale en France.

L’article Gillian Anderson demande à François-Henri Pinault de bannir la fourrure de toutes les marques de Kering est apparu en premier sur PETA France.

Episode n°34 : Accepter n’est pas se résigner

Cette semaine, je reprends Le Modèle puisqu’il est encore un peu flou pour certain.e.s, et j’adresse un concept qui peut sembler légèrement loufoque, mais dont l’explication est logique : celui de l’acceptation comme outil de transformation. Accepter, ce n’est pas se résigner. Ce n’est pas baisser les bras. C’est croire que c’est possible pour moi. […]

L’article Episode n°34 : Accepter n’est pas se résigner est apparu en premier sur Au Vert avec Lili.

Grande nouvelle : la Nouvelle-Zélande annonce l’interdiction totale de l’exportation d’animaux vivants !

C’est une nouvelle qui met en joie tous les défenseurs des animaux : la Nouvelle-Zélande va mettre fin à son commerce d’exportation d’animaux vivants.

Le pays, qui envoie actuellement chaque année près de 3 millions d’animaux d’élevage vivants dans d’horribles voyages à travers le monde pour servir de « stock de reproduction », va éliminer progressivement cette pratique au cours des deux prochaines années. Selon les médias, le gouvernement néo-zélandais a remis à l’ambassade de Chine, le 31 mars, une lettre annonçant la fin de ce commerce.

Tragédie après tragédie

Au fil des ans, PETA Australie a écrit à plusieurs reprises au gouvernement de la Nouvelle-Zélande pour lui demander d’interdire l’exportation d’animaux vivants. Le mois dernier encore, l’association a envoyé une lettre lorsqu’un blocage du canal de Suez a piégé au moins 20 navires transportant des vaches et des moutons, mettant en danger la vie de centaines de milliers d’animaux.

D’innombrables enquêtes ont montré les conditions épouvantables dans lesquelles les animaux passent des semaines à voyager en mer, endurant le mal de mer, la promiscuité et l’exposition à toutes sortes de conditions météorologiques.

Les animaux exportés vivants continuent de souffrir et de mourir

L’Union européenne exporte chaque année des millions d’animaux vivants vers la Turquie, le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord pour l’abattage et l’engraissement. Lorsqu’ils quittent le territoire européen, les protections juridiques légèrement meilleures qui leur y sont accordées sont abandonnées, et quand ils atteignent leur destination, dans de nombreux cas, ils connaissent une souffrance et une mort encore pires que celle qu’ils connaîtraient ici.

Les animaux sont ballotés par une mer agitée, piétinés par leurs compagnons, étouffés par leurs propres excréments et mourant de déshydratation, de faim et de maladie à bord de ces navires. Ils continuent d’endurer des voyages épuisants – et de faire face à des risques inacceptables – pour ensuite être tués dans des conditions qui seraient illégales en France.

Agissez maintenant pour les animaux d’Europe

Le gouvernement néo-zélandais a pris une décision historique et empreinte de compassion. Avec cette mesure, le pays a dit « non » à l’envoi de millions d’animaux dans d’horribles voyages jalonnés de blessures, de déshydratation, de famine, de maladies et de mort.

L’Union européenne ne peut pas faire moins bien que la Nouvelle-Zélande. Rejoignez-nous pour demander à la Commission européenne d’interdire l’exportation d’animaux vivants et de mettre enfin un terme à ce commerce écœurant et dangereux :

L’article Grande nouvelle : la Nouvelle-Zélande annonce l’interdiction totale de l’exportation d’animaux vivants ! est apparu en premier sur PETA France.

La vie secrète des blaireaux, animaux maltraités et tués pour leurs poils

Bien que les blaireaux soient très sociables, ils vivent essentiellement en secret dans des cachettes souterraines et sont nocturnes, sortant la nuit pour chercher de la nourriture et jouer avec leurs frères et sœurs. Ces mammifères à fourrure sont protégés dans la plupart des pays européens, mais pas en France, où il est légal de les blesser et de les tuer.

Les blaireaux devraient être avec leur famille dans leurs terriers. Mais au-delà de la cruauté de la chasse au blaireau pratiquée dans notre pays, ces animaux paisibles sont aussi victimes d’une autre industrie ailleurs dans le monde. Dans les élevages de fourrure, ces individus sociaux sont privés de la possibilité de creuser, de choisir leurs compagnons ou de faire toute autre chose qui rendrait leur vie digne d’être vécue. Dans l’industrie du poil de blaireau, les animaux sont mis en cage et maintenus dans des conditions répugnantes avant que les ouvriers ne les battent et ne leur tranchent la gorge.

