L’esprit de Noël commence dans notre assiette – tribune de Vahina Giocante

L’esprit de Noël commence dans notre assiette

Par Vahina Giocante

 

Un bouchon de champagne saute dans la cuisine, suivi du tintement de verres et d’exclamations de « Joyeux Noël » retentissant gaiement. Vous étendez la main sous la table pour caresser la tête de votre chien et de l’autre main, vous plantez votre fourchette dans un morceau de jambon, le goûtant à peine. Vous souriez plutôt à la vue de votre chien, l’air si mignon dans son nouveau manteau festif. Ce tableau peut sembler innocent, réconfortant même, mais il s’agit en fait d’un portrait illustrant une grave injustice et une hypocrisie qui, bien qu’ayant cours toute l’année, sont encore plus prononcées au moment des fêtes. En effet, en cette saison où est censée régner la compassion, la joie et l’empathie, le fait que nous gâtions certains animaux (les chats et chiens qui partagent nos foyers) tout en couvrant nos tables des Fêtes des cadavres d’autres animaux, qui avaient chacun une personnalité tout aussi distincte que Félix ou Médor.

Ce favoritisme n’est souvent pas conscient, mais est plutôt dû au conditionnement social qui nous entoure depuis notre plus jeune âge, et qui nous a appris que consommer certaines espèces serait soi-disant acceptable, tandis que d’autre espèces méritent notre amour et notre protection.

Pour commencer à examiner de manière critique notre tendance au spécisme (le mode de pensée qui postule une hiérarchie illogique et néfaste entre les espèces), considérons la colombe : un symbole de paix que l’on retrouve sur de nombreuses cartes de vœux, mais qui n’est pas bien différent des dindes qui finiront sur notre table du Réveillon. Bien que partageant le désir de vivre de la colombe et étant tout aussi sensible et capable de ressentir la douleur et la joie, les dindes (qui peuvent se montrer joueuses et sociables) souffrent terriblement de leur naissance à leur mort, seulement cinq mois plus tard. Leurs cadavres sont ensuite débarrassés de leurs entrailles et farcies… imaginez faire ça à une blanche colombe ?

Ou pensons aux cochons. Certaines études ont trouvé que ces animaux sont en moyenne plus intelligents qu’un enfant de trois ans. Ils peuvent – tout comme les chiens – apprendre leurs noms, et remuer la queue lorsqu’ils sont heureux et ils aiment jouer et se faire gratter le ventre. Contrairement aux chiens, cependant, ces doux êtres sont élevés par milliards dans des conditions sales et exiguës avant de se faire trancher la gorge, afin que des parties de leur corps puissent servir de pièce maîtresse symbolisant tout sauf la joie des fêtes.

Ce ne sont pas que les dindes et les cochons. Le foie gras qui sert d’entrée est l’organe malade d’un oiseau qui a été gavé de force de manière violente et terrifiante, plusieurs fois par jour jusqu’à ne plus pouvoir se déplacer et même respirer sans difficulté. Les tranches de saumon fumé sur la table sont la chair d’un individu qui a soit été élevé dans des conditions surpeuplées et insalubres où régnait maladie et agressivité, soit pêché dans son habitat naturel où il aurait pu continuer de vivre une vie qui avait pour lui de la valeur. Les animaux tiennent à leur vie tout comme les chiens et chats qui partagent nos foyers, et tout comme nous. Ils sont des individus, pas des ingrédients.

Violenter et massacrer des dizaines de milliers d’animaux – qui ne sont pour la plupart que de simples bébés qui ont passé la totalité de leur courte vie à languir dans des conditions sordides – est le contraire de l’esprit de paix, de partage, de générosité et de compassion des fêtes de fin d’année.

Si, comme beaucoup de personnes aujourd’hui, vous vous éveillez au besoin de plus en plus criant d’aligner vos actions sur vos valeurs, Noël est un moment merveilleux pour commencer. Laissez-vous inspirer dans vos choix de consommation par votre cœur, pas par des publicités. Adoptez dès maintenant un mode de vie plus éthique, plus juste et plus empli de compassion pour tous en couvrant votre table des fêtes de délicieux mets végans et en offrant des cadeaux à vos proches qui n’ont pas fait souffrir les animaux.

