Une campagne anti-foie gras déambule sur les Champs-Élysées pour la Saint-Valentin

Cet article a été publié à l'original sur ce site

À l’occasion de la fête des amoureux, PETA rappelle que le foie gras n’a rien de romantique et appelle les couples à la célébrer avec compassion. Dès vendredi dernier et jusqu’à aujourd’hui, dimanche, des affiches ambulantes peuvent être aperçues circulant sur les Champs-Elysées, boulevard Haussmann, rue de Rivoli et d’autres grands axes de la capitale, avec l’image d’un caneton accompagnée les mots « Pour la Saint-Valentin, écoutez votre cœur : Ne mangez pas mon foie. Rejetez la cruauté du foie gras ».

Cette campagne vise à faire prendre conscience à celles et ceux qui mangeraient encore du foie gras que celui-ci provient d’un individu qui a été élevé, maltraité et tué pour que son organe distendu et malade soit consommé.

La souffrance n’a rien de romantique

Le foie gras provient d’oies et de canards voués à une vie de souffrance, et qui passent les dernières semaines de leur vie à être gavés de force : on leur enfonce un tube métallique au fond de la gorge plusieurs fois par jour par lequel sont déversées d’immenses quantités de bouillie.

Leur foie se distend jusqu’à atteindre 10 fois sa taille normale, comprimant les poumons et certains oiseaux halètent en permanence tandis que d’autres sont si malades qu’ils n’arrivent plus à se tenir debout. Cette méthode est si cruelle que de nombreux pays l’interdisent et l’Union européenne recommande « de mettre fin au gavage forcé des canards et des oies, et cela pourrait être au mieux atteint par le biais de l’interdiction de la production, de l’importation, de la distribution et de la vente de foie gras ».

L214

En plus d’être particulièrement cruel, le foie gras est également un produit problématique du point de vue sanitaire. Chaque année, environ 40 millions de canards et d’oies sont élevés pour la production de foie gras au sein de l’UE. La plupart sont confinés dans des cages grillagées minuscules pendant les deux dernières semaines de leur vie où ils subiront le gavage – et une partie de ces oiseaux meurent durant ce processus. Cette promiscuité et la faiblesse des animaux favorisent l’émergence de maladies et d’épidémies. La France est actuellement ravagée par la grippe aviaire qui se propage rapidement sur notre territoire, et a entraîné l’abattage de plus de 200 000 canards (avec 400 000 individus supplémentaires en passe de l’être), nous montrant encore une fois que l’exploitation animale est liée à de graves risques sanitaires.

Agissez avec votre cœur

Le foie gras, qui implique le gavage violent d’oies et de canards délibérément rendus malades puis abattus, n’a pas sa place dans notre assiette, et encore moins lors d’un dîner aux chandelles censé célébrer l’amour. Cette affiche est un message de compassion véhiculé à l’occasion de la fête de la Saint-Valentin pour les millions de palmipèdes confinés, maltraités et exploités pour la production de foie gras – écoutons notre cœur et rejetons ce produit cruel.

Agissez pour les canards de France en partageant ce message de compassion envers les animaux :

L’article Une campagne anti-foie gras déambule sur les Champs-Élysées pour la Saint-Valentin est apparu en premier sur PETA France.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.