Les 15 plus belles avancées pour les animaux de 2021

Cet article a été publié à l'original sur ce site

Comme la précédente, l’année qui touche à sa fin n’a pas été des plus faciles. Notre monde a changé, mais une chose est restée constante : l’intérêt prononcé pour la cause animale en France et ailleurs, et la prise de conscience que chaque animal est quelqu’un et non quelque-chose a continué de se répandre.

Cela a permis à de nombreuses grandes avancées pour les animaux de voir le jour ces derniers douze mois, de la loi contre la maltraitance animale à l’abandon par de nombreuses marques de la fourrure et de l’angora, en passant par le lancement d’une initiative citoyenne inédite contre l’expérimentation animale par des géants de la cosmétique et la prise de position forte de plusieurs maires de France contre la cruauté du foie gras. Voici quelques-unes des plus belles victoires pour les animaux de l’année 2021 :

  1. La loi sur la maltraitance animale voit enfin le jour

Des avancées essentielles pour les animaux en France se sont enfin concrétisées avec le passage de la loi contre la maltraitance animale. Elle signe la fin programmée des animaux sauvages dans les cirques et dans les delphinariums (avec malheureusement des exceptions à combattre), prohibe la vente de chiots et de chatons en animalerie d’ici 2024 et acte la fermeture définitive des élevages producteurs de fourrure d’animaux sauvages.

  1. La fourrure continue son déclin inévitable

La fourrure n’est décidemment plus d’actualité ! Après des campagnes de longue haleine de la part de PETA, la marque Canada Goose a enfin annoncé qu’elle ne ferait plus usage de fourrure pour ses parkas – épargnant ainsi les coyotes qui étaient cruellement trappés et tués pour que leur fourrure garnisse ses capuches. Le grand groupe du luxe français Kering a également répondu à l’appel de PETA (et de l’actrice Gillian Anderson) en bannissant la fourrure à l’échelle du groupe. Valentino en a fait de même, et les plus de 40 éditions internationales du magazine Elle ne feront plus la promotion de la cruelle matière, ni dans ses contenus éditoriaux ni dans les publicités qu’elles contiennent.

Cette année, l’Estonie a enfin interdit les élevages producteurs de fourrure, l’Italie s’apprête à en faire de même, et Israël est allé encore plus loin en devenant le premier pays à bannir la vente de fourrure.

  1. Les maires de France se positionnent contre le foie gras

Une polémique sur le foie gras a retentit en France en cette fin d’année : après avoir été contactées par PETA, les mairies de Strasbourg, Grenoble, Lyon et Besançon ont confirmé avoir banni le foie gras – produit barbare issu du gavage ignoble d’oies et de canards en souffrance – de leurs réceptions et événements officiels. La pratique du gavage fait d’ailleurs l’objet d’une opposition grandissante de la part des Français, avec 71 % favorables à son interdiction et 40 % refusant d’en acheter pour des raisons éthiques et tout récemment, quatre célébrités se sont joints au débat en figurant dans une vidéo incitant les gens à dire « non merci » au foie gras.

  1. Dove et The Body Shop demandent la fin des tests cosmétiques sur les animaux

Les marques Dove et The Body Shop se sont joints à PETA, Cruelty Free Europe, Humane Society International Europe et d’autres groupes pour mobiliser les citoyens européens lors d’une initiative commune. Face aux menaces qui pèsent sur l’interdiction de longue date de l’expérimentation animale pour les cosmétiques, il est urgent de récolter un million de signatures afin que la Commission européenne maintienne et renforce l’interdiction de l’expérimentation animale et favorise la transition vers une évaluation de la sécurité des produits sans tests sur les animaux. Heureusement, le Parlement européen a voté à une écrasante majorité un plan visant à mettre fin à l’expérimentation animale.

  1. Le groupe L’Oréal arrête les pinceaux en poils d’animaux

Les blaireaux vivent dans des foyers avec leur famille et ont un sens aigu de la communauté avec leur famille immédiate. Ces animaux intelligents et sensibles réconfortent leurs petits pendant les orages, et certaines de leurs habitations (des terriers souterrains composés de plusieurs mètres de tunnels et jusqu’à 40 entrées) ont plus de 100 ans et sont transmises de génération en génération. Malgré cela, ces animaux sont souvent confinés, égorgés et même battus avec des pieds de chaise pour que leurs poils servent à confectionner des pinceaux de maquillage et brosses de rasage. Heureusement, après avoir pris connaissance de cette cruauté, la marque Wilkinson Sword s’est engagée à abandonner les brosses en poils de blaireau (rejoignant plus de 90 autres marques) et le groupe L’Oréal est allé encore plus loin en bannissant les poils de tous les animaux de la confection de ses pinceaux.

