Tous les articles par Anissa Putois

Pamela Anderson nommée « Personnalité de l’année 2018 »

Cette année, Pamela Anderson n’a pas seulement ébloui les juges de Danse avec les stars, elle a également donné de sa personne aux animaux sans relâche, faisant d’elle une véritable gagnante pour PETA.

Aujourd’hui, l’association la désigne « Personnalité de l’année 2018 » pour les nombreuses actions, campagnes et manifestations auxquelles elle a pris part afin de défendre les droits des animaux dans son pays d’adoption.

Entre sa protestation contre la captivité des animaux marins devant le Marineland d’Antibes et sa demande publique à rencontrer Emmanuel Macron au sujet des cirques animaliers, la célébrité au grand cœur n’a pas cessé de faire entendre sa voix tout au long de l’année pour les êtres victimes de maltraitances.

« Les animaux en France ont la chance de pouvoir compter sur Pamela Anderson pour dénoncer leurs souffrances et lutter pour y mettre fin », déclare la fondatrice de PETA, Ingrid Newkirk. « Nous remercions chaleureusement cette militante généreuse et bienveillante, qui utilise sa notoriété au profit de ceux qui ont le plus besoin d’être défendus. »

Comme Pamela, je demande la fin des cirques animaliers en France



J’appelle Marineland à relâcher ses animaux

En plus de protester devant Marineland pour demander au public de ne pas cautionner l’exploitation des animaux qui y sont prisonniers, Pamela Anderson a également publiquement demandé un rendez-vous avec le Président de la République pour l’inciter à interdire les cirques animaliers sur le territoire français, comme de nombreux pays européens l’ont déjà fait. Plus tôt dans l’année, elle avait également interpellé tous les maires de France (dont Anne Hidalgo) à ce sujet, leur demandant de prendre des arrêtés municipaux contre l’installation des cirques avec animaux sauvages. Elle s’est également mise en cage à Paris, dans le cadre de l’initiative #EndtheCageAge, lancée par l’organisation Compassion in World Farming et soutenue par plus de 130 associations dont PETA, qui vise à mettre fin à l’élevage d’animaux en cage en Europe. Tout récemment, elle s’est aussi associée à PETA pour rappeler dans une tribune pour le magazine Elle pourquoi il ne faut jamais offrir d’animal en guise de cadeau de Noël.

 

L’année dernière, c’était Roger Moore qui était nommé « Personnalité de l’année 2017 » à titre posthume pour honoré les nombreuses actions pour la défense des animaux auxquelles il avait pris part pour PETA et nos affiliées.

Défendez les animaux vous-aussi

La manière la plus simple et rapide d’aider les animaux est de ne pas les consommer. Commandez dès maintenant votre exemplaire gratuit de notre Guide du végan en herbe, plein de conseils et astuces pour faciliter la transition vers une alimentation permettant d’épargner des vies animales à chaque repas :

L’article Pamela Anderson nommée « Personnalité de l’année 2018 » est apparu en premier sur PETA France.

La « dépouille » d’un mouton exploité pour sa laine exhibée devant les grands magasins

Ce matin, trois militantes de PETA se sont tenues aux abords des grands magasins, portant la « dépouille » d’un mouton ensanglanté et couvert d’hématomes et brandissant des pancartes où les passants ont pu lire « Voici le reste de votre pull en laine ».

À l’approche des fêtes et des achats qui les accompagnent, l’action a permis de rappeler que la laine est le produit d’atroces souffrances pour les moutons, et a incité les consommateurs à étendre leur compassion de Noël à ces doux animaux, en n’achetant ni ne portant aucun article en laine.

La laine est un concentré de souffrance, comme le prouvent les révélations de affiliées internationales des pratiques violentes ayant court dans 99 élevages et hangars de tontes sur quatre continents différents. Ces images montrent des moutons frappés à coups de poing et de pied, plaqués violemment à terre, blessés, mutilés et livrés à une mort atroce – tout ça pour un pull.

Récemment, PETA a diffusé deux vidéos. La première, en Australie, le plus grand exportateur mondial, montre de jeunes agneaux se faisant retirer de grands morceaux de peau et de chair de la croupe à l’aide de cisailles – une pratique nommée « mulesing » – pendant qu’ils se tordaient et hurlaient de douleur. Les employés leur coupaient aussi la queue à la lame brûlante.

