Des militants en combinaisons Hazmat dénoncent le lien entre la consommation de viande et le coronavirus

Cet article a été publié à l'original sur ce site

Le nouveau coronavirus a pris le monde d’assaut, faisant des milliers de victimes, forçant près de la moitié de la planète à se confiner pendant des semaines, et mettant l’économie à genoux. Mais le lien entre cette pandémie dévastatrice et notre consommation d’animaux est trop souvent ignoré.

C’est pourquoi des militants de PETA vêtus de combinaisons de protection contre les risques biologiques se sont tenus aujourd’hui devant le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation en brandissant des pancartes proclamant « La viande tue : vivez végan », « Fermons les abattoirs » et « Stop aux pandémies : vivons végan ».

©Michel POURNY

Alimentation carnée et maladies : les liaisons dangereuses

Le COVID-19 proviendrait d’un « marché humide » chinois où des animaux vivants et morts sont vendus pour la consommation humaine. Il est reconnu par des virologues que les marchés d’animaux vivants, ainsi que les élevages industriels et les abattoirs, tout aussi sales et souillés de sang et où sont parqués des milliers d’animaux malades et stressés, sont un terreau fertile pour les maladies zoonotiques. En effet, le problème ne se limite pas seulement aux viandes « exotiques » vendues en Asie, comme le prouvent notamment les grippes porcines et aviaires ou la variante de la maladie de Creutzfeldt-Jakob (vMCJ), dite « maladie de la vache folle ».

Aux États-Unis, près de 4 % des salariés d’abattoirs aurait été contaminé par le Covid-19 dans le pays depuis le début de l’épidémie. En Europe aussi des cas ont été détectés, par exemple en Allemagne où un important foyer d’une centaine de personnes atteintes du Covid-19 a été découvert dans une usine de transformation de viande, et où un autre foyer de même taille a été enregistré dans un abattoir du canton de Segeberg. Des visons ont également été testés positifs dans des élevages aux Pays-Bas. Le nombre d’infections au Covid-19 se multiplie également dans les abattoirs en France : 34 cas positifs ont été recensés chez Tradival à Fleury-les-Aubrais (Loiret), 69 autres à Kermené dans les Côtes-d’Armor, et une vingtaine de personnes ont également été contaminées dans l’usine d’abattage de volailles Arrivé en Vendée.

Les Nations Unies ont constaté que 70 % des nouvelles maladies humaines ont pour origine des animaux et que la plupart d’entre elles sont directement liées à des animaux utilisés pour l’alimentation. Le développement de ces « superbactéries » dans les élevages inquiète les scientifiques depuis des années – et aujourd’hui, les chercheurs craignent que cette menace imminente ne fasse que s’accroître.

L’Organisation Mondiale de la Santé affirme également que la viande transformée provoque le cancer. Par ailleurs, un régime végétalien réduit le risque de nombreuses maladies et affections dégénératives chroniques, notamment les maladies cardiaques, le cancer, l’obésité, l’hypertension et le diabète de type 2.

La prochaine pandémie est imminente tant que nous continuerons à élever et à entasser des animaux dans des conditions insalubres pour notre consommation. Pour la sécurité des travailleurs, du reste de la société, mais aussi pour protéger les animaux et la planète, nous devons fermer tous les abattoirs et entamer une transition vers une production alimentaire végétale, bien plus éthique, saine et sûre.

©Michel POURNY

Des virus mortels, des feux de forêt dévastateurs, l’accélération du changement climatique – manger des animaux a des conséquences apocalyptiques.

Nous ne pouvons pas espérer continuer à vivre sur la planète Terre si nous continuons à manger des animaux – c’est aussi simple que cela. La chose la plus simple que vous puissiez faire pour votre propre santé et pour le monde dans lequel nous vivons est de devenir végan dès maintenant et de convaincre tous ceux que vous connaissez de faire de même.

Passez à une alimentation végane et commandez gratuitement notre Guide du végan en herbe :

L’article Des militants en combinaisons Hazmat dénoncent le lien entre la consommation de viande et le coronavirus est apparu en premier sur PETA France.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.