  1. Le monde est un endroit meilleur pour Samson

Un doux beagle né dans un sordide élevage, Samson n’a connu que le béton, l’acier et le bruit des 5 000 autres chiens destinés à des laboratoires de recherche du monde entier pendant la majeure partie de sa vie. Mais après avoir passé huit longues années dans une cage austère chez Envigo, un important distributeur international de chiens utilisés pour des expériences, Samson a été sauvé par un enquêteur de PETA États-Unis. Aujourd’hui, il apprend à jouer, découvre de nouvelles odeurs, observe les écureuils et les oiseaux, et reçoit des câlins et de l’amour au quotidien de la part de sa nouvelle famille.

  1. H&M signe une collection végane inédite avec PETA

L’avenir de la mode est végan ! On retrouve du cuir fait à partir de raisins et du duvet de fleurs dans la collection 100% végane et approuvée par PETA du géant de la mode H&M. « Co-Exist Story » est une collection durable de vêtements qui illustre le fait qu’il n’y a nul besoin d’exploiter des animaux pour la mode.

  1. Le Pentathlon moderne abandonne l’équitation

Après avoir entendu PETA États-Unis et suite à une plainte de PETA Allemagne vis-à-vis les violences subies par le cheval Saint Boy aux Jeux Olympiques de Tokyo, l’UIPM – l’organe directeur international du pentathlon moderne – a voté en faveur du retrait de l’équitation du pentathlon moderne. Cette épreuve cruelle sera remplacée par un sport impliquant uniquement des concurrents humains qui choisissent d’y participer volontairement.

  1. Armani, Farfetch et American Vintage abandonnent l’angora

Suivant des campagnes soutenues de la part de PETA et de ses entités internationales, les marques Armani, Farfetch et American Vintage se sont engagées à ne plus faire usage de l’angora – la douce fourrure de lapins à qui on l’arrache à grandes poignées pendant qu’ils hurlent de terreur et d’agonie – rejoignant ainsi les plus de 400 marques qui ont tourné le dos à cette matière obsolète.

  1. Le Cordon Bleu lance son premier cours de pâtisserie végane.

Le Cordon Bleu, l’une des plus illustres écoles de cuisine, a lancé un programme d’enseignement des techniques de pâtisserie végétale de 10 semaines, ce qui lui a valu de recevoir le « Prix de l’enseignement culinaire végan » de PETA.

  1. Le Portugal épargne aux enfants d’assister aux effroyables corridas

Après qu’une déclaration publiée par le Comité des droits de l’enfant de l’ONU ait mis en évidence les effets néfastes que peut avoir le fait d’assister à des sévices violents infligés à tout être sensible – dont font partie les taureaux – sur un enfant, le Portugal a relevé de 12 à 16 ans l’âge minimum requis pour assister aux cruelles corridas. Et pour la deuxième année consécutive, les fêtes de Pampelune ont été annulées, épargnant à des taureaux l’horreur d’une torture dans l’arène et d’une mort sanglante

  1. Cobra Gold 2021 : aucun animal n’a été tué lors de l’exercice militaire

Plus tôt cette année, PETA a pressé la ministre des Armées, Florence Parly, de demander à ce que les organisateurs d’un exercice militaire internationale en Thaïlande remplacent définitivement l’utilisation d’animaux vivants lors des exercices de survie en approvisionnement alimentaire par des méthodes d’entraînement sans animaux plus efficaces et plus éthiques. Cette année, pas un seul animal n’a été tué lors des exercices de survie du Cobra Gold 2021.

  1. Le Club Med s’engage pour les orques, les éléphants et d’autres animaux grâce à une nouvelle politique

Cet été, la célèbre agence de voyage Club Med a publié un nouveau guide sur le bien-être des animaux, dans lequel elle expose en détail ses engagements à ne plus promouvoir les promenades à dos d’éléphant, les spectacles de baleines et de dauphins en captivité, les corridas et les séances de photos avec des animaux sauvages.

  1. La Nouvelle-Zélande annonce l’interdiction totale de l’exportation d’animaux vivants

Le pays, qui envoie actuellement chaque année près de 3 millions d’animaux vivants dans de pénibles et longs voyages à travers le monde pour servir de « stock de reproduction », va éliminer progressivement cette pratique au cours des deux prochaines années. D’innombrables enquêtes ont montré les conditions épouvantables dans lesquelles les animaux passent des semaines à voyager en mer.

  1. Jean Paul Gaultier, Carolina Herrera, Nina Ricci et d’autres abandonnent les peaux exotiques

La société de mode de luxe Puig – qui détient les marques Carolina Herrera, Paco Rabanne, Jean Paul Gaultier, Nina Ricci et Dries Van Noten – a confirmé qu’elle cessera de vendre des articles fabriqués à partir de peaux de serpents, de crocodiles et d’autres animaux exotiques. L’entreprise familiale espagnole, a affirmé « vouloir laisser un monde meilleur à la prochaine génération ». À quand le tour de Hermès et de LVMH ?

L’article Les 15 plus belles avancées pour les animaux de 2021 est apparu en premier sur PETA France.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.