« Tous les animaux saignent de la même manière » : une nouvelle campagne remet le spécisme en question

Cet article a été publié à l'original sur ce site

Dans les abattoirs, les cochons, moutons, vaches et autres animaux sont suspendus la tête en bas par un postérieur et sont égorgés, parfois même lorsqu’ils n’ont pas été correctement étourdis. Si ce simple fait ne vous choque pas d’emblée, imaginez maintenant que la victime de ces souffrances soit en fait un chien ? Notre nouvelle campagne vise à encourager les gens à remettre en question pourquoi ils aiment certains animaux mais en mangent d’autres.

La campagne « Tous les animaux saignent de la même manière » a été conçue par PETA Allemagne et l’agence de publicité DDB Prague, travaillant bénévolement, et s’appuie sur les images bouleversantes prises par Tras los Muros, photographe offrant des clichés libres de droit pour la cause animale.

Un simple croquis de la silhouette d’un chien est apposé à l’image de chaque animal photographié, ces lignes blanches soulignant la distinction illogique que les êtres humains font entre telles et telles espèces animales. Dans ces affiches, des chiens se retrouvent à la place d’animaux d’espèces couramment utilisés pour leur viande, qui sont sur le point d’être tués pour finir dans l’assiette. Ces simples dessins illustrent l’illogisme du spécisme, selon lequel il serait soi-disant acceptable de torturer et de massacrer des vaches et des cochons par milliards, et de planter sa fourchette dans leur chair tout en faisant un câlin à son chien.

La campagne pose la question vitale : pourquoi cette différence entre la façon dont un chien est traité contrairement à un cochon ; qu’est-ce-qui justifie réellement que l’un soit aimé et nourri tandis que l’autre est tué et mangé ?

Rappelons que les cochons sont joueurs, affectueux et peuvent se montrer aussi – voire plus – intelligents que les chiens, et que les vaches sont câlines et tissent des liens forts entre elles et font preuve d’affection et d’attachement envers certains humains, lorsqu’on leur en donne l’occasion.

Qu’est ce que le spécisme ?

Le « spécisme » est une idéologie qui postule que la vie et les expériences de certains animaux ont une valeur inférieure à celles des humains ou à celles d’autres animaux simplement parce qu’ils sont membres d’une espèce différente. Cette fausse hiérarchie établie entre les espèces sert à justifier les pires formes de maltraitance systémique que les animaux subissent.

Cette perspective profondément préjudiciable ignore le fait que tous les êtres vivants, y compris ceux qui vivent dans l’océan, ont la capacité de souffrir au même titre que ceux avec lesquels nous partageons nos foyers. Les êtres sensibles que sont les animaux élevés, confinés, mutilés puis abattus pour l’alimentation ressentent la douleur, le plaisir, la peur, la frustration, la solitude et l’amour familial, tout comme nous.

vache veau

Comment faire pour aider les animaux victimes de cette injustice ?

Chacune et chacun de nous peut s’opposer au spécisme et à l’exploitation violente qui en découle en s’assurant de faire des choix éthiques quant à notre alimentation, nos vêtements, les produits que nous achetons et les activités et divertissements auxquels nous participons.

Ne pas soutenir les industries qui tirent profit de la souffrance animale permet à la fois de sauver des vies, d’envoyer un message fort aux industries qui les exploitent, et de soutenir le marché en plein essor des produits sans cruauté.

Pour en apprendre plus sur une alimentation pleine de compassion, commandez dès maintenant votre exemplaire gratuit de notre « Guide du végan en herbe » :

L’article « Tous les animaux saignent de la même manière » : une nouvelle campagne remet le spécisme en question est apparu en premier sur PETA France.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.