Lewis Hamilton appelé à aider à mettre fin au parrainage de l’Iditarod par le propriétaire de la Formule 1

Cet article a été publié à l'original sur ce site

Précédemment élu personne de l’année par PETA, Lewis Hamilton pourrait bien se retrouver à la niche. Ingrid Newkirk, fondatrice de PETA et grande fan de Formule 1 (F1), a envoyé une lettre au pilote lui demandant de se joindre à l’appel de PETA et d’user de son influence considérable pour aider à mettre fin à la souffrance et à la mort des chiens utilisés dans l’Iditarod, une terrible course de chiens de traîneau longue de 1 600 kilomètres.

Hamilton – lui-même maître d’un chien et végan éthique – a été aperçu en train de dîner avec le propriétaire de la F1 et sponsor de l’Iditarod, Greg Maffei, PDG de Liberty Media, qui a refusé de mettre fin au parrainage de cet événement mortel par son entreprise – contrairement aux dirigeants d’ExxonMobil et de Coca-Cola.

Un mot de la part d’Hamilton pourrait sauver des chiens qui sont tout aussi précieux que Roscoe, avec qui il partage son foyer. C’est pourquoi PETA États-Unis demande au septuple champion du monde de cesser d’ignorer son appel à l’aide désespéré afin d’éviter que d’autres chiens ne subissent une mort atroce dans cette effroyable course.

Explications sur l’Iditarod

Dans l’épuisante course Iditarod, les chiens sont contraints de tirer de lourds traîneaux dans des conditions météorologiques parmi les plus extrêmes de la planète, avec des vents soufflant à 80 km/h et des températures pouvant atteindre moins 50 degrés.

Près de 250 chiens ont été retirés de la course cette année pour cause d’épuisement, de maladie ou de blessure, laissant les chiens restants travailler encore plus dur pour tracter les mushers.

Le bilan officiel des décès survenus lors de l’Iditarod, qui s’élève à plus de 150 chiens, n’inclut pas les innombrables animaux qui ont été tués parce qu’ils n’étaient pas assez rapides ou qui sont morts pendant la saison creuse alors qu’ils étaient enchaînés à des caisses délabrées ou à des barils en plastique dans un froid glacial, une pratique révélée par une enquête de PETA États-Unis.

Comment la F1 est-elle impliquée ?

L’Iditarod a perdu presque tous ses principaux sponsors, y compris ExxonMobil. Pourtant, le propriétaire de la F1, Liberty Media, n’a pas rejoint la liste et a toujours des liens avec cet événement mortel : l’une de ses sociétés, GCI, continue de parrainer la course à hauteur de plus de 215 000 £ chaque année.

Comment pouvez-vous aider ?

Les courses ne devraient impliquer que des participants humains volontaires, comme Lewis Hamilton. Vous pouvez contribuer à mettre fin à l’exploitation des chiens en demandant au propriétaire de la F1 de cesser de soutenir l’Iditarod :

L’article Lewis Hamilton appelé à aider à mettre fin au parrainage de l’Iditarod par le propriétaire de la Formule 1 est apparu en premier sur PETA France.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.