Après avoir lu ces faits sur les blaireaux, nous espérons que vous aurez envie d’agir pour sauver leurs vies.

Quelques faits fascinants sur les blaireaux

  1. Tout comme les humains, les blaireaux vivent dans des foyers avec leur famille et aiment passer du temps avec leurs proches. Ils ont un sens aigu de la communauté avec leur famille immédiate.
  2. L’odorat du blaireau est environ 800 fois plus fin que le nôtre.

  1. Peut-être à cause de leur odorat puissant, les blaireaux gardent leur habitat en bon état en créant une fosse de latrines en guise de salle de bain. Ils ne défèquent pas dans leur maison, mais fabriquent une fosse avec de l’herbe et des feuilles séchées juste à l’extérieur de leur terrier.
  2. Les blaireaux utilisent l’herbe pour une autre raison : comme litière. Ils aiment se sentir bien dans leur maison. Ils changent leur litière tous les jours, rejetant les vieilles feuilles à l’extérieur et ramenant une nouvelle couche fraîche pour dormir.
  3. Certaines habitations de blaireaux ont plus de 100 ans et sont transmises de génération en génération. Ces terriers souterrains comportent jusqu’à 40 entrées et plusieurs mètres de tunnels.
  4. Les blaireaux réconfortent leurs petits pendant les orages. Dans une colonie, après un énorme coup de tonnerre, on a observé un petit de 6 mois mettre ses pattes sur ses oreilles. D’autres blaireaux se sont assis autour de lui pour le réconforter.

© iStock.com/TonyBaggett

  1. Les blaireaux passent jusqu’à 70 % de leur temps sous terre, de sorte que peu d’entre nous ont le plaisir de les voir dans leur habitat naturel. Mais nous devons tous prendre la défense de ces animaux, qui sont souvent maltraités pour leurs poils. Voici pourquoi les blaireaux ont désespérément besoin de notre aide :

Pourquoi vous ne devriez jamais acheter de pinceaux en poils de blaireau

Les chasseurs capturent souvent des blaireaux protégés dans la nature à l’aide de collets et d’autres méthodes cruelles. Ou bien les gens font reproduire et enferment ces animaux sociaux dans de petites cages dans des élevages, avant de les battre violemment pour en faire des pinceaux pour la peinture, le maquillage ou le rasage.

L’enquête menée par PETA Asie en Chine a révélé que des blaireaux terrifiés étaient enfermés dans des cages exiguës et répugnantes, où ils devenaient fous à force de vivre en confinement intensif. Dans tous les élevages visités, il a été constaté des conditions de vie infernales.

De nombreux animaux souffraient de blessures non soignées et, dans un cas, il manquait une patte à un blaireau. À la fin de leur courte et misérable vie, les blaireaux hurlent tandis que des employés de l’abattoir les matraquent avec n’importe quel objet à portée de main, y compris un pied de chaise. L’un d’entre eux a été vu en train de se débattre pendant une minute entière après qu’on lui ait tranché la gorge.

*****

Les pinceaux végans sauvent les blaireaux

Après que PETA ait partagé ces images choquantes, une centaine de marques ont banni les poils de blaireau, y compris le groupe L’Oréal, qui a également interdit les poils de chèvre et tous les autres poils d’animaux. Il s’agit d’une énorme victoire concernant la plus grande société de cosmétiques et de produits de beauté au monde, mais certaines entreprises continuent de tirer profit de ces horribles traitements.

Chaque pinceau en poils de blaireau provient d’un animal sensible qui a enduré une mort terrifiante. Il n’y a tout simplement aucune raison acceptable d’utiliser des pinceaux et brosses en poils d’animaux, surtout quand il existe tant de pinceaux végans de grande qualité. Nous vous invitons à n’acheter que des pinceaux sans animaux. Appelez d’autres entreprises à abandonner immédiatement les poils de blaireau au profit de matériaux non issus d’animaux :

Appelez ces entreprises à cesser de vendre des pinceaux en poils de blaireau

L’article La vie secrète des blaireaux, animaux maltraités et tués pour leurs poils est apparu en premier sur PETA France.

