Tous les articles par SAMA P-A

Coronavirus : chasse interdite durant le confinement

Peu après le confinement du pays, une dérogation avait été obtenue par le lobby de la chasse pour que les chasseurs puissent poursuivre leur “gestion” de la nature. Désormais, plus aucune chasse n’est autorisée par le gouvernement. Un répit pour la faune sauvage de notre pays !

C’est un cinglant désaveu pour Willy Schraen, le président de la Fédération Nationale des Chasseurs, qui annonçait juste après la mise en place du confinement général des mesures dérogatoires pour les chasseurs, obtenues auprès du ministère de l’Intérieur et en accord avec le ministère de la Transition écologique !

Devant le tollé suscité par cette dérogation exceptionnelle accordée par l’État à une minorité, le gouvernement a très vite rétropédalé et annoncé 48H plus tard que toute forme de chasse serait désormais proscrite en France à compter du 19 mars.

(…) fondationbrigittebardot.fr

SAMA P-A est Financé par Vous !

Si tous ceux qui lisent ce message donnaient 2 €, SAMA – Protection Animale pourrait continuer à prospérer encore de nombreuses années.

Le prix d’un café est tout ce dont nous avons besoin.

Par ici s’il vous plaît 👇

FAITES UN DON

L’article Coronavirus : chasse interdite durant le confinement est apparu en premier sur Sama Protection Animale.

Coronavirus : la crainte des associations de protection animale

Dans le contexte actuel de confinement imposé par la crise sanitaire liée au Covid-19, que deviennent les animaux des refuges animaliers ? Que les amoureux des animaux se rassurent ! L’activité de soin aux animaux pouvant difficilement s’effectuer en télétravail, ils ne vont pas mourir de faim. Les salariés et quelques bénévoles seront là pour s’occuper d’eux, avec toutes les conditions requises pour assurer leur sécurité.

« On s’est réparti en deux équipes qui ne se croisent pas. Les balades sont supprimées mais on a aménagé un petit parc pour sortir les chiens », explique Fabrice Roussel, le responsable du refuge de Menois.

Le refuge est fermé au public et tout est suspendu : enquêtes, visites post-adoptions, etc. « Pour les maltraitances, nous ne pourrons intervenir que pour les cas très graves et c’est très pénible à vivre. Pour les adoptions, nous allons finaliser celles qui étaient en cours mais pour toutes les autres, malheureusement, on devra attendre. »

Mais le plus difficile pour toutes ces associations de protection, ce sont les réactions irrationnelles de certains qui vont abandonner leurs animaux par crainte d’une hypothétique contamination, alors qu’il est prouvé qu’ils ne transmettent pas le virus. « On a déjà eu quelques appels. Évidemment, les gens ne disent pas clairement que c’est à cause de cela, ils prétextent autre chose. Alors on temporise, on explique que le refuge est saturé et on rappelle que le Covid-19 n’est pas transmis par les animaux. On fait passer le message, même si on nous dit que ce n’est pas la raison », poursuit Fabrice Roussel. « Pour l’instant, pas d’abandon en vue, mais je m’y attends un peu, tous les prétextes étant bons lorsque les gens veulent se débarrasser de leur chat », renchérit Dany Jacquot.

(…) l’est-eclair.fr

SAMA P-A est Financé par Vous !

Si tous ceux qui lisent ce message donnaient 2 €, SAMA – Protection Animale pourrait continuer à prospérer encore de nombreuses années.

Le prix d’un café est tout ce dont nous avons besoin.

Par ici s’il vous plaît 👇

FAITES UN DON

L’article Coronavirus : la crainte des associations de protection animale est apparu en premier sur Sama Protection Animale.

Coronavirus : 135 € parce qu’elle allait nourrir ses chevaux au pré

Sur la commune du Pouliguen, une jeune fille a été verbalisée de 135 € car elle allait abreuver ses deux chevaux qui se trouvent dans un pré à 500 mètres de chez elle.

Munie de son attestation correctement remplie, elle avait deux bidons de 20 litres d’eau chacun sur son scooter.

Une voiture de police l’a arrêtée et la fonctionnaire lui a donné une amende 135 € estimant que la priorité allait aux humains, pas aux animaux.

(…) ouest-france.fr

SAMA P-A est Financé par Vous !

Si tous ceux qui lisent ce message donnaient 2 €, SAMA – Protection Animale pourrait continuer à prospérer encore de nombreuses années.