La deuxième vidéo, également tournée en Australie, montre des tondeurs se tenant sur les moutons à genoux, et les frappant à la tête à coup de tondeuses électriques.

Il s’agit des 10ème et 11ème enquêtes diffusées par PETA, toutes révélant les atroces maltraitances infligées aux moutons dans les exploitations lainières en Europe, en Australie, en Amérique du nord et en Amérique du sud.

Aidez à mettre fin à cela

La meilleure chose que vous puissiez faire pour les moutons est de refuser d’acheter de la laine, d’expliquer à vos proches pourquoi et les encourager à en faire de même. Vérifiez les étiquettes avant d’acheter des vêtements ou d’autres articles, et s’il est indiqué « laine », laissez l’article en rayon et tournez vous plutôt vers des alternatives sans matières d’origine animale.

Vous pouvez également appeler la marque Forever 21 à arrêter de vendre de la laine :

L’article La « dépouille » d’un mouton exploité pour sa laine exhibée devant les grands magasins est apparu en premier sur PETA France.

Lewis Hamilton est notre « athlète de l’année 2018 »

Le pilote de Formule 1 Lewis Hamilton vient de dépasser un nombre impressionnant de célébrités sportives véganes, dont les stars du tennis Novak Djokovic et Venus Williams, ainsi que le boxeur David Haye, entre autres. Il a prouvé qu’une alimentation végane est une formule gagnante, et est ainsi selon nous, l’Athlète de l’année 2018.

©starmaxinc.com

Ce n’est pas seulement sa performance athlétique exceptionnelle qui le met en tête du peloton (il a récemment été couronné quintuple champion du monde de Formule 1), mais aussi ses recommandations à son public de se mettre sur la bonne voie vis-à-vis des animaux et de l’environnement. Il préconise aussi souvent à ses fans de freiner leur consommation de viande, de lait et d’œufs, et de donner le coup de départ à une alimentation végane pour se trouver en meilleure santé.

La fondatrice de PETA, Ingrid Newkirk – grande fan de Formule 1 qui a même demandé qu’un morceau de son cœur soit enterré posthumément au circuit de Hockenheim – déclare :

« Le mode d’alimentation sain et végan de Lewis Hamilton et sa bienveillance à l’égard des animaux font de lui un véritable champion et un modèle à suivre. Nous encourageons tout le monde à suivre son exemple, pour stimuler ses propres niveaux d’énergie et épargner la vie des animaux en devenant végan. »

 

View this post on Instagram

 

When it starts to feel real✋🏾🏆 #LHFive

A post shared by Lewis Hamilton (@lewishamilton) on Oct 29, 2018 at 8:57am PDT

Le profil Instagram de Lewis Hamilton indique : « Alimentation à base de [végétaux]. Aime les animaux », et le pilote automobile partage régulièrement des photos de repas végans riches en protéines, promouvant un mode de vie respectueux des animaux auprès de ses 8,7 millions de fans. Il déclare d’ailleurs :

« [L]a pollution [en termes d’émissions de gaz à effet de serre] provenant de la quantité de vaches élevées est incroyable. Il s’agirait de plus que ce que nous émettons à travers nos voyages en avion et nos trajets en voitures. C’est dingue quand on y pense. La cruauté est horrible et je ne veux pas nécessairement soutenir cela et je veux vivre une vie plus saine. »

Rappelons qu’une alimentation végane fournit toutes les protéines, les glucides complexes et les autres nutriments dont les athlètes ont besoin, sans les graisses animales saturées, le cholestérol et les contaminants que contiennent la viande, les œufs et les produits laitiers. S’alimenter sans produits provenant d’animaux peut réduire notre risque de souffrir de maladies cardiaques, de diabète, d’AVC et de cancer.

En plus de rester minces, les athlètes peuvent aussi alléger leur conscience : chaque personne qui devient végane épargne près de 200 animaux par an des souffrances qui leur sont réservées dans les élevages, à l’abattoir et sur les bateaux de pêche.


Foncez !

Vous souhaitez également être un champion pour les animaux (ainsi que pour la planète et votre propre santé) ? Commandez dès aujourd’hui votre exemplaire gratuit de notre Guide