*  *  *  *  *

Pour agir pour les animaux en 2020, retrouvez toutes nos campagnes en cours ici.

L’article L’esprit de Noël commence dans notre assiette – tribune de Vahina Giocante est apparu en premier sur PETA France.

Les 11 plus belles victoires pour les animaux en 2019

L’année 2019 a été marquée par de nombreuses avancées pour la cause animale !

Impossible de l’ignorer, la cause animale est d’importance majeure aujourd’hui, en France et ailleurs. Grâce à une prise de conscience sociétale, de plus en plus de consommateurs font des choix éthiques, des mesures gouvernementales en faveur du bien-être animal sont votées, et des entreprises écoutent les revendications de militants animalistes et adaptent leur offre en conséquence. De nombreux progrès pour les animaux sont à célébrer en cette fin d’année 2019.

Anissa Putois, porte-parole de PETA France, fait le point sur ces victoires : lisez l’article complet sur Terrafemina.

L’article Les 11 plus belles victoires pour les animaux en 2019 est apparu en premier sur PETA France.

Des recettes véganes par milliers pour des fêtes réussies et sans souffrance – découvrez notre sélection d’ouvrages !

Le mouvement végan, qui vise à mettre fin aux souffrances des animaux exploités pour nos intérêts, prend de l’ampleur. À mesure que nous en apprenons plus sur ces êtres – qui ne sont en réalité pas si différent de nous en ce qui concerne leurs capacités à ressentir la joie, l’amour, la douleur et la peur, à tisser des liens affectifs et le fait qu’ils veulent vivre – ainsi que les atrocités qu’ils subissent dans les élevages, abattoirs, laboratoires, zoos, cirques et parcs marins, nous pouvons agir pour les protéger.

L’une des premières façons d’agir – et des plus puissantes – pour tous ces animaux est de manger végan. Si la chose peut sembler ardue au premier abord, de nombreux livres de recettes ont été publiés en France pour vous inspirer. À l’approche de la fin de l’année, voici une sélection qui pourrait vous inspirer pour vos repas de fêtes – ou pour offrir à vos proches !

Noël végan de Marie Laforêt

Un classique que l’on ne présente plus, avec 30 recettes traditionnelles revisitées, allant de l’entrée au dessert en passant par les amuse-bouches et même les cocktails !

Pâtisserie végane de Bérénice Leconte

Son auteure est également la fondatrice de VG Pâtisserie, une pâtisserie 100 % végane à Paris. Dans ce livre découvrez comment apprivoiser, et même briller, avec la pâtisserie végane !

Veganissimo d’Angélique Roussel

Retrouvez toute la cuisine italienne que vous aimez, mais sans souffrance animale : antipasti, crumble d’aubergine, lasagnes, tiramisù, mais aussi fromages ! Laissez-vous gagnez par la dolce vita végane.

L’Instant cru de Marie-Sophie L.

Des recettes sans lait, ni œuf, ni farine – et sans cuisson ! Plongez au cœur de la cuisine crue et apprenez à réaliser lasagnes, soupes, fromages, pain, tarte au citron… avec seulement un robot et un blender.

Bébé veggie d’Ophélie Véron
Parce que vous êtes de plus en plus nombreux à vous poser la question de comment alimenter un bébé sans produits d’origine animale, avec ses informations sur la nutrition infantile et ses recettes, ce livre pourrait bien devenir votre bible !

Grimoire seitanique du Vegan Black Metal Chef

Vous êtes plutôt branché métal ? Jetez-vous sur le livre du Vegan Black Metal Chef, avec ses 120 recettes véganes et décadentes.

La cuisine de Jean-Philippe de Jean-Philippe Cyr

Si vous connaissez ce YouTubeur québécois qui s’est fait connaître avec ses vidéos hilarantes sur le mode de vie végan, alors vous connaissez déjà sans doute sa cuisine. Sinon, c’est le moment de vous y mettre avec ce livre de recettes simples et accessibles !

Et pour encore plus d’idées, téléchargez gratuitement notre livret de recettes « Joyeuses fêtes véganes » :

L’article Des recettes véganes par milliers pour des fêtes réussies et sans souffrance – découvrez notre sélection d’ouvrages ! est apparu en premier sur PETA France.