Le prix d’un café est tout ce dont nous avons besoin.

Par ici s’il vous plaît 👇

FAITES UN DON

L’article Coronavirus : 135 € parce qu’elle allait nourrir ses chevaux au pré est apparu en premier sur Sama Protection Animale.

Haute-Corse : un chien retrouvé pendu

C’est une triste découverte qui a été faite sur la commune de Luri ce mardi 10 mars en début d’après-midi. Un chien y a été découvert sans vie, pendu à un arbre. L’animal, manifestement perdu, avait été retrouvé et accueilli par une habitante du village plus tôt dans la journée.

Le chien présentait des plaies à l’oreille ainsi qu’au cou, sans doute liées à une bagarre avec d’autres animaux” explique Florence Turi, présidente de l’association de protection animale Per Elli. “L’habitante de Luri qui l’a retrouvé l’a ensuite attaché sans serrer en raison de ses blessures. Elle m’a envoyé un message plus tard dans la journée pour me dire que le chien avait disparu

L’animal a été retrouvé pendu plus tard dans la journée par des jeunes qui ont prévenu dans la foulée Didier Ciolini, président de la société de chasse de Luri :

J’ai contacté les gendarmes qui m’ont conseillé de me rapprocher d’une association de défense des animaux, qui savent comment agir et mobiliser les gens dans ces situations“.

(…) corsematin.com

SAMA P-A est Financé par Vous !

Si tous ceux qui lisent ce message donnaient 2 €, SAMA – Protection Animale pourrait continuer à prospérer encore de nombreuses années.

Le prix d’un café est tout ce dont nous avons besoin.

Par ici s’il vous plaît 👇

FAITES UN DON

L’article Haute-Corse : un chien retrouvé pendu est apparu en premier sur Sama Protection Animale.

Poissy : condamné à un an de prison pour maltraitance animale

Il lui est désormais interdit de posséder un animal domestique. Jeudi 12 mars, un habitant de Poissy était jugé pour avoir frappé et projeté violemment un chien, dont il avait la garde, sur le sol de la place Racine. Il a été condamné à une peine de douze mois de prison, dont six avec sursis.

« Je ne pensais pas lui avoir fait mal. Ce n’est que lorsque j’ai vu la vidéo, que j’ai compris. » Dans le box du tribunal correctionnel de Versailles, cet homme âgé de 48 ans peine encore à expliquer son geste. Le 10 février dernier, il a été filmé par un passant en train de s’en prendre à Kara, une jeune chienne qui lui avait été confiée par sa nièce, partie au Sénégal. Diffusée sur les réseaux sociaux, la vidéo est rapidement devenue virale, accélérant notamment le processus d’identification et d’interpellation du Pisciacais qui a reconnu les faits.

« J’ai toujours aimé les animaux », assure-t-il devant les regards circonspects des avocats de la partie civile.

« Je la sortais trois fois par jour, mais ce jour-là, elle n’arrêtait pas de tirer sur la laisse et de s’arrêter brutalement, ça m’a énervé », relate le prévenu.

(…) lagazette-yvelines.fr

SAMA P-A est Financé par Vous !

Si tous ceux qui lisent ce message donnaient 2 €, SAMA – Protection Animale pourrait continuer à prospérer encore de nombreuses années.

Le prix d’un café est tout ce dont nous avons besoin.

Par ici s’il vous plaît 👇

FAITES UN DON

L’article Poissy : condamné à un an de prison pour maltraitance animale est apparu en premier sur Sama Protection Animale.

EXTINCTION IMMINENTE : Il ne reste que 6 à 22 vaquitas

Il ne reste que 6 à 22 vaquitas. Ces petits cétacés sont au bord de la disparition, massacrés par les cartels mexicains qui quadrillent la mer de filets pour pêcher illégalement un poisson qui vaut de l’or, le totoaba.

Sea Shepherd mène une bataille navale pour sauver les vaquitas.

Retrouvez ce reportage en intégralité dans “Sur le front des océans”, disponible en replay et partout dans le monde ici : https://www.france.tv/france-2/sur-le-front/

Sur le front des océans : sur un bateau de Sea Sheperd pour la sauvegarde des Vaquitas

EXTINCTION IMMINENTE ! Il ne reste que 6 à 22 vaquitas. Ces petits cétacés sont au bord de la disparition, massacrés par les cartels mexicains qui quadrillent la mer de filets pour pêcher illégalement un poisson qui vaut de l’or, le totoaba. Sea Shepherd mène une bataille navale pour sauver les vaquitas.Retrouvez ce reportage en intégralité dans “Sur le front des océans”, disponible en replay et partout dans le monde ici : https://www.france.tv/france-2/sur-le-front/

Publiée par Hugo Clément sur Lundi 23 mars 2020

Crédits: France.tv, Hugo Clément

SAMA P-A est Financé par Vous !