RUTGER ( senior )

👕Je suis Rutger

👕Je suis un gentil papi de 12 ans ( estimation)

👕Je suis de taille moyenne 14/15 kg

👕Mon histoire : Alice m à trouvé dans la rue et m’a recueillis à son refuge ( Roumanie)

👕J’ai une particularité , j’ai les yeux nistagmus , les yeux qui roulent , cela provient sûrement du à un choc avec une voiture lors de mon errance dans les rues de roumanie

👕J’aurais besoin absolument d’un jardin même petit , de calme, et d’un coin pas trop enluminé par rapport à mes yeux qui sont sensibles

👕Je suis identifié castré et vacciné

👕Prêt à voyager

Frais d’adoptions : 150€ qui corresponds à son transport vers la France et une partie de sa mise en conformité

Pour m’adopter:

💻 le  formulaire à remplir  sur le site internet https://bit.ly/2VgTAyb

Pour faire un don ⬆️ Cliquez sur le bouton en haut à droite de la page nous sommes déductibles d impots⬆️

1€ / par mois pour nous soutenir dans nos actions

http://www.teaming.net/

ELENA ( senior) taille moyenne

IMG_7723 IMG_7724

 

👚Je suis Elena

👚Je suis une louloute âgée d’une dizaines d’années

👚Je me trouve en Roumanie au refuge de Alice

👚Je suis de taille moyenne 18/20 kg

👚Je suis une gentille louloute caline et joueuse qui aimerait finir ces jours dans une gentille famille car je n ai jamais eu ceci dans sa vie

👚J’adore les friandises☺️

👚Je suis identifiée vaccinée et stérilisée

🔺Frais d’adoptions : 150€ qui couvriront une partie de mon transport et de ma préparation sanitaire

Pour m’adopter:

💻 le formulaire à remplir sur le site internet https://bit.ly/2VgTAyb

Pour faire un don ⬆️ Cliquez sur le bouton en haut à droite de la page nous sommes déductibles d impots⬆️

1€ / par mois pour nous soutenir dans nos actions

http://www.teaming.net/

ISOLDE ( senior) taille moyenne

 

IMG_7726

👚Je suis Isolde

👚Je suis une louloute âgée d’une dizaines d’années

👚Je me trouve en Roumanie au refuge de Alice

👚Je suis de taille moyenne 18/20 kg

👚Je suis une gentille louloute caline et joueuse qui aimerait finir ces jours dans une gentille famille car je n ai jamais eu ceci dans sa vie

👚Je m’entends avec tous mes copains chiens

👚Je suis identifiée vaccinée et stérilisée

🔺Frais d’adoptions : 150€ qui couvriront une partie de mon transport et de ma préparation sanitaire

Pour m’adopter:

💻 le formulaire à remplir sur le site internet https://bit.ly/2VgTAyb

Pour faire un don ⬆️ Cliquez sur le bouton en haut à droite de la page nous sommes déductibles d impots⬆️

1€ / par mois pour nous soutenir dans nos actions

http://www.teaming.net/

LVMH sera-t-il responsable de la prochaine pandémie ? La parole est à LVMH

« Quand LVMH prendra-t-il la décision sensée de se distancier du commerce cruel et dangereux des peaux de visons, d’alligators, de renards et de pythons, et choisira-t-il d’investir dans le futur ? »

C’est la question qu’a soumis PETA États-Unis, actionnaire du groupe LVMH depuis 2017, en amont de l’assemblée générale du groupe qui aura lieu ce jeudi.

Ces dernières années, Calvin Klein et Tommy Hilfiger ont rejoint Chanel, Jil Sander et d’autres marques dans l’interdiction de la fourrure et des peaux exotiques. Ces politiques socialement responsables ont été adoptées alors que nous apprenions que les élevages d’animaux pour leur fourrure avaient accéléré la propagation mondiale de SARS-CoV-2, un virus que l’on admet largement être né du commerce d’animaux sauvages pour leur viande et leur peau.

Les industries de la fourrure et des peaux exotiques créent un terrain propice à la prolifération d’agents pathogènes

L’industrie de la fourrure est directement impliquée dans la propagation du nouveau coronavirus. La COVID-19 a déjà fait son chemin dans les élevages d’animaux pour la fourrure et des clusters de la maladie sont apparus dans des élevages de visons au Canada, aux États-Unis et à travers l’Europe, y compris chez nous en France, donnant lieu à l’abattage en urgence de millions de ces animaux. D’autres espèces élevées pour leur fourrure, comme les renards et les chiens viverrins, peuvent également être infectées par des coronavirus. En outre, les experts avertissent que les élevages d’animaux exotiques sont des lieux de reproduction d’agents pathogènes, ce qui augmente le risque de futures pandémies.

Jo-Anne McArthur

Le Dr. Clifford Warwick, biologiste et médecin, a souligné que les risques zoonotiques associés aux alligators et aux crocodiles comprennent les infections bactériennes dues à la salmonelle et à l’E. coli ainsi que la trichinellose, une infestation parasitaire. De plus, les crocodiles peuvent héberger le virus du Nil occidental, une maladie grave qui a causé 15 000 décès aux États-Unis. Tant que les animaux seront entassés dans des enclos sales et sordides, la prochaine pandémie est imminente.

