Pour « une radicalisation du bien » : l’appel vidéo de Yann Arthus-Bertrand à se passer de viande

Cet article a été publié à l'original sur ce site

En ce début d’année, le célèbre photographe, réalisateur et écologiste Yann Arthus-Bertrand s’associe à PETA dans une nouvelle vidéo. Il y explique pourquoi il est devenu végétarien et encourage toute personne ayant « un petit peu une conscience écologique » à en faire de même.

Du haut de ses 73 ans et dans le cadre de la crise climatique qui se poursuit en 2020, il fait le point sur l’absence de progrès constaté au cours du dernier demi-siècle en termes d’écologie, et met l’accent sur notre responsabilité individuelle à agir pour les animaux et la planète.

Il fait part de son écœurement face à l’industrie de la viande qui est « contre nature » : « des animaux qui sont tués n’importe comment, des animaux qui ne voient jamais le jour, en plus on ne mange que des animaux qui sont jeunes, des animaux qui ont 3 mois, 4 mois ». En effet, en France la viande provient à 80 % d’élevages intensifs où les animaux sont confinés dans des hangars ou des cages dont ils ne sortent que pour être transportés jusqu’à l’abattoir. De nombreuses vidéos d’enquête ont révélé qu’ils y sont souvent mal étourdis avant de se faire suspendre la tête en bas et égorger.

Cochons dans un élevage français – L214

« [J]e pense qu’on est dans la banalité du mal et qu’il faut aller dans une radicalisation du bien. » – Yann Arthus-Bertrand.

« Il faut qu’on vive d’une façon en accord avec nos convictions » explique-t-il. Qu’est-ce que cela implique ? « Un truc extrêmement facile à faire » selon lui, est de se passer de viande, rappelant que lui-même est végétarien. « Et aussi c’est important d’en parler, de le dire, quand vous avez décidé de le faire, d’expliquer pourquoi vous le faites, le dire autour de vous. Et le dire avec tendresse, bienveillance », conseille-t-il.

Agissez pour les animaux et la planète

En plus d’être source d’immenses souffrances pour les animaux élevés, exploités et massacrés, la production de viande et d’autres produits issus d’animaux crée également de graves dommages à notre planète : changement climatique, pollution, exploitation des sols et des ressources d’eaux, etc. Cette industrie est responsable de 14,5 % des émissions de gaz à effet de serre et de 91 % de la déforestation en Amazonie – sujet qui a enflammé la toile en 2019.

Selon une étude publiée dans The American Journal of Clinical Nutrition, le régime alimentaire d’un mangeur de viande requiert 17 fois plus de terre, 14 fois plus d’eau et 10 fois plus d’énergie que celui d’un végétarien.

Heureusement, il n’a jamais été aussi simple d’adopter un mode de vie éthique et écologique en passant notamment à une alimentation végane, plus respectueuse des animaux et de la planète. Ce début d’année est l’occasion parfaite pour se lancer, et pour vous faciliter l’expérience PETA vous propose un programme d’accompagnement par e-mail pendant 30 jours :

Vous pouvez également commandez gratuitement notre « Guide du végan en herbe ».

L’article Pour « une radicalisation du bien » : l’appel vidéo de Yann Arthus-Bertrand à se passer de viande est apparu en premier sur PETA France.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.