La forêt amazonienne sera-t-elle entièrement détruite à cause de la viande ?

Cet article a été publié à l'original sur ce site

De nouvelles preuves lient apparemment JBS S.A. (la plus grande entreprise d’abattage au monde) à la déforestation illégale de la forêt amazonienne, car le producteur de viande tente de créer plus d’espace pour élever et tuer des vaches pour leur chair.

Si vous n’étiez pas encore assez révolté pour arrêter la viande l’année dernière lors des incendies en Amazonie – après qu’il a été révélé que certains éleveurs de bétail déclenchent délibérément des feux de forêt illégaux afin de faire de la place pour plus d’animaux – c’est maintenant le moment d’agir. Selon The Guardian, des photos récemment rendues publiques semblent montrer un chauffeur de camion de JBS S.A. transportant du bétail d’un ranch amazonien illégalement déboisé vers un ranch « propre » qui vend ensuite du bétail à JBS S.A. C’est le chauffeur du camion lui-même qui aurait pris les photos. Cette nouvelle révélation intervient après que l’entreprise a affirmé pendant des années qu’il lui était difficile de s’assurer que ses fournisseurs ne participent pas à la déforestation ; mais le fait que du bétail soit transporté dans un camion de JBS S.A. depuis un élevage apparemment illégal semble indiquer une complicité directe dans la dévastation de l’environnement.

La forêt amazonienne versus l’appétit pour la chair de vache – l’un ou l’autre disparaîtra, et nos choix influenceront directement celui qui survivra.

Cette nouvelle preuve n’est que la dernière confirmation que l’industrie de la viande tue bien plus que ses victimes directes. La forêt amazonienne continue de régresser, mais ce n’est pas une fatalité : si nous réduisons la demande de viande, nous diminuons la nécessité pour les entreprises de la fournir. JBS S.A. sait déjà ce qu’il en est : au Brésil, l’entreprise lance une gamme de burgers végans durables. D’autres entreprises d’abattage comme Smithfield Foods et Maple Leaf Foods aux États-Unis adoptent également une orientation végane. En France, des entreprises comme Herta proposent maintenant des gammes de produits végans.

Nous ne pouvons tout simplement pas nous présenter comme étant écologiste et continuer à manger de la chair animale. En plus de lutter contre la déforestation, de réduire leur empreinte carbone et d’épargner la vie de près de 200 animaux chaque année, les personnes qui deviennent véganes réduisent leur risque de maladie cardiaque, de diabète, de cancer, d’obésité et d’autres problèmes de santé.

Mangez végan pour la planète et les animaux dès maintenant :

L’article La forêt amazonienne sera-t-elle entièrement détruite à cause de la viande ? est apparu en premier sur PETA France.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.