6 moyens d’agir pour les animaux ce Noël

Décembre est la saison de la bienveillance, du vin chaud, des chocolats, des fêtes de fin d’année, des réunions de famille, des chants et des achats de Noël. Mais pour certains animaux, surtout ceux qui sont tués pour servir d’aliment ou pour leurs peaux, Noël n’est pas une occasion joyeuse. Cependant, vous pouvez aider à changer cela, avec ces étapes faciles pour répandre la joie tout ce mois de décembre.

    1. Votez avec votre porte-monnaie en laissant en rayon les articles faits d’angora, de cuir et d’autres matières cruelles d’origine animale. Jetez plutôt un coup d’œil à notre liste d’idées de cadeaux éthiques.
    2. Laissez Rudolph se reposer: les animaux ne sont pas des décorations de Noël, et il n’est pas juste de les traiter comme des accessoires dans les crèches, ou les parades de Noël. Si vous avez connaissance d’événements à proximité qui utilisent des rennes, des pingouins ou d’autres animaux sauvages, veuillez envoyer un message poli aux organisateurs pour leur demander de repenser leur programmation.
    3. Ne mangez pas de dinde. Un dîner de Noël sans cruauté est la voie à suivre pour quiconque a une conscience. Prenez donc exemple sur Paul McCartney – ou sur l’une de ces autres célébrités ayant banni la viande de leurs assiettes – en laissant les animaux morts en-dehors du menu de Noël. Des points bonus si vous réussissez à convaincre les membres de votre famille qui mangent de la viande avec votre délicieuse cuisine de Noël ! Et si vous ne savez pas par où commencer, téléchargez notre guide pour organiser un festin de Noël végan.
    4. Exprimez-vous contre le foie gras. Si vous apercevez du foie gras sur n’importe quel menu de Noël, veuillez écrire ou parler au gérant du lieu pour lui faire part de votre déception. La production de foie gras est si cruelle qu’elle est illégale dans certains pays, et il n’y a rien de festif dans la torture en boîte.
    5. Encouragez les gens à adopter, et non acheter ! Bien que tout le monde devrait maintenant savoir qu’un chiot est pour la vie, et pas seulement pour Noël, les refuges voient encore une vague de chiens et de chats abandonnés après la période des fêtes. Aidez à prévenir ces tragédies en expliquant à vos proches pourquoi ils ne devraient jamais acheter un animal dans une animalerie.
      © iStock.com/Pekic
    6. Donnez vos manteaux de fourrure ! Nous savons qu’aucun d’entre vous ne serait assez cruel pour acheter de la vraie fourrure (après tout, c’est ainsi qu’elle est faite). Mais si vous en avez accidentellement acquis, vous pouvez la donner à des refuges pour sans-abris, les utiliser comme litière pour les animaux dans le besoin, ou encore nous nous ferons un plaisir de vous en débarrasser pour les utiliser dans des démonstrations de sensibilisation.

Pour d’autres façons d’aider les animaux tous les jours, inscrivez-vous à notre réseau militant !

L’article 6 moyens d’agir pour les animaux ce Noël est apparu en premier sur PETA France.

Un « coyote » piégé et ensanglanté proteste contre l’ouverture du premier magasin Canada Goose parisien

À l’occasion de l’ouverture du premier magasin Canada Goose à Paris, des militants de PETA se sont rendus sur place aujourd’hui pour protester contre les pratiques cruelles de la marque, rappelant qu’elle tire profit du massacre d’animaux.

Michel POURNY

Ils se sont tenus devant la boutique, brandissant des pancartes déclarant « N’achetez pas Canada Goose » et « Un coyote tué pour chaque capuche » en compagnie d’un « coyote » ensanglanté. Celui-ci avait la patte prise dans un piège similaire à ceux qui entaillent les membres des coyotes trappés dans la nature dont la fourrure sert de garniture aux parkas de la marque.

Laissons leurs peaux aux coyotes

Les coyotes pris au piège, et en particulier les mères qui tentent désespérément de rejoindre leurs petits affamés, vont jusqu’à ronger leurs propres membres pour essayer de s’échapper. Si ces animaux ne meurent pas d’hémorragie, d’infection, ou de gelures, ils sont souvent matraqués à mort ou abattus au fusil au retour du trappeur.

