Gillian Anderson demande à François-Henri Pinault de bannir la fourrure de toutes les marques de Kering

Cet article a été publié à l'original sur ce site

L’actrice Gillian Anderson a envoyé aujourd’hui une lettre au nom de PETA États-Unis à François-Henri Pinault, le PDG de Kering, afin d’appeler le géant de la mode de luxe à adopter une politique interdisant la fourrure au sein de tout le groupe.

Le mois dernier, Kering avait annoncé que Balenciaga et Alexander McQueen s’engageaient officiellement à ne plus utiliser de fourrure, laissant à la traîne Saint Laurent et Brioni, qui utilisent toujours les pelages d’animaux morts.

La fourrure est une mode cruelle qui n’a pas d’avenir

Comme le révèlent de nombreuses enquêtes à travers le monde diffusées par PETA, la cruauté est inhérente à l’industrie de la fourrure. La plupart des animaux tués pour leur fourrure passent toute leur vie confinés dans des cages minuscules et sales. Privés de la possibilité d’explorer, de jouer, de sauter, de courir ou de faire quoi que ce soit qui leur soit naturel, ces êtres sensibles deviennent souvent fous. Ils font des allers-retours frénétiques, rongent les barreaux, s’attaquent entre eux et vont même jusqu’à s’automutiler. Après cette courte vie de misère, ces animaux sont généralement gazés, électrocutés, noyés ou matraqués à mort. Certains sont même écorchés vifs.

Dans sa lettre, l’actrice souligne que l’utilisation des produits toxiques avec lesquels sont traités les peaux pour les empêcher de se décomposer entrave la mission de développement durable de l’entreprise et que dans les élevages pour la fourrure des ouvriers et des animaux sauvages ont contracté la COVID-19. Plusieurs pays ont signalé des mutations du nouveau coronavirus originaires des élevages producteurs de fourrure.

Une… politique [sans fourrure] s’inscrirait parfaitement dans le cadre des objectifs environnementaux du Fashion Pact. […] Il est illogique de faire perdurer ce commerce en déclin et dangereux, pour quelques créateurs de mode peu scrupuleux qui n’ont pas encore rompu avec leurs habitudes d’utiliser la fourrure. – Gillian Anderson

Des centaines de grands créateurs et marques ont déjà abandonné la fourrure, tels que Chanel, Armani, Prada, Gucci, Michael Kors, Maison Margiela et Versace. Pourtant, YSL semble avoir choisi de devenir la maison de couture la plus dépassée de France en continuant de voler leur pelage aux animaux.

Passez à l’action

Cette demande intervient juste avant l’assemblée annuelle de Kering qui aura lieu le 22 avril, au cours de laquelle PETA États-Unis, en tant qu’actionnaire, continuera à faire pression sur la société pour que celle-ci abandonne enfin la fourrure.

Agissez vous aussi en refusant toujours d’acheter de la fourrure et en demandant au gouvernement d’interdire totalement la production de fourrure animale en France.

L’article Gillian Anderson demande à François-Henri Pinault de bannir la fourrure de toutes les marques de Kering est apparu en premier sur PETA France.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.