Si tous ceux qui lisent ce message donnaient 2 €, SAMA – Protection Animale pourrait continuer à prospérer encore de nombreuses années.

Le prix d’un café est tout ce dont nous avons besoin.

Par ici s’il vous plaît 👇

FAITES UN DON

L’article EXTINCTION IMMINENTE : Il ne reste que 6 à 22 vaquitas est apparu en premier sur Sama Protection Animale.

Non, les animaux de compagnie ne transmettent pas le coronavirus

Nos chiens et chats peuvent-ils nous transmettre le (Coronavirus) Covid-19 ? Avant même que les particuliers ne se posent la question, la Direction générale de l’alimentation (DGA) avait interrogé l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses). Publié le 11 mars, l’avis de l’Agence rejoint les déclarations de l’Organisation mondiale de la santé animale : à ce jour, aucun élément ne peut laisser penser que les animaux de compagnie jouent un rôle dans la propagation du SARS-CoV-2.

(…) ouest-france.fr

Pour autant, nos compagnons poilus “sont une surface comme une autre, sur laquelle le virus peut s’installer”, explique Reha Hutin. Alors que faire ? Respecter les règles élémentaires pour le maître, c’est-à-dire se laver les mains après la promenade, et les appliquer à son animal en lui lavant les pattes dès le retour au foyer.

(…) europe1.fr

SAMA P-A est Financé par Vous !

Si tous ceux qui lisent ce message donnaient 2 €, SAMA – Protection Animale pourrait continuer à prospérer encore de nombreuses années.

Le prix d’un café est tout ce dont nous avons besoin.

Par ici s’il vous plaît 👇

FAITES UN DON

L’article Non, les animaux de compagnie ne transmettent pas le coronavirus est apparu en premier sur Sama Protection Animale.

Toulouse : un homme tue ses chiens qui se battaient sur le balcon

Un Toulousain de 22 ans a été interpellé et placé en garde à vue ce dimanche en fin de matinée, à Toulouse. La police a été alertée vers 11h30 par des coups de feu entendus par le voisinage avenue Jean-Rieux, dans un immeuble proche de la voie ferrée.

Un chien a été tué sur le coup. Le deuxième a été grièvement blessé et est mort malgré les soins du vétérinaire. Deux autres chiens ont pris la fuite mais ils ont été récupérés par les policiers et confiés à un refuge.

(…) Ladepeche.fr

SAMA P-A est Financé par Vous !

Si tous ceux qui lisent ce message donnaient 2 €, SAMA – Protection Animale pourrait continuer à prospérer encore de nombreuses années.

Le prix d’un café est tout ce dont nous avons besoin.

Par ici s’il vous plaît 👇

FAITES UN DON

L’article Toulouse : un homme tue ses chiens qui se battaient sur le balcon est apparu en premier sur Sama Protection Animale.

Pétition – Pour la fermeture des Zoos en France

Imaginez-vous ne pouvoir contrôler aucun aspect de votre vie : ce que vous mangez, à quel moment vous mangez, à quel moment vous dormez, où vous allez et avec qui vous choisissez de construire une famille. C’est la réalité des animaux dans les zoos, transformés en sujets d’exposition vivants. Certains sont gardés dans des enclos beaucoup trop étroits pour eux, pendant que d’autres sont forcés d’effectuer des numéros humiliants. Même dans les meilleurs zoos, dans les meilleures conditions possibles, une vie en captivité n’est tout simplement pas une vie pour les animaux sauvages.

Une prison artificielle Dans la nature, les animaux peuvent parcourir des centaines de kilomètres, chercher leur nourriture, élever leurs petits, explorer, jouer et avoir des relations sociales complexes tandis que dans les zoos, leur vie est restreinte entre quatre murs. Le confinement et le manque de stimulation conduisent souvent à un comportement anormal et autodestructeur, connu sous le nom de « stéréotypies », comme par exemple tourner en rond, se balancer, ou s’automutiler. Les gardiens de zoos leur donnent parfois des antidépresseurs ou des tranquillisants pour essayer de dissimuler leurs symptômes de détresse.