Par ailleurs, les parkas Canada Goose contiennent du duvet d’oies qui passent toute leur vie dans des hangars surpeuplés et insalubres jusqu’à ce qu’elles soient égorgées, parfois alors qu’elles sont encore conscientes.

Agissez vous aussi pour les animaux massacrés par Canada Goose

Les coyotes sont tout aussi sensibles, intelligents et joueurs que les chiens qui partagent nos foyers. Chaque capuche en fourrure a engendré la souffrance d’individus innocents. PETA demande à la marque de se tourner vers des matières sans cruauté et encourage les consommateurs à éviter cette marque tant qu’elle profitera de la souffrance d’animaux.

Ecrivez à Canada Goose pour que la marque cesse d’utiliser des matières entachées de cruauté :

L’article Un « coyote » piégé et ensanglanté proteste contre l’ouverture du premier magasin Canada Goose parisien est apparu en premier sur PETA France.

12 idées de cadeaux pour une garde-robe végane et tendance

Que ce soit pour Noël, mais aussi pour un anniversaire ou bien juste pour (se) faire plaisir, quand il s’agit d’acheter vêtements ou accessoires il est bon de se rappeler l’impact de l’industrie de la mode sur les animaux et sur l’environnement.

Heureusement de plus en plus de marques répondent au désir des consommateurs d’une mode éthique – en voici quelques-unes !

Des baskets éthiques
Faites en bouteilles plastiques repêchées et recyclées (baskets Corail), ou 100% végétales (chez Wilo), elles sont en tout cas fabriquées en France, et surtout entièrement véganes ! Une bonne nouvelle pour l’environnement, pour les humains, et pour les animaux !


Portez l’innovation
Vous rêvez d’un sac ou de chaussures en « cuir » d’ananas ou de pommes ? Ça tombe bien, l’offre est de plus en plus riche ! Découvrez les sacs et accessoires de Camille, mais aussi les chaussures Guru ou Soulyé.



Un hiver doux pour les animaux
Pour cet hiver, offrez-vous un pull ou un manteau sans laine et chaud, conçu à partir de polyester recyclé, comme ceux de la marque Magnethik.


Sans cuir, mais résolument rock !
Qui a dit qu’éthique ne rimait pas avec style ? Laissez-vous convaincre avec les vêtements et chaussures de Jean Louis Mahé et cette veste de Jarod-Pi.



Jusqu’au bout du monde
Grands, nomades, mais élégants – ces sacs ont été conçus pour vous accompagner partout ! Personnalisez votre sac Unlock créé par la youtubeuse Romy, ou craquez pour un modèle de la marque Alixane.


Les animaux ne nous appartiennent pas et nous n’avons pas à les utiliser pour nos vêtements

Aujourd’hui la pression s’accroît sur le secteur de la mode et pousse tous ses acteurs, des grandes marques internationales de luxe aux créateurs indépendants, à proposer des collections modernes à partir de matières véganes et de textiles innovants qui n’impliquent pas de souffrance animale. Mais il reste beaucoup de progrès à faire, car des milliards d’êtres sensibles continuent d’être confinés, exploités, torturés et massacrés pour leurs peaux.

Dans les élevages d’animaux pour la fourrure, des lapins, visons, chiens viverrins, renards et autres animaux sont enfermés à vie dans de minuscules cages grillagées avant d’être abattus de manière violente. Les animaux trappés dans la nature – comme les coyotes dont la fourrure sert à garnir les parkas de la marque Canada Goose – sont capturés dans des pièges à mâchoire d’acier qui leur broient les membres jusqu’à l’os.

L’industrie du cuir est responsable de la mort de plus d’un milliard d’animaux chaque année : des vaches, des cochons, des chèvres et même des chiens et des chats.

Le duvet et les plumes qui sont utilisés pour garnir des vestes et manteaux sont souvent arrachés à des oiseaux vivants à qui cette torture est infligée plusieurs fois avant qu’ils ne soient abattus.

Les chèvres exploitées pour le mohair sont maltraitées, violentées et tués de façon terrifiante, comme l’a révélé l’enquête inédite de PETA Asie tournée en Afrique du Sud.

Les enquêtes menées dans une centaine d’élevages et de hangars de tontes sur quatre continents – dont dans les plus grands pays exportateurs de laine – ont continué à révéler des maltraitances graves infligées aux moutons dans ces exploitations : on y voit des agneaux cruellement mutilés et des moutons violemment plaqués à terre ; frappés à coups de poing, de pied et de tondeuse électrique ; et livrés à une mort atroce.

