Tous les articles par Isabelle Goetz

Au lieu d’exploiter des animaux, ce cirque utilise… des hologrammes

En Allemagne, le cirque Roncalli a remplacé les animaux dans ses spectacles par des hologrammes. À la pointe de l’originalité et de la compassion, le cirque fait depuis peu évoluer de magnifiques figures d’éléphants, de chevaux, ou encore de poissons, pour le plus grand bonheur de son public, puisqu’aucun animal n’a eu à souffrir.
Aujourd’hui, la plupart des gens s’opposent à l’exploitation des animaux dans les cirques. Près de 30 pays en Europe ont d’ailleurs interdit l’installation de cirques utilisant des animaux sauvages et en France 67 % des Françaises et des Français sont pour l’interdiction des cirques avec animaux sauvages et selon 20 Minutes, les lecteurs du quotidien se sont prononcés à 91 % en faveur d’une réglementation en ce sens.

Une activité cruelle

Il est indéniable que les animaux sauvages souffrent en captivité. La Fédération des vétérinaires d’Europe estime d’ailleurs que : « Les besoins des mammifères sauvages ne peuvent être satisfaits dans un cirque itinérant, en particulier quant aux conditions de vie et à la possibilité d’exprimer des comportements normaux »

Ces « artistes » qui ne sont pas volontaires subissent des méthodes de dressage violentes : certains sont battus, fouettés, électrocutés ou privés de nourriture pour les forcer à apprendre des tours. La frustration et le stress liés à ces conditions de vie insupportables font qu’ils développent souvent des comportements névrotiques anormaux et répétitifs.

Sam Haddock

Les cirques s’adaptent aux mœurs actuelles

En 2018, le cirque Roncalli a décidé de ne plus mettre en scène de chevaux ; il n’utilisait déjà plus d’animaux sauvages depuis les années 90. Markus Strobl, le responsable de la communication du cirque a déclaré : « Nous avons décidé de ne plus avoir d’animaux pour leur propre bien-être […] De toutes façons, la plupart des numéros du show sont déjà faits aujourd’hui par des artistes et des clowns. Le cirque Roncalli se concentre sur des numéros poétiques et acrobatiques »

Le directeur de cirque Bernhard Paul a déclaré dans le journal BILD : « Les temps et les goûts du public ont complètement changé ces dernières années. » Le Cirque Roncalli propose même des plats végans avant et pendant le spectacle, montrant non seulement que l’avenir des spectacles à succès repose sur l’absence d’exploitation animale, dans l’arène mais aussi au niveau alimentaire.

En France, André-Joseph Bouglione s’est lui aussi détourné de l’exploitation d’animaux captifs, pour créer à la place son éco-cirque. Il évoque sa prise de conscience de la situation de souffrance des animaux captifs dans les cirques et les nouvelles attentes du public dans une vidéo pour PETA :

André-Joseph Bouglione a choisi de ne pas suivre les cirques animaliers dans leur déclin et a eu le courage de remettre en cause la pratique cruelle de l’exploitation des animaux. Dans son nouveau cirque, tous les artistes sont volontaires. Chaque innovation de ce genre permet d’adapter la tradition circassienne à l’air du temps et de faire cesser les souffrances des animaux forcés de se montrer en spectacle.

Il est grand temps d’agir

Demandez une interdiction nationale des cirques exploitant des animaux sauvages pour aider à mettre fin à leurs souffrances :

 

 

L’article Au lieu d’exploiter des animaux, ce cirque utilise… des hologrammes est apparu en premier sur PETA France.

Une nouvelle vidéo lève le voile sur la cruauté infligée aux lapins en Italie

Emprisonnés dans des cages grillagées surpeuplées dans un hangar sale et morne, les lapins que l’on voit dans la vidéo ci-dessous subissent les mêmes conditions de vie misérables que des millions d’autres à travers l’UE. Ils n’ont pas d’autre choix que de se tenir debout ou s’étendre sur le sol nu et grillagé – ce qui peut leur infliger des douleurs et un inconfort aigus – et les cages sont si petites qu’ils peuvent à peine faire quelques bonds dans n’importe quelle direction ou même se tenir droit debout. C’est ainsi qu’’ils vont passer leur vie entière.

Cette vidéo montre ce qu’a permis de découvrir une nouvelle enquête en caméra cachée menée par Compassion in World Farming dans des élevages de lapins en Italie. Les conditions de détention qui y sont montrées sont celles des pratiques standards des élevages de lapins dans toute l’UE, où presque tous les lapins des élevages commerciaux sont confinés dans des cages si surpeuplées que l’’espace disponible pour chaque animal est plus réduite que celui d’’une feuille A4.

Une vie derrière des barreaux, sans accès à la lumière du jour ni à l’air frais et sans aucune chance de se déplacer librement n’est pas une vie. Cette souffrance révoltante doit prendre fin.

© Compassion in World Farming

#EndTheCageAge

L’enfermement dans des cages inflige de la souffrance à un nombre immense d’animaux, comme les cailles, les cochons, les poulets et les lapins. Mais une imposante coalition d’associations s’est formée pour pousser le gouvernement de l’UE à mettre fin à l’’ère des cages.

L’initiative citoyenne européenne #EndTheCageAge (ICE) permet aux citoyens de l’UE de se rassembler pour débarrasser l’Europe de ces cages et porter un coup dévastateur aux industries exploitant les animaux. PETA et plus de 140 autres organisations ont déjà mobilisé plus de 650 000 personnes dans toute l’Europe. Mais pour atteindre son objectif, l’ICE doit recueillir au minimum 1 million de signatures de citoyens européens en âge de voter et vivant dans au moins sept États membres différents. Cela nous permettra de nous adresser publiquement au Parlement européen et d’’obliger la Commission européenne à présenter les mesures qu’’elle compte adopter en réponse à notre mobilisation.

Une ICE est un outil puissant pour influencer les législateurs européens. Cela signifie qu’elle requiert davantage de données qu’une pétition classique. Chaque État membre de l’UE a mis en place ses propres règles pour la collecte des voix, et certains exigent des informations comme le numéro de passeport ou de carte d’identité. Le site est conforme aux règles de l’UE pour garantir que les données personnelles soient stockées de façon sécurisées, utilisées seulement pour la validation de votre signature de l’ICE et supprimées après que la signature a été prise en compte.
Si nous nous mobilisons ensemble et faisons entendre notre voix, nous avons la possibilité de mettre fin à l’ère des cages, #EndTheCageAge. Ajoutez votre nom à celui de centaines de milliers de citoyennes et de citoyens de toute l’Europe :

L’article Une nouvelle vidéo lève le voile sur la cruauté infligée aux lapins en Italie est apparu en premier sur PETA France.