On trouve aussi des négligences honteuses dans certains zoos, avec des animaux gardés dans des enclos désertiques et crasseux, avec de l’eau stagnante et aucune tentative de reproduire leur habitat naturel. Les nombreux cas d’animaux frustrés essayant de s’enfuir, avec parfois des conséquences tragiques, ne sont donc pas surprenants. Par exemple, en 2012, un tigre s’est échappé de son enclos du zoo de Cologne et a tué un gardien, avant d’être tué à son tour. Parmi les animaux qui ont tenté de s’échapper de zoos en France, on compte une antilope, un perroquet, un pélican, un singe et un vautour, ce qui montre à quel point ces animaux malheureux essaient de retrouver leur liberté.

L’arnaque de la préservation Les zoos voudraient vous faire croire qu’ils ont vocation à protéger certaines espèces qu’ils détiennent et dont certaines sont en voie d’extinction, mais les animaux ne sont pratiquement jamais libérés des zoos – et ceux qui le sont s’en sortent rarement bien, car ayant été élevés en captivité ils sont mal préparés pour survivre dans la nature.

Les zoos savent également que rien ne motive aussi rapidement les clients à pousser leurs portes que de mignons bébés animaux. Mais les programmes d’élevage – qui opèrent souvent sous le couvert trompeur de la « préservation des espèces » – aboutissent inévitablement à un surplus d’animaux adultes qui plaisent moins à la foule. Ainsi, les zoos échangent, prêtent, vendent, troquent et entreposent régulièrement des animaux adultes dont ils ne veulent plus.

Il est aussi évident que de nombreux zoos « disposent » à leur guise d’un « surplus » d’animaux, soit en les tuant, ou en les revendant à des trafiquants d’animaux exotiques sans scrupule. Dans un zoo britannique, des carcasses d’animaux morts, y compris de babouins et de cerfs en voie de disparition, ont été retrouvées à pourrir derrière les poubelles. Au zoo de Copenhague, le girafon Marius a été tué puis donné en nourriture aux lions. Ce fut ensuite quatre de ces lions qui furent euthanasiés.

Début 2019, le zoo de Wellington a tué quatre babouins, le directeur général du zoo expliquant que la situation était devenue « intenable » pour les primates. Les animaux ne sont pas non plus en sécurité dans les zoos que dans la nature, comme en témoigne la mort de Vince, ce rhinocéros blanc du zoo de Thoiry dans les Yvellines, qui avait été retrouvé gisant dans son enclos, la tête traversée par trois balles de calibres 12. Sa corne avait été tronçonnée et volée par des braconniers.

La seule façon efficace et durable d’aider les espèces en voie de disparition est de protéger leur habitat naturel, mais les programmes de reproduction dans les zoos, fortement coûteux, détournent l’argent des véritables projets de préservation des espèces. Après tout, quel est l’intérêt de reproduire des animaux s’ils n’ont pas d’endroit où aller ?

Apprendre de mauvaises leçons Les zoos sont à peine pédagogiques : les animaux détenus seuls dans des cages sont si éloignés de leur milieu naturel qu’ils ont peu l’occasion de suivre leurs instincts. La seule chose que l’on peut apprendre de ces tristes aménagements est la façon dont les animaux, qui veulent être libres, agissent lorsqu’ils sont enfermés.

En définitive, les zoos sont des entreprises visant à divertir, et non à éduquer. La seule chose qu’ils apprennent aux gens est qu’il est acceptable d’interférer dans la vie des animaux et de les maintenir en captivité, là où ils sont frustrés, à l’étroit, seuls et dépourvus de tout contrôle sur leur propre vie.

Comment aider ? N’allez pas dans les zoos ! Ne donnez pas votre argent à ces établissements inhumains profitant de l’exploitation des animaux. Les zoos ne cesseront d’élever et de capturer des animaux dans la nature que si leur soutien financier disparaît, aussi la façon la plus importante pour sauver les animaux de l’emprisonnement est simplement de rester loin des zoos. Nous pouvons protéger les espèces en voie de disparition en soutenant la préservation des habitats naturels, et non les prisons pour animaux.

By : Pétizaction

SAMA P-A est Financé par Vous !

Vous pouvez nous permettre de continuer en faisant un don. 

FAITES UN DON

L’article Pétition – Pour la fermeture des Zoos en France est apparu en premier sur Sama Protection Animale.