Agissez pour les animaux qui continuent d’être exploités pour la mode

Grâce aux marques comme celles présentées ici, ces traitements archaïques et barbares sont rejetés au profit de pratiques n’utilisant pas d’animaux et plus respectueuses de l’environnement et des employés.

Aidez les animaux encore massacrés par l’industrie de la mode en demandant l’interdiction de la production de fourrure en France :

L’article 12 idées de cadeaux pour une garde-robe végane et tendance est apparu en premier sur PETA France.

Excellente nouvelle ! Avon Products, Inc. prend des mesures pour cesser l’expérimentation animale

C’est un grand progrès ! Avon Products, Inc. a mis fin à tous les tests réglementaires sur les animaux partout dans le monde, y compris en Chine. Il s’agit pour la marque de la première étape cruciale pour cesser de tester ses produits sur les animaux. Aujourd’hui, l’entreprise travaille avec ses fournisseurs pour s’assurer qu’aucun ingrédient n’est testé sur les animaux.

“Avon se concentrera sur le travail avec les fournisseurs à propos de leurs politiques d’expérimentation animale pour les ingrédients utilisés dans les produits d’Avon. Entre-temps, Avon continuera à travailler avec ses partenaires pour faire pression en faveur de changements réglementaires et d’une meilleure acceptation des alternatives à l’expérimentation animale », a déclaré la société.

Nous nous réjouissons de l’approche réfléchie de l’entreprise pour s’assurer que ses produits vendus en Chine ne seront jamais testés sur des animaux. PETA États-Unis a travaillé avec eux tout au long de ce processus et tient à poursuivre ce travail pour éviter que les lapins, cobayes, souris, rats et autres animaux sensibles ne subissent des tests atroces.

Remarque : Avon Products, Inc. est une société distincte de New Avon. Avon Products, Inc. a vendu ses activités en Amérique du Nord en 2016 à une société distincte (New Avon) et vend maintenant ses produits sous la marque Avon partout dans le monde sauf aux États-Unis, au Canada et à Porto Rico.

Soutenez les entreprises qui ne font jamais de tests sur les animaux

Aidez à éviter que les animaux sensibles ne subissent des tests atroces, une vie de souffrance et une mort misérable – achetez toujours des produits non testés sur les animaux. Cliquez ci-dessous pour vous faciliter la tâche (page en anglais) :

L’article Excellente nouvelle ! Avon Products, Inc. prend des mesures pour cesser l’expérimentation animale est apparu en premier sur PETA France.

Les dindes vivent l’enfer avant d’être tuées pour Noël

Plus de 90 millions de dindes et dindons sont élevés chaque année en France, la quasi-totalité dans des élevages intensifs, faisant du pays le deuxième producteur mondial.

Les dindes sont sociables et joueuses, et elles adorent se faire caresser les plumes. Mais dans les élevages industriels, leur vie est écourtée et on leur refuse tout ce qui est naturel et important pour elles.

Voici cinq choses que vous ne savez peut-être pas sur ces oiseaux

1. Les dindes et dindons ont été génétiquement sélectionnées pour prendre du poids rapidement, car plus elles sont grosses, plus le profit sera important pour les éleveurs. Dans la nature, ces oiseaux peuvent courir et voler, mais dans les élevages industriels, la plupart ont du mal à marcher sous le poids de leurs corps anormalement lourds.

Animal Liberation ACT

2. La durée de vie naturelle d’une dinde peut atteindre 10 ans, mais dans les élevages industriels les oiseaux sont abattus à l’âge de 10 à 12 semaines seulement. Comme leur corps est anormalement lourd et déformé, ils sont sujets à l’arthrite, aux crises cardiaques et à l’insuffisance organique.

3. Les gens qui s’occupent des dindes dans les sanctuaires les appellent des « détectives naturels. » Ces oiseaux sont naturellement curieux – toujours à l’affût de nouvelles choses à voir et d’odeurs – et aiment saluer les visiteurs.

4. Dans la nature, les dindonneaux restent avec leur mère jusqu’à cinq mois après leur naissance. Ces doux oiseaux ont des liens étroits avec leurs petits : dans la nature, les mères défendent courageusement leurs familles contre les prédateurs.

