Greta Thunberg est-elle végane ?

Cet article a été publié à l'original sur ce site

Greta Thunberg est la porte-parole d’une génération. Déterminée à placer la menace colossale qu’est le changement climatique au premier plan des discussions politiques  et des décisions au niveau mondial, elle continue d’inspirer le grand public et les mouvements de justice sociale, y compris le mouvement Extinction Rebellion qui fait la une des journaux dans le monde entier.

Consciente de l’importante empreinte carbone générée par l’élevage d’animaux pour la consommation, celle qui milite pour le climat s’alimente elle-même de manière végane et met les personnes de son entourage au défi de suivre son exemple.

Lors d’une récente interview, Greta a expliqué qu’elle avait persuadé ses parents de devenir végans eux-aussi, en soulignant auprès d’eux que leur refus de faire cette transition facile mettait l’avenir de sa génération en danger. Son père est maintenant complètement végan, et sa mère l’est pour l’instant à 90 %.

(Vidéo en anglais) :

Voici pourquoi Greta veut que nous devenions végans 

Le réchauffement climatique

On ne peut pas se dire écolo tout en mangeant de la viande. Les industries de la pêche, de la viande, des produits laitiers et des œufs ne sont pas simplement effroyablement cruelles envers les animaux – elles représentent aussi un cauchemar pour la planète.

L’élevage est responsable d’une plus grande proportion (14 à 18 %) des émissions mondiales de gaz à effet de serre que tous les transports (qui représente 13,5 %, transport aérien compris), selon le rapport de l’ONU Tackling Climate Change Through Livestock (« lutter contre le changement climatique à travers l’élevage »).

Un autre rapport de l’ONU – Livestock’s Long Shadow (« l’impact de l’élevage ») – indique que l’élevage d’animaux est « l’un des deux ou trois principaux contributeurs aux problèmes environnementaux les plus graves, à tous les niveaux, du local au mondial ». La situation est si grave que l’ONU appelle à des changements urgents et sans précédent, notamment une modification de notre alimentation, afin de limiter les dégâts catastrophiques causés par le changement climatique.

Les espèces sauvages manquent d’espace pour vivre et disparaissent à un rythme alarmant. En dépit de cette crise, les humains continuent de raser certaines des régions les plus riches en faune de la planète – y compris les forêts tropicales d’Amérique du Sud – afin de faire paître des bovins ou de cultiver du soja destiné aux vaches, aux poulets, aux moutons et aux cochons tués pour la consommation. En ce moment, un tiers de la surface de la Terre est dédiée à l’élevage, mais si nous passions tous à une alimentation végane, nous pourrions réduire ce taux de 75 %.

déforestation viande élavage environnement

Une utilisation intensive d’eau

Et si l’exploitation violente de milliards d’animaux et la destruction catastrophique de l’environnement ne suffisaient pas, l’élevage utilise également une quantité d’eau dramatique. Les consommateurs de viande sont responsables, en moyenne, de l’utilisation de 15 000 litres d’eau par jour.

Il faut environ 1 790 litres d’eau pour faire pousser un kilo de blé, mais cinq fois plus d’eau pour obtenir un kilo de viande de bœuf. Il faut l’équivalent de 50 baignoires pleines d’eau pour produire un seul steak.

Il n’y a pas que la production de viande qui gaspille de l’eau. Il faut 72 % plus d’eau pour produire un litre de lait de vache que pour faire pousser la même quantité de lait de soja.

Utiliser autant d’eau inutilement et à un rythme aussi alarmant nuit à la planète et donc à notre avenir. Choisir de manger végan peut radicalement changer les chiffres : en s’alimentant sans produits animaux, chacune et chacun de nous peut réduire son empreinte hydrique de près de 60 %.

Ainsi, en toute connaissance de cause, la question n’est pas de savoir pourquoi Greta est végane mais pourquoi tout le monde ne l’est pas également.

Que pouvez-vous faire pour les animaux et la planète?

La meilleure chose à faire pour les animaux et notre environnement est de devenir végan. Ne pas manger de viande, d’œufs ni de produits laitiers est le moyen le plus simple pour chaque personne d’épargner la vie de près de 200 animaux chaque année tout en s’opposant à la cruauté quotidienne qui règne dans les abattoirs et les élevages intensifs en France et ailleurs.

Pour vous aider à sauter le pas, commandez un exemplaire gratuit de notre Guide du végan en herbe, plein de conseils et d’astuces pour faciliter chaque étape de cette transition :

L’article Greta Thunberg est-elle végane ? est apparu en premier sur PETA France.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.