Tous les articles par SAMA P-A

L’assurance réinventée pour chien et chat

D’accord mais vous faites quoi de plus ?

 

Nous vous rendons une partie de votre cotisation en fin d’année, si tout s’est bien passé. Tout simplement.

Un autre assureur se contenterait de rembourser vos sinistres : nous vous remboursons aussi la part de votre cotisation qui n’est pas dépensée…
C’est ça la magie de l’assurance collaborative.

Comment ça marche, Otherwise ?

 

C’est hyper simple et on a une vidéo d’une minute qui vous explique tout ça dans le détail.

Faites comme plus de 10 000 personnes avant vous : demandez votre premier devis !

 

2 minutes, et on vous aura dit tout ce que vous avez besoin de savoir pour choisir Otherwise.

L’article L’assurance réinventée pour chien et chat est apparu en premier sur Sama Protection Animale.

Pour un accueil des patients AVEC leurs animaux dans les EHPAD et maisons de retraite

Avec la vieillesse vient souvent la solitude.

27% des personnes âgées sont seules. Selon une étude des petits frères des Pauvres, 300 000 personnes de plus de 60 ans se trouvent en situation de mort sociale.

Cette solitude s’accroit lors d’un départ en EHPAD ou maison de retraite. Souvent, les personnes âgées sont éloignées de leur famille. Beaucoup perdent leurs repères dans cet environnement inconnu. Les aide-soignants sont en sous-effectif – difficile de prendre le temps pour donner de l’affectionaux résidents.

Cette situation de détresse s’accroit pour les propriétaires d’animaux. Souvent, ils sont obligés d’abandonner leur chien, leur chat, lors de leur départ en maison de retraite.

Ces personnes perdent alors leur meilleur ami. Sont contraintes d’abandonner un être dont ils se sentent responsables. Souvent, on les oblige à délaisser leur unique source de réconfort.

L’animal, lui, finit souvent sans famille. S’il est trop âgé, il peine à se faire adopter. Faute de place dans les refuges, les vieux chiens finissent souvent euthanasiés.

Pourtant, il existe une solution simple. Bénéfique à la fois pour les patients des EHPAD, et pour leurs chiens. Autoriser leurs personnes âgées à emmener leur animal avec elles.

Les études sont systématiques : les animaux aident quotidiennement les résidents de maisons de retraite à lutter contre la solitude, la dépression et même la maladie.

L’impact d’un chien, d’un chat, sur la santé physique des résidents est notable. L’animal invite les patients à être plus mobiles – tenir une laisse, caresser, promener…

Sur la santé psychologique des patients, l’animal est souvent le meilleur soin possible. S’occuper d’un chien ou d’un chat est valorisant, on se sent utile.

Pour les personnes atteintes d’Alzheimer, la présence de son animal remet le résident en lien avec le passé, lui apporte un point repère dans un environnement dépersonnalisant et angoissant.

L’animal est aussi source de bien-être – il ne juge pas. Son affection inconditionnelle permet aux personnes âgées de lutter contre la dépression et le sentiment d’abandon.

L’animal créé enfin du lien – entre les résidents des EHPAD, mais aussi avec le personnel soignant.

Tout le monde bénéficie de la présence d’animaux. C’est pour cela que nous nous adressons à tous les directeurs d’EHPAD et maisons de retraite. La moitié d’entre eux n’acceptent toujours pas les chiens ou les chats au sein de leur établissement. Nous leur demandons de reconsidérer leur règlement intérieur. De prendre en compte le formidable impact physique et psychologique que cela aurait sur leurs résidents.

Luttons ensemble contre l’isolement des personnes en maison de retraite. Contre l’abandon des animaux. Signez la pétition.

SAMA P-A est Financé par Vous !

Vous pouvez nous permettre de continuer en faisant un don. 

FAITES UN DON

L’article Pour un accueil des patients AVEC leurs animaux dans les EHPAD et maisons de retraite est apparu en premier sur Sama Protection Animale.

Sondage, Emmanuel Macron délaisse-t-il la cause animale ?

Près de 4 Français sur 5 (78%) estiment qu’Emmanuel Macron ne prend pas suffisamment en compte la protection animale dans sa politique !

Un sondage dont les résultats ont été révélés par la Fondation 30 millions d’Amis, illustre l’intérêt d’une grande majorité des Français pour la condition animale.Selon ce sondage, 83 % des Français sont favorables à l’interdiction de l’élevage intensif, alors que selon l’association, “dans notre pays, environ 80 % des animaux subissent ce mode d’élevage“. Ils seraient également plus d’un Français sur 5 à être favorable à un abattage sur le lieu d’élevage par des professionnels et ce, afin “d’éviter les souffrances liées au transport des animaux et les scandales de maltraitance dans les abattoirs” révélés par l’association L214 grâce à plusieurs caméras cachées. Enfin, “plus de 9 Français sur 10 (91 %) s’opposent au commerce de la fourrure“. 309.000 personnes ont signé la pétition de la Fondation 30 Millions d’Amis réclamant la fermeture des fermes à fourrure en Europe. En 2018 lors du même type de sondage, ils étaient 285.000.