Tout comme nous, les animaux ont des émotions et des sentiments

Depuis des décennies, PETA et ses affiliées ont dénoncé les pratiques ignobles courantes dans les industries des peaux exotiques et de la fourrure. Les travailleurs découpent des crocodiles alors qu’ils sont encore en vie et se débattent dans leur agonie. Le mois dernier, PETA États-Unis a écrit à Bernard Arnault, PDG de LVMH, pour lui faire prendre connaissance de la dernière enquête diffusée par l’association, montrant des serpents gonflés avec de l’air comprimé et des crocodiles électrocutés, piétinés et poignardés alors qu’ils étaient vraisemblablement toujours conscients, des pratiques courantes dans le commerce des peaux exotiques.

Pourtant, les alligators, serpents, visons et autres animaux tués pour leur peau ou leur fourrure peuvent ressentir la peur et la douleur et ont la volonté de vivre, tout comme nous. Les crocodiles aiment s’amuser en soufflant dans l’eau pour créer des bulles, les serpents apprennent rapidement, et certains cobras font même le mort jusqu’à ce qu’une potentielle menace soit passée. Les visons ronronnent quand ils sont heureux et les lapins sautillent quand la vie va bien.

Et maintenant ?

L’entêtement de LVMH à continuer de participer à la souffrance animale en confinant des animaux stressés, malades et abattus dans des conditions effroyables pour leurs peaux met la santé publique en danger en nous exposant au risque concret d’une nouvelle pandémie.

PETA et ses affiliées appellent LVMH à ne plus vendre de fourrure ni de peaux exotiques. Joignez-vous aux personnes compatissantes du monde entier pour dénoncer cette cruauté.

L’article LVMH sera-t-il responsable de la prochaine pandémie ? La parole est à LVMH est apparu en premier sur PETA France.

CARAMEL ADULTE TAILLE PETITE

IMG_7714

👛 Je suis Caramel

👛 Je suis une croisée cocker

👛 Âge estimé : 2 ans

👛 Je suis de taille petite plus

👛 Son histoire : Lors de notre voyage au mois d’août, nous avons passé, comme vous le savez, 15 jours au refuge d’Angélique à Alexandria. Lors de notre arrivée, aucun animal n’était stérilisé, Caramel et sa copine Enya ont alors été ramenés au refuge d’Alice pour être stérilisés. Elle a décidé de les garder à Dog Rose car la situation chez Angélique est catastrophique. À leur arrivée, les deux petites étaient complètement effrayées. Après plusieurs mois elles vont beaucoup mieux et elles sont prêtes à être adoptées.

👛 Je ne suis pas copine avec les chats

👛 Je suis identifiée vaccinée et stérilisée

👛 Frais d’adoption : 270€

Pour m’adopter : 📧 https://association4newlife.org/nous-contacter/ Ou en MP
🖊le formulaire à remplir directement sur la page http://bit.ly/2HW0CWQ
Pour faire un don ⬆️ Cliquez sur le bouton en haut à droite de notre page nous sommes déductibles d impots⬆️
1€ / par mois pour nous soutenir dans nos actions
http://www.teaming.net/association4newlife

 

 

LEIA ( senior) taille petite

🧚🏻‍♀️Je suis Leia

🧚🏻‍♀️Je suis une louloute âgée de 8 à 10 ans

🧚🏻‍♀️Je suis de petite taille 7kg

🧚🏻‍♀️Je me trouve en Roumanie au refuge de Alice

🧚🏻‍♀️Je viens du pauvre refuge de Alexandria , j’ai été transférée au refuge de Alice avec ma copine Padmé qui fut adoptée il y a qq semaines

🧚🏻‍♀️Je suis un véritable petit clown qui n’hésite pas à faire la pitre pour avoir une gourmandise

🧚🏻‍♀️Je m’entends bien avec les autres loulous

🧚🏻‍♀️Je suis identifiée vaccinée et stérilisée

🧚🏻‍♀️Frais dadoptions : 150€ qui couvriront une partie de ma préparation et de mon transport

Pour m’adopter:

💻 le formulaire à remplir sur le site internet https://bit.ly/2VgTAyb

Pour faire un don ⬆️ Cliquez sur le bouton en haut à droite de la page nous sommes déductibles d impots⬆️

1€ / par mois pour nous soutenir dans nos actions

http://www.teaming.net/

 

 

ASSOCIATION DE PROTECTION ANIMALE BASEE EN ALSACE