Grande nouvelle : la Nouvelle-Zélande annonce l’interdiction totale de l’exportation d’animaux vivants !

Cet article a été publié à l'original sur ce site

C’est une nouvelle qui met en joie tous les défenseurs des animaux : la Nouvelle-Zélande va mettre fin à son commerce d’exportation d’animaux vivants.

Le pays, qui envoie actuellement chaque année près de 3 millions d’animaux d’élevage vivants dans d’horribles voyages à travers le monde pour servir de « stock de reproduction », va éliminer progressivement cette pratique au cours des deux prochaines années. Selon les médias, le gouvernement néo-zélandais a remis à l’ambassade de Chine, le 31 mars, une lettre annonçant la fin de ce commerce.

Tragédie après tragédie

Au fil des ans, PETA Australie a écrit à plusieurs reprises au gouvernement de la Nouvelle-Zélande pour lui demander d’interdire l’exportation d’animaux vivants. Le mois dernier encore, l’association a envoyé une lettre lorsqu’un blocage du canal de Suez a piégé au moins 20 navires transportant des vaches et des moutons, mettant en danger la vie de centaines de milliers d’animaux.

D’innombrables enquêtes ont montré les conditions épouvantables dans lesquelles les animaux passent des semaines à voyager en mer, endurant le mal de mer, la promiscuité et l’exposition à toutes sortes de conditions météorologiques.

Les animaux exportés vivants continuent de souffrir et de mourir

L’Union européenne exporte chaque année des millions d’animaux vivants vers la Turquie, le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord pour l’abattage et l’engraissement. Lorsqu’ils quittent le territoire européen, les protections juridiques légèrement meilleures qui leur y sont accordées sont abandonnées, et quand ils atteignent leur destination, dans de nombreux cas, ils connaissent une souffrance et une mort encore pires que celle qu’ils connaîtraient ici.

Les animaux sont ballotés par une mer agitée, piétinés par leurs compagnons, étouffés par leurs propres excréments et mourant de déshydratation, de faim et de maladie à bord de ces navires. Ils continuent d’endurer des voyages épuisants – et de faire face à des risques inacceptables – pour ensuite être tués dans des conditions qui seraient illégales en France.

Agissez maintenant pour les animaux d’Europe

Le gouvernement néo-zélandais a pris une décision historique et empreinte de compassion. Avec cette mesure, le pays a dit « non » à l’envoi de millions d’animaux dans d’horribles voyages jalonnés de blessures, de déshydratation, de famine, de maladies et de mort.

L’Union européenne ne peut pas faire moins bien que la Nouvelle-Zélande. Rejoignez-nous pour demander à la Commission européenne d’interdire l’exportation d’animaux vivants et de mettre enfin un terme à ce commerce écœurant et dangereux :

L’article Grande nouvelle : la Nouvelle-Zélande annonce l’interdiction totale de l’exportation d’animaux vivants ! est apparu en premier sur PETA France.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.