Élection présidentielle : et maintenant on fait quoi ?

Cet article a été publié à l'original sur ce site

Dimanche soir, la France découvrait le nom de son président de la République pour les années à venir. Bien que les engagements politiques pris en matière de protection animale par Emmanuel Macron et le parti En Marche restent très limités et peu satisfaisants pour quiconque sait combien les animaux souffrent en France pour la production de nourriture, de vêtements, pour les loisirs et dans l’expérimentation scientifique, nous devons garder espoir dans le fait que 84% des Français pensent que la cause animale est importante (sondage IFOP de 2021), et nous rappeler qu’ensemble nous avons beaucoup de pouvoir.

Malgré le peu d’intérêt porté par le gouvernement aux droits des animaux, la pression citoyenne a réussi à faire voter en novembre 2021 une loi contre la maltraitance animale avec des avancées historiques pour les animaux en France, telles que la fermeture des élevages pour la fourrure et la fin programmée de l’exploitation des cétacés dans les delphinariums. PETA continuera donc sans relâche son travail d’information, de sensibilisation, d’enquête et de promotion du mode de vie végan – et nous comptons sur vous pour continuer avec détermination cette lutte à nos côtés !

S’impliquer à son échelle

La sphère politique n’a malheureusement pas encore rattrapé son retard sur les mœurs et les attentes sociétales. Cependant, chacun de nous peut agir quotidiennement à son échelle. En premier lieu en votant chaque jour avec son porte-monnaie pour le respect de ces êtres sensibles, en refusant de soutenir financièrement les différentes industries qui les exploitent. Il s’agit ici tout simplement de favoriser des aliments, matières, loisirs et cosmétiques sans cruauté dans ses choix quotidiens.

Ensuite, en étant acteur dans votre ville et votre région. De nombreuses décisions en faveur des animaux peuvent être prises au niveau local, telle que la stérilisation des chats errants ou l’interdiction de la pêche au vif. La loi de novembre 2021 citée plus haut dispose aussi l’interdiction de la détention d’animaux sauvages dans les cirques d’ici 7 ans – une victoire qui n’aurait jamais été possible si des centaines de municipalités françaises ne s’étaient pas engagées en ce sens.

Nous avons actuellement plusieurs actions en ligne à destination de mairies ou d’élus locaux, mais vous pouvez aussi les interpeler directement sur d’autres sujets :

Ne rien lâcher, pour eux

Être végan ne sauvera peut-être pas le monde, mais cela épargnera une vie de misère et une mort terrifiante à des êtres sensibles et réduira considérablement notre empreinte environnementale sur cette planète, que nous devons partager avec ses autres habitants.

En attendant de nouvelles avancées au niveau national, choisissons donc dès aujourd’hui de réellement faire valoir la cause animale en votant végan dans notre consommation de tous les jours.

L’article Élection présidentielle : et maintenant on fait quoi ? est apparu en premier sur PETA France.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.