Des « ânes » protestent devant les ambassades grecques en France et dans le monde entier

Cet article a été publié à l'original sur ce site

Des troupeaux d’« ânes » de PETA se sont rendus aux ambassades de Grèce partout dans le monde pour demander qu’il soit mis un terme aux promenades à dos d’âne notoirement cruelles de Santorin.

Les manifestations ont eu lieu après qu’une nouvelle enquête d’infiltration ait révélé la persistance de mauvais traitements infligés aux animaux à Santorin. Bien que des lois aient été adoptées pour protéger les ânes à la suite d’une enquête de PETA Allemagne sur l’île en 2018, ces images récentes révèlent que les maltraitances se poursuivent. Les ânes et les mules, dont beaucoup ont des blessures douloureuses, sont encore utilisés comme « taxis » par les touristes.

Des personnes compatissantes s’expriment en faveur de ces animaux devant les consulats et ambassades de Grèce dans le monde entier, notamment à Berlin, Londres, Paris, Sydney et Washington.


Que se passe-t-il à Santorin ?

Après que PETA et ses affiliées internationales ont lancé des campagnes pour interdire les promenades à dos d’âne et de mule à Santorin en septembre 2018, le Ministère grec du Développement rural et de l’Alimentation a adopté une loi stipulant que les touristes pesant plus de 100 kg ne seraient plus autorisés à monter les animaux.



Toutefois, cette nouvelle enquête montre que cette loi n’est ni respectée ni appliquée, car on laisse encore des touristes de tout poids faire ces ballades. Le gouvernement de l’île n’a apparemment pas non plus pris de mesures contre d’autres types de maltraitances envers les animaux.

Environ 100 ânes et mules épuisés sont encore obligés de monter et descendre plus de 500 marches abruptes et glissantes qui mènent à la vieille ville de Firá toute la journée.

Beaucoup d’ânes et de mules ont des blessures douloureuses – qu’il s’agisse de blessures fraîches ou de vieilles blessures non traitées qui ont laissé des cicatrices – sur l’abdomen, causées par des sangles de selle mal ajustées et d’autres équipements inadéquats. Pour eux, chaque pas est synonyme de douleur.

Comment vous pouvez aider les ânes

Demandez au ministre grec du Développement agricole et de l’Alimentation d’interdire immédiatement les cruelles promenades à dos d’âne et de mule à Santorin :

L’article Des « ânes » protestent devant les ambassades grecques en France et dans le monde entier est apparu en premier sur PETA France.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.