Des moutons s’affichent dans le métro et demandent aux voyageurs : « Go Vegan »

Cet article a été publié à l'original sur ce site

En ce mois des bonnes résolutions et du Veganuary, de plus en plus suivi en France, PETA a installé 200 panneaux d’affichage dans le métro de la capitale pour appeler les gens à consommer avec compassion. La campagne vise à rappeler le sort trop peu pris en compte des doux moutons et agneaux qui sont souvent violemment tondus pour leur laine ainsi que maltraités et tués pour leur chair.

Cette période d’après-fêtes est le moment d’adopter de meilleures habitudes, pour soi et pour autrui. C’est l’occasion de s’engager à ne pas participer au calvaire réservé aux animaux violentés pour leur chair ou leur toison en laissant les individus sensibles, dont les agneaux et les moutons, hors de nos assiettes et de nos garde-robes.

La laine est souvent le produit de grandes souffrances

Depuis 2014, PETA a diffusé 14 enquêtes tournées dans plus de 100 exploitations lainières en Europe, en Amérique du Nord et en Amérique du Sud et en Australie – le plus gros exportateur de laine au monde – montrant partout des maltraitances abjectes envers les moutons dont la laine finit dans des vêtements et articles vendus ici en France.

Les ouvriers sont généralement payés au volume et non à l’heure, ce qui les encourage à travailler le plus rapidement possible – une expérience violente et terrifiante pour les moutons endurant des manipulations sans ménagement et des blessures profondes fréquentes. Les images d’enquête montrent des travailleurs qui donnaient des coups de pieds et de poings, qui piétinaient les moutons à la tête, ou encore les frappaient au visage avec des tondeuses métalliques. Une enquête en particulier montre des travailleurs mutilant des agneaux terrifiés à la chaîne : ils découpaient à la cisaille des morceaux de chair de la croupe des agneaux, une tentative grossière, connue sous le nom de « mulesing », de remédier aux problèmes engendrés par la sélection d’animaux produisant de la laine en excès.

En outre, la production de laine a un impact désastreux sur la planète. L’élevage de moutons génère en effet d’immenses quantités de gaz à effet de serre, à l’origine du réchauffement climatique, et pollue l’eau et les sols.

Les agneaux sont également victimes de l’industrie de la viande

En France, ils sont près de 4 millions à être tués chaque année, cela alors qu’il s’agit d’individus sensibles qui tissent des liens très forts avec leurs mères, qu’ils reconnaissent à la voix. Comme tous les autres animaux destinés à la consommation, ils subissent un transport dans des conditions épouvantables, souvent sans nourriture ni eau, et une mort terrifiante à l’abattoir. Il n’y a tout simplement aucune manière éthique d’exploiter des animaux pour des intérêts humains.

Ce que vous pouvez faire

PETA appelle à rejeter les souffrances de ces animaux et à consommer avec compassion à l’égard des moutons et des autres êtres élevés et tués pour l’alimentation ou l’habillement, en se détournant des produits issus de leur exploitation.

Celles et ceux souhaitant adopter une bonne habitude qui sauvera des vies en ce début d’année peuvent commander notre « Guide du végan en herbe » gratuit, ou rejoindre notre programme d’e-mails pour être accompagné pendant un mois.

L’article Des moutons s’affichent dans le métro et demandent aux voyageurs : « Go Vegan » est apparu en premier sur PETA France.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.