One Voice attaque le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation devant le Conseil d’État alors que les poils des lapins sont toujours arrachés pour l’angora

Cet article a été publié à l'original sur ce site

L’association de défense des droits des animaux One Voice a attaqué le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation devant le Conseil d’État pour son refus implicite d’interdire la pratique cruelle d’épilation des lapins angoras vivants.

Ces paisibles lapins, dont les longs et doux poils sont utilisés dans les pull-overs, les chapeaux, les gants et autres vêtements, étaient autrefois les victimes oubliées de l’industrie de la mode. La plupart de l’angora provient de fermes industrielles chinoises, et des images de témoins de l’intérieur de ces installations révélées par PETA Asie – montrant les lapins angoras hurlant tandis que les employés les attachent et leur arrachent les poils – ont fait trembler le marché et les commerces de vêtements.

Des scènes déchirantes ressemblant beaucoup aux pratiques rapportées par PETA Asie dans les élevages d’angoras en Chine ont été retrouvées dans les installations françaises aussi. Les images choquantes rendues publiques par One Voice ont été filmées dans six élevages en France entre février et juillet 2016 et ont révélé la poignante maltraitance de ces lapins terrifiés.

Tandis que les vidéos devenaient virale, les commerçants de vêtements stupéfaits ont rapidement accepté de rencontrer les affiliées de PETA de leur pays. Beaucoup de marques – telles que Calvin Klein, H&M, Marks & Spencer, Tommy Hilfiger et Topshop – ont rapidement écarté l’angora de leurs collections de vêtements.

De nouvelles images prises par One Voice en 2018 montrent que depuis cette date rien n’a changé pour les lapins dans les élevages en France. Le groupe s’apprête à défier le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation devant le Conseil d’État pour son refus implicite d’interdire la pratique d’épilation d’animaux vivants. L’audience aura lieu le vendredi 7 juin à 14h au Conseil d’État à Paris.

Ce que vous pouvez faire

La marque française de vêtements American Vintage revendique que la « bienveillance » est une de ses valeurs fondatrices, mais continue de vendre des vêtements faits avec de l’angora. PETA France a informé la marque de la cruauté inhérente à la production d’angora, mais aucun engagement à y renoncer n’a encore été pris.

S’il vous plaît, prenez un moment pour appeler American Vintage à s’engager à ne plus utiliser d’angora dans ses futures collections, et souhaitez bonne chance à One Voice dans son audience à venir :

L’article One Voice attaque le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation devant le Conseil d’État alors que les poils des lapins sont toujours arrachés pour l’angora est apparu en premier sur PETA France.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.