La vie secrète des blaireaux, animaux maltraités et tués pour leurs poils

Cet article a été publié à l'original sur ce site

Bien que les blaireaux soient très sociables, ils vivent essentiellement en secret dans des cachettes souterraines et sont nocturnes, sortant la nuit pour chercher de la nourriture et jouer avec leurs frères et sœurs. Ces mammifères à fourrure sont protégés dans la plupart des pays européens, mais pas en France, où il est légal de les blesser et de les tuer.

Les blaireaux devraient être avec leur famille dans leurs terriers. Mais au-delà de la cruauté de la chasse au blaireau pratiquée dans notre pays, ces animaux paisibles sont aussi victimes d’une autre industrie ailleurs dans le monde. Dans les élevages de fourrure, ces individus sociaux sont privés de la possibilité de creuser, de choisir leurs compagnons ou de faire toute autre chose qui rendrait leur vie digne d’être vécue. Dans l’industrie du poil de blaireau, les animaux sont mis en cage et maintenus dans des conditions répugnantes avant que les ouvriers ne les battent et ne leur tranchent la gorge.

Après avoir lu ces faits sur les blaireaux, nous espérons que vous aurez envie d’agir pour sauver leurs vies.

Quelques faits fascinants sur les blaireaux

  1. Tout comme les humains, les blaireaux vivent dans des foyers avec leur famille et aiment passer du temps avec leurs proches. Ils ont un sens aigu de la communauté avec leur famille immédiate.
  2. L’odorat du blaireau est environ 800 fois plus fin que le nôtre.

  1. Peut-être à cause de leur odorat puissant, les blaireaux gardent leur habitat en bon état en créant une fosse de latrines en guise de salle de bain. Ils ne défèquent pas dans leur maison, mais fabriquent une fosse avec de l’herbe et des feuilles séchées juste à l’extérieur de leur terrier.
  2. Les blaireaux utilisent l’herbe pour une autre raison : comme litière. Ils aiment se sentir bien dans leur maison. Ils changent leur litière tous les jours, rejetant les vieilles feuilles à l’extérieur et ramenant une nouvelle couche fraîche pour dormir.
  3. Certaines habitations de blaireaux ont plus de 100 ans et sont transmises de génération en génération. Ces terriers souterrains comportent jusqu’à 40 entrées et plusieurs mètres de tunnels.
  4. Les blaireaux réconfortent leurs petits pendant les orages. Dans une colonie, après un énorme coup de tonnerre, on a observé un petit de 6 mois mettre ses pattes sur ses oreilles. D’autres blaireaux se sont assis autour de lui pour le réconforter.

© iStock.com/TonyBaggett

  1. Les blaireaux passent jusqu’à 70 % de leur temps sous terre, de sorte que peu d’entre nous ont le plaisir de les voir dans leur habitat naturel. Mais nous devons tous prendre la défense de ces animaux, qui sont souvent maltraités pour leurs poils. Voici pourquoi les blaireaux ont désespérément besoin de notre aide :

Pourquoi vous ne devriez jamais acheter de pinceaux en poils de blaireau

Les chasseurs capturent souvent des blaireaux protégés dans la nature à l’aide de collets et d’autres méthodes cruelles. Ou bien les gens font reproduire et enferment ces animaux sociaux dans de petites cages dans des élevages, avant de les battre violemment pour en faire des pinceaux pour la peinture, le maquillage ou le rasage.

L’enquête menée par PETA Asie en Chine a révélé que des blaireaux terrifiés étaient enfermés dans des cages exiguës et répugnantes, où ils devenaient fous à force de vivre en confinement intensif. Dans tous les élevages visités, il a été constaté des conditions de vie infernales.

De nombreux animaux souffraient de blessures non soignées et, dans un cas, il manquait une patte à un blaireau. À la fin de leur courte et misérable vie, les blaireaux hurlent tandis que des employés de l’abattoir les matraquent avec n’importe quel objet à portée de main, y compris un pied de chaise. L’un d’entre eux a été vu en train de se débattre pendant une minute entière après qu’on lui ait tranché la gorge.

*****

Les pinceaux végans sauvent les blaireaux

Après que PETA ait partagé ces images choquantes, une centaine de marques ont banni les poils de blaireau, y compris le groupe L’Oréal, qui a également interdit les poils de chèvre et tous les autres poils d’animaux. Il s’agit d’une énorme victoire concernant la plus grande société de cosmétiques et de produits de beauté au monde, mais certaines entreprises continuent de tirer profit de ces horribles traitements.

Chaque pinceau en poils de blaireau provient d’un animal sensible qui a enduré une mort terrifiante. Il n’y a tout simplement aucune raison acceptable d’utiliser des pinceaux et brosses en poils d’animaux, surtout quand il existe tant de pinceaux végans de grande qualité. Nous vous invitons à n’acheter que des pinceaux sans animaux. Appelez d’autres entreprises à abandonner immédiatement les poils de blaireau au profit de matériaux non issus d’animaux :

Appelez ces entreprises à cesser de vendre des pinceaux en poils de blaireau

L’article La vie secrète des blaireaux, animaux maltraités et tués pour leurs poils est apparu en premier sur PETA France.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.