Grande nouvelle ! La maison mère de Tommy Hilfiger et Calvin Klein arrête les peaux exotiques

Cet article a été publié à l'original sur ce site

PETA (et les animaux) célèbrent une victoire historique alors que le géant de la mode PVH Corp. – la société mère de Tommy Hilfiger et Calvin Klein entre autres – a annoncé qu’elle allait interdire les peaux d’animaux exotiques dans toutes ses marques ! Cette victoire intervient après une décennie de pressions exercées par PETA États-Unis, et empêchera d’innombrables serpents, crocodiles, autruches et autres animaux d’être confinés et tués dans l’industrie de la mode pour leur peau.

Le groupe a expliqué à l’association que sa décision s’inscrit dans sa « stratégie de long terme pour faire progresser la mode de manière positive » et fait suite à des discussions avec les deux créateurs au sujet du lien entre le commerce des animaux sauvages et les épidémies et pandémies comme la COVID-19.

« Chez Tommy Hilfiger, nous nous engageons à créer une meilleure industrie de la mode en créant une mode qui ‘ne gaspille rien et accueille tout le monde’. Nous avons toujours pris et prendrons toujours très au sérieux l’environnement, les droits des humains, notre communauté et les questions connexes, c’est pourquoi nous n’utilisons de fourrure ou de peaux exotiques dans aucune de nos collections. Ensemble, nous pouvons faire avancer la mode pour de bon. » – Tommy Hilfiger

PVH Corp. rejoint ainsi Chanel, le groupe SMCP (Sandro, Maje, Claudie Pierlot et De Fursac), Mulberry, HUGO BOSS, Diane von Furstenberg, Paul Smith, Victoria Beckham, Vivienne Westwood et d’autres marques en prenant la décision éclairée de ne plus faire usage de peaux exotiques dans ses créations.

Dans la peau de qui êtes-vous ?

Chaque sac à main, ceinture ou chaussure en peau d’alligator ou de serpent est fabriqué à partir de la peau d’un individu qui ne voulait pas mourir d’une mort violente et douloureuse. PETA et ses affiliées ont révélé que dans l’industrie des peaux exotiques, les crocodiles se font ouvrir la nuque au couteau et des tiges métalliques leur sont enfoncées dans le crâne ; les serpents sont remplis d’eau pour desserrer leur peau, qui leur est ensuite arrachée souvent alors qu’ils sont encore conscients ; et de jeunes autruches sont envoyées à l’abattoir pour y subir une mise à mort violente pour que leur peau finisse en sacs.

Les alligators sont des animaux sociaux qui aiment se retrouver en groupe et utilisent toute une série de grognements, de sifflements et de rugissements pour communiquer entre eux. Ils font aussi d’excellentes mères et savent utiliser des outils. Lorsqu’ils ne sont pas tués pour des bottes, ils peuvent vivre jusqu’à 50 ans ! Les serpents quant à eux sont généralement des animaux craintifs. Les cobras royaux sont des parents vigilants, et certains serpents donnent même naissance à des petits vivants plutôt que de pondre des œufs.

Les conditions sordides, surpeuplées et sales dans lesquelles les animaux sauvages sont élevés et abattus pour leur peau sont un terrain propice au développement d’un large éventail de pathogènes zoonotiques comme la salmonelle ou E. coli, et sont similaires à celles qui ont donné naissance au nouveau coronavirus. Elles constituent une menace potentielle de futures pandémies, aussi la décision judicieuse de PVH permettra non seulement d’épargner d’innombrables souffrances aux animaux vulnérables et d’encourager les consommateurs à acheter des produits végans de haute qualité, mais elle pourrait aussi contribuer à stopper la prochaine pandémie avant qu’elle ne se déclare.

Ce que vous pouvez faire

Les animaux sont des individus sensibles et aucune marque moderne ne devrait profiter de leur mort pour fabriquer des vêtements qui pourraient être faits de matières véganes à la place.

Vérifiez les étiquettes avant d’acheter un vêtement et choisissez des produits végans. Vous pouvez vous référer à notre logo « PETA-Approved Vegan » qui indique que le produit ou la marque n’utilise pas de laine, de fourrure, de cuir, de plumes, d’écailles ou tout autre matériau dérivé d’un animal.

Joignez-vous enfin aux personnes compatissantes du monde entier pour dénoncer cette cruauté et appelez Hermès, Prada et LVMH à se débarrasser des peaux exotiques :

L’article Grande nouvelle ! La maison mère de Tommy Hilfiger et Calvin Klein arrête les peaux exotiques est apparu en premier sur PETA France.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.