COVID-19 chez des visons : PETA appelle la ministre Barbara Pompili à fermer immédiatement les élevages

Cet article a été publié à l'original sur ce site

Alors qu’il y a quelques semaines Barbara Pompili, la Ministre de la Transition écologique, annonçait la fin prochaine de l’élevage de visons pour la fourrure en France, la pandémie de COVID-19 se répand chez les travailleurs et les animaux dans les élevages de fourrure d’Italie, des Pays-Bas, du Danemark, d’Espagne et d’Amérique du Nord. PETA a écrit à la ministre afin de lui demander de ne plus attendre pour fermer les derniers élevages français.

« En cette crise sanitaire qui plonge la France dans un second confinement, il est urgent d’agir pour le bien commun en faisant immédiatement fermer les élevages de visons, lieux propices à la diffusion et à la mutation du virus. »

La France aurait déjà dû fermer ses élevages de visons

Face à la multiplication des transmissions de COVID-19 dans ces élevages, le Parlement des Pays-Bas avait déjà voté en juin en faveur de la fermeture des élevages de visons avant la fin de l’année, alors que celle-ci était initialement prévue pour 2024. Le Danemark, pourtant premier exportateur mondial de peaux de visons, a annoncé hier que tous les visons d’élevage du pays – environ 17 millions d’animaux – seront tués. Les autorités sanitaires ont établi qu’une mutation du coronavirus chez les animaux s’était propagée à l’homme, et pourrait « poser un risque pour l’efficacité d’un futur vaccin ». En Italie, les politiciens et le public exigent maintenant que les 13 élevages à fourrure restants soient fermés immédiatement et que l’élevage d’animaux à fourrure soit interdit.

Ces décisions de fermer les élevages de fourrure interviennent alors que dans le dernier numéro du magazine Science des experts chinois, malaysiens et danois appellent à « une interdiction immédiate et totale de la production de fourrure de vison », soulignant le rôle joué par l’industrie internationale de la fourrure dans la propagation des maladies infectieuses zoonotiques.

En France, l’annonce la Ministre de la Transition écologique prévoyait que la fermeture des élevages de visons ne serait complète qu’en 2025 seulement. Mais dans le contexte sanitaire actuel, il est aberrant que la France prévoie un délai d’application aussi important, alors qu’il ne reste plus que quatre élevages sur notre territoire. Le risque sanitaire que font peser ces élevages sur la santé publique est trop important, et le gouvernement ne peut plus attendre pour les faire fermer.

L’élevage d’animaux à fourrure est dangereux et cruel

En plus d’être un terrain propice aux maladies, les élevages de fourrure continuent de faire souffrir d’innombrables animaux, qui subissent une vie de souffrances, enfermés, torturés et voués à une mort terrifiante, en attendant que ces lieux horribles ne ferment à jamais leurs portes.

Des enquêtes diffusées par PETA ont révélé que les animaux exploités pour leur fourrure passent la totalité de leur courte vie confinés dans des cages exigües et insalubres. Incapables d’adopter un comportement naturel, ils deviennent souvent fous, et certains vont même jusqu’à faire preuve d’auto-cannibalisme, en se rongeant les membres ou la queue à cause de la forte détresse psychologique et physique qu’ils subissent. A la fin de cette misérable vie, ils sont tués de manière atroce, que ce soit par empoisonnement, gazage, noyade ou en se faisant écorcher vif.

Ce que vous pouvez faire

En France, d’autres animaux souffrent tout autant que les visons dans les élevages, tels que les lapins Orylag élevés pour leur fourrure ou ceux élevés pour l’angora.

En raison de la cruauté et des dommages environnementaux inhérents à la production de fourrure, PETA demande au gouvernement français d’interdire totalement l’élevage d’animaux à fourrure. Si vous faites partie des 91 % des Français qui sont opposés au commerce de la fourrure (sondage de 2020), écrivez maintenant au ministre de l’Agriculture et de la Transition écologique et solidaire afin qu’il mette fin au cauchemar des autres animaux enfermés et tués pour leur pelage en France :

L’article COVID-19 chez des visons : PETA appelle la ministre Barbara Pompili à fermer immédiatement les élevages est apparu en premier sur PETA France.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.