Source : Sciences et Avenir

L’article Sondage, Emmanuel Macron délaisse-t-il la cause animale ? est apparu en premier sur Sama Protection Animale.

Selon vous, la loi Française protège-t-elle suffisamment les animaux ?

Si le nombre de participants à ce sondage est suffisamment conséquent, il sera transmis à nos Chefs d’Etat dans les mois qui viennent.

SAMA P-A est Financé par Vous !

Vous pouvez nous permettre de continuer en faisant un don. 

FAITES UN DON

L’article Selon vous, la loi Française protège-t-elle suffisamment les animaux ? est apparu en premier sur Sama Protection Animale.

Selon vous, la loi Française protège-t-elle suffisamment les animaux ?

Si le nombre de participants à ce sondage est suffisamment conséquent, il sera transmis à nos Chefs d’Etat dans les mois qui viennent.

SAMA P-A est Financé par Vous !

Vous pouvez nous permettre de continuer en faisant un don. 

FAITES UN DON

L’article Selon vous, la loi Française protège-t-elle suffisamment les animaux ? est apparu en premier sur Sama Protection Animale.

Allez-vous réduire votre consommation de Foie Gras à Noël ?

La consommation de foie gras est traditionnellement présente dans les repas de Noël des Français.

Mais depuis quelques années, les dénonciations d’élevages et de maltraitances à l’égard des canards se font entendre. Reportages, documentaires et images chocs dénoncent les conditions de vie inacceptables des oies et des canards.

A l’arrivée des fêtes, réduirez-vous votre consommation de foie gras ?

SAMA P-A est Financé par Vous !

Vous pouvez nous permettre de continuer en faisant un don. 

FAITES UN DON

L’article Allez-vous réduire votre consommation de Foie Gras à Noël ? est apparu en premier sur Sama Protection Animale.

Allez-vous réduire votre consommation de Foie Gras à Noël ?

La consommation de foie gras est traditionnellement présente dans les repas de Noël des Français.

Mais depuis quelques années, les dénonciations d’élevages et de maltraitances à l’égard des canards se font entendre. Reportages, documentaires et images chocs dénoncent les conditions de vie inacceptables des oies et des canards.

A l’arrivée des fêtes, réduirez-vous votre consommation de foie gras ?

SAMA P-A est Financé par Vous !

Vous pouvez nous permettre de continuer en faisant un don. 

FAITES UN DON

L’article Allez-vous réduire votre consommation de Foie Gras à Noël ? est apparu en premier sur Sama Protection Animale.

Signez pour demander l’interdiction de la production de fourrure en France

L’élevage d’animaux pour leur fourrure est interdit dans une dizaine de pays d’Europe. La France sera-t-elle le dernier pays de l’UE à autoriser l’enfermement et le massacre des animaux à fourrure pour une mode barbare ?

Dites au ministre de l’Agriculture qu’il est temps que la France se modernise en interdisant la production de fourrure en France.

Et si la France, suivant l’exemple de l’Autriche, de la Belgique, de la Croatie, de la Bosnie-Herzégovine, du Luxembourg, des Pays-Bas, de la République de Macédoine, du Royaume-Uni, de la Suisse, de la Serbie et de la Slovénie en finissait avec l’archaïque production de fourrure qui fait souffrir et tue encore des milliers d’animaux chaque année ?

En France, il subsiste une dizaine d’élevages de visons ainsi que 25 élevages de lapins à fourrure : des milliers d’animaux sont donc encore abattus – gazés, électrocutés, ou assommés – et dépecés chaque année pour alimenter une mode barbare qui consiste à revêtir la peau et les poils de quelqu’un d’autre.

Les visons – qui sont pourtant des animaux semi-aquatiques – passent toute leur courte et triste vie dans leurs cages grillagées exigües et sales, et ils n’en sortent que pour être tués. Privés d’activité, de stimulation et de contacts sociaux normaux il est courant de les voir devenir fous et effectuer des mouvements répétitifs compulsifs, signes d’une intense détresse psychologique.

Les animaux ne sont pas des matériaux à utiliser pour des manteaux ou des cols. Ce sont des êtres sensibles, comme nous. L’élevage d’animaux pour leur fourrure est une cruauté intolérable que 61 % des Européens rejettent. Demandez donc au ministre de l’Agriculture d’ajouter la France à la longue liste des pays européens où la production de fourrure n’est plus qu’un mauvais souvenir.

Faites pression sur le ministre de l’Agriculture pour qu’il mette fin au cauchemar des animaux enfermés et tués pour leur fourrure en France.

SAMA P-A est Financé par Vous !

Vous pouvez nous permettre de continuer en faisant un don. 

FAITES UN DON

L’article Signez pour demander l’interdiction de la production de fourrure en France est apparu en premier sur Sama Protection Animale.