Malgré l’interdiction, des produits cosmétiques sont TOUJOURS testés sur les animaux au sein de l’Union européenne

Cet article a été publié à l'original sur ce site

Les tests de produits cosmétiques sur les animaux sont interdits dans toute l’Europe. Pourtant, encore aujourd’hui, des animaux sont empoisonnés et tués pour tester des ingrédients cosmétiques.

lapin test

En 2013, nous nous réjouissions de l’entrée en vigueur de l’interdiction des tests d’ingrédients cosmétiques sur les animaux et de la vente de produits cosmétiques testés sur les animaux. Nous pensions que des milliers d’animaux ne souffriraient plus pour que soient fabriqués de nouveaux mascaras, rouges à lèvres ou fards à paupières. Mais à peine un an plus tard, nous dévoilions que des ingrédients cosmétiques étaient toujours testés sur les animaux en Europe à cause d’une mauvaise interprétation des dispositions légales encadrant les produits cosmétiques et les substances chimiques.

Depuis lors, nous n’avons eu de cesse d’œuvrer pour mettre un terme à ces atroces expériences. Découvrez ci-dessous les avancées que nous avons obtenues jusqu’à présent et ce que vous pouvez faire pour nous aider.

2013 : l’interdiction des essais sur les animaux et de la vente de produits cosmétiques testés sur les animaux entre en vigueur

L’interdiction européenne des tests de produits et ingrédients cosmétiques sur les animaux (Règlement européen sur les produits cosmétiques) est entrée en vigueur, de même que l’interdiction de la vente de produits testés sur les animaux sur tout le territoire européen. Cela aurait dû permettre aux consommateurs d’avoir la certitude que tout nouveau produit ou ingrédient cosmétique fabriqué après le 11 mars 2013 n’avait pas été testé sur les animaux.

2014 : les tests de produits cosmétiques sur les animaux refont leur apparition

Sous le prétexte de l’application de la réglementation REACH (acronyme de « Registration, Evaluation, Authorisation and Restriction of Chemicals », soit enregistrement, évaluation, autorisation et restriction des substances chimiques), la Commission européenne et l’Agence européenne des produits chimiques (ECHA) ont publié un communiqué commun indiquant qu’elles continuent d’exiger que les substances chimiques utilisés exclusivement dans les produits cosmétiques et auxquelles les employés des chaînes de fabrication pourraient être exposés soient testés sur les animaux.

Pour les ingrédients utilisés dans les produits cosmétiques et d’autres types de produits, les tests sur les animaux sont autorisés quel que soit le risque d’exposition de la main-d’œuvre, ce qui tendrait à suggérer que la réglementation REACH supplanterait le Règlement européen sur les produits cosmétiques.

Selon nous, cela constitue une violation manifeste à la fois de la réglementation REACH et du Règlement européen sur les produits cosmétiques.

2015 : PETA débute la nouvelle année en lançant une campagne autour des produits cosmétiques

Nous avons sollicité votre aide, et des milliers d’entre vous ont écrit à l’ECHA et à la Commission européenne pour les inciter à n’autoriser les tests d’ingrédients cosmétiques sur les animaux sous aucun prétexte. La Commission nous a répondu en publiant un communiqué confirmant que sa position n’avait pas évolué. Cela n’est pas suffisant !

2016 : PETA Royaume-Uni dépose une plainte auprès du Médiateur européen

Suite à divers échanges entre PETA Royaume-Uni, la Commission et l’ECHA, PETA Royaume-Uni a décidé de se tourner vers le Médiateur européen.

Malheureusement, cette dernière a éludé la question et n’a pas voulu contraindre l’ECHA et la Commission à revoir leur position. Toutefois, réservant son jugement concernant l’exactitude de leur communiqué commun, elle a noté que bien que l’ECHA et la Commission eussent publié un document de cadrage, cela ne signifiait pas forcément que ces indications soient correctes.

2017 : les scientifiques de PETA contribuent à mettre fin à un test particulièrement sordide

Sous l’égide du Consortium international scientifique de PETA, les scientifiques de PETA ont soutenu une entreprise dans sa procédure d’appel à l’encontre d’une exigence de l’ECHA imposant de tester un ingrédient cosmétique sur les animaux. Ce test consistait à faire ingérer de force des concentrations élevées d’un ingrédient cosmétique à des rates ou des lapines en gestation avant de les disséquer, elles et leur fœtus. Cette victoire a permis d’épargner des centaines d’animaux.

souris blanche test laboratoire

2018 : la Commission du Parlement européen entend les inquiétudes de PETA concernant le programme REACH

Plus de 100 000 personnes ont signé une lettre ouverte coordonnée par PETA et nos affiliées européennes demandant à l’UE d’utiliser l’évaluation formelle de REACH pour mettre un terme aux cruelles expériences sur les animaux et ouvrir la porte à des méthodes de recherche non animales innovantes.

Après que PETA a transmis cette lettre au Parlement européen, notre conseillère en politique scientifique, le Dr Julia Baines, a été invitée à s’adresser à la commission des pétitions du Parlement européen. Elle a expliqué à ses membres que les ingrédients cosmétiques continuaient d’être testés sur les animaux et les a enjoints à mettre un terme à cette pratique honteuse. La commission a accepté d’agir.

2019 : des tests sont toujours imposés, et nous nous tournons à nouveau vers le Parlement européen

Tout au long de ces années, les autorités réglementaires ont continué d’imposer que des tests soient menée sur les animaux. Heureusement, des entreprises s’élèvent contre ces exigences, et le Consortium international scientifique de PETA a été nommé intervenant officiel dans chacun de ces dossiers.

Le Dr Baines s’adressera bientôt à l’Intergroupe « Bien-être et protection des animaux » du Parlement européen afin d’appeler ses membres à tenir la Commission européenne et l’ECHA responsables d’avoir réduit à néant l’interdiction des tests de produits cosmétiques sur les animaux.

Ce que vous pouvez faire pour aider les animaux exploités pour les tests de produits cosmétiques

Aidez-nous à montrer la puissance de l’opposition publique aux tests de produits cosmétiques sur les animaux : demandez à la Commission européenne et à l’ECHA de respecter la loi en n’autorisant sous aucun prétexte les tests d’ingrédients cosmétiques sur les animaux.

L’article Malgré l’interdiction, des produits cosmétiques sont TOUJOURS testés sur les animaux au sein de l’Union européenne est apparu en premier sur PETA France.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.