Des clous enfoncés dans la tête de serpents vivants pour des accessoires de mode

Cet article a été publié à l'original sur ce site

PETA Asie a publié des images vidéo montrant comment les serpents sont maltraités et tués en Indonésie afin que leurs peaux puissent être vendues à des marques de mode.

Dans l’abattoir, les employés frappent les pythons à la tête avec un marteau et les suspendent à un échafaudage en enfonçant un clou à travers leur tête dans une planche de bois – tout cela alors que les animaux sont pleinement conscients.

Les images montrent ensuite des employés en train d’insérer des tubes dans la bouche des serpents ou de leur couper la queue et de nouer leurs orifices cloacaux pour les remplir d’eau, car cela facilite le dépeçage des animaux. Ces derniers sont contraints d’endurer tout cela alors qu’ils sont pleinement conscients et qu’ils ne bénéficient d’aucun soulagement de la douleur. Les travailleurs dépècent ensuite les serpents alors qu’ils sont probablement encore vivants.

Les images révèlent des faits horribles

Ces images rappellent des révélations similaires sur les abattoirs indonésiens publiées en 2021, qui ont montré que les serpents utilisés dans l’industrie des peaux exotiques sont gonflés à l’aide d’un compresseur d’air avant d’être écorchés. Ces enquêtes avaient permis d’exposer les pratiques des fournisseurs de LVMH, propriétaire de Louis Vuitton.

Aussi mortelle que la fourrure

De la même manière que la demande humaine de fourrure tue l’animal auquel elle a été volée, l’utilisation de la peau de serpent pour la mode se traduit par une mort douloureuse pour les serpents. Si vous ne voulez pas porter de fourrure, ne portez pas de peaux exotiques.

Les créateurs doivent abandonner les peaux exotiques

Torturer des animaux pour fabriquer des sacs à main ou des bottes est archaïque et inacceptable, surtout lorsque des options véganes haut de gamme sont disponibles. La mode doit être un plaisir, pas un fléau, et il est grand temps que l’industrie de la mode renonce définitivement aux peaux exotiques.

Parmi les créateurs qui ont déjà interdit l’utilisation de peaux exotiques dans leurs collections figurent Mulberry, Victoria Beckham, Chanel et Paul Smith.

Comment vous pouvez aider

N’achetez jamais de peaux exotiques et incitez ces marques à rejoindre la liste croissante des créateurs qui optent pour des alternatives véganes, respectueuses des animaux :

L’article Des clous enfoncés dans la tête de serpents vivants pour des accessoires de mode est apparu en premier sur PETA France.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.