5. Dans les élevages industriels, les dindes ont rarement l’occasion de profiter des rythmes naturels de la lumière du soleil et de l’obscurité. Elles vivent sous un éclairage artificiel, qui est manipulé pour déformer leurs habitudes normales de sommeil et d’alimentation et augmenter le nombre de fois où elles se nourrissent.

Animal Liberation ACT

Comme tous les autres animaux destinés à l’alimentation, les dindes doivent faire face à un voyage terrifiant jusqu’à l’abattoir. Ensuite, leurs têtes sont plongées dans un « réservoir d’étourdissement » électrifié, leur gorge est tranchée par une lame mécanique, et elles sont jetées dans de l’eau bouillante afin de leur retirer leurs plumes.

Vous pouvez aider les dindes et tous les autres animaux à Noël en mangeant végan

Pensons à ceux qui sont dans nos assiettes lors des fêtes de fin d’année : saumons, dindes, canards, homards, poulets et tous les autres. L’alimentation végane permet de partager un repas joyeux et délicieux en famille, sans animaux morts sur la table. Découvrez notre proposition de menu végan pour les fêtes :

Et pour encore plus d’idées, téléchargez gratuitement notre livret de recettes « Joyeuses fêtes véganes » :

L’article Les dindes vivent l’enfer avant d’être tuées pour Noël est apparu en premier sur PETA France.

RÉVÉLATIONS : des milliers de canetons jetés dans les poubelles pour le foie gras

Des images filmées par un lanceur d’alerte révèlent la vie des canards au Domaine de la Peyrouse, un établissement lié au lycée agricole de Périgueux, qui produit du foie gras et sert également de centre de formation et d’expérimentation pour la filière. Cette exploitation comprend un couvoir, des salles de gavage et un abattoir.

L214 diffuse les images qui montrent notamment des milliers de canetons femelles jetés vivants dans les poubelles du couvoir. Les canetons mâles eux sont mutilés : ils sont bloqués sur un carrousel où la pointe de leur bec est brûlée. Dans la salle de gavage industrielle, qui contient environ 1 000 canards, des apprentis du lycée de Périgueux s’entraînent au gavage à la pompe pneumatique. A l’abattoir, les canards reprennent conscience après avoir été saigné…


Le foie gras : un concentré de souffrance

Ce que révèle cette vidéo est semblable à ce que PETA a dévoilé en 2012, où Sir Roger Moore a narré pour PETA une vidéo choquante montrant la maltraitance dans les élevages de la coopérative Sarlat Périgord Foie Gras.

Le foie gras est le résultat d’une pathologie du foie appelée stéatose hépatique. Pour le produire, des employés saisissent des canards et des oies par le cou, leur enfoncent des pompes en métal au fond du gosier et pompent de grandes quantités de céréales et de gras dans leur estomac, plusieurs fois par jour, une manipulation barbare que l’on connaît sous le nom de « gavage ». Les oiseaux sont enfermés dans de minuscules cages ou des enclos surpeuplés. Ils sont privés de la possibilité de se baigner ou de se toiletter, et beaucoup d’entre eux ont du mal à se tenir debout parce que leur foie engraissé distend leur abdomen.

Vous pouvez aider à mettre fin à cette maltraitance

La souffrance de ces animaux est si intense que le gavage est interdit dans l’ensemble de l’Union européenne, à l’exception de 5 pays : la France, l’Espagne, la Hongrie, la Bulgarie, et une partie de la Belgique, où l’interdiction du gavage entrera en vigueur en 2023. La France est le premier producteur (75 % du foie gras mondial) et le premier consommateur mondial de foie gras.

Alors que de nombreuses alternatives végétales délicieuses existent pour remplacer ce mets atroce, refusez de participer à ce commerce cruel en bannissant le foie gras de votre table, et partagez ces informations autour de vous.

Allez plus loin en bannissant tous les animaux de votre assiette – partez à la découverte de l’alimentation végane avec notre programme d’accompagnement par email :

L’article RÉVÉLATIONS : des milliers de canetons jetés dans les poubelles pour le foie gras est apparu en premier sur PETA France.

ASSOCIATION DE PROTECTION ANIMALE BASEE EN ALSACE