MISE À JOUR : Trois personnes accusées d’avoir torturé des chameaux en Égypte suite aux révélations de PETA

Cet article a été publié à l'original sur ce site

En Avril, PETA révélait que des chevaux étaient fouettés et des chameaux battus jusqu’au sang pour l’industrie touristique en Égypte. Après avoir vu les images de l’enquête et après que la Société pour la Protection des Droits des Animaux en Égypte ait déposé une plainte, les autorités locales ont arrêté trois personnes suspectées de torturer les chameaux sur le marché aux chameaux de Birqash au Caire. Ils risquent une amende et une peine d’emprisonnement pouvant aller jusqu’à six mois.

Sur le marché aux chameaux notoirement cruel de Birqash, des hommes et des enfants ont été observés en train de battre violemment des chameaux à coups de bâtons, tandis que ceux-ci criaient de douleur. Beaucoup d’entre eux avaient la face ensanglantée et l’un d’eux avait la bouche couverte d’écume.

L’enquête de PETA Asie concernait plusieurs destinations touristiques en Égypte – incluant la Grande Pyramide de Gizeh, Saqqara et Louxor. Les vidéos montrent des propriétaires à Gizeh battant violemment une jument qui s’était effondrée sur le côté alors qu’on l’obligeait à tirer une calèche. Elle était gravement blessée par sa chute, mais ils ont continué de la battre jusqu’à ce qu’elle se soit relevée. De nombreux chevaux utilisés pour des promenades à Gizeh et Louxor avaient des blessures douloureuses et sanglantes et devaient attendre sous le soleil brûlant le prochain client – sans nourriture, ni eau, ni accès à l’ombre. Les chevaux émaciés dont les côtes étaient visibles sous la peau ont été tirés et fouettés à plusieurs reprises.

Maltraiter les animaux utilisés pour le travail en Égypte viole l’article 45 de la Constitution du pays, qui stipule « L’État doit protéger (…) ceux qui sont menacés de disparition ou de danger ; garantir que les animaux soient traités de façon humaine ». Mais il reste encore beaucoup à faire. PETA demande l’interdiction de l’utilisation des animaux dans les sites touristiques du pays.

Si vous prévoyez de vous rendre en Égypte, ne montez pas ces animaux et ne faites pas de promenade en calèche tirée par des chevaux. En réservant votre voyage, demandez à votre agence et à votre hôtel s’ils font la promotion de ces attractions. Si oui, expliquez-leur pourquoi ils devraient cesser de le faire. Les animaux sont des êtres vivants, sensibles, qui souffrent dans cette industrie. Ils transportent les touristes seulement parce qu’ils sont forcés à le faire. Enfin, demandez au Ministre du tourisme égyptien de mettre fin à ces abus en interdisant l’utilisation de ces animaux sur les sites touristiques.

L’article MISE À JOUR : Trois personnes accusées d’avoir torturé des chameaux en Égypte suite aux révélations de PETA est apparu en premier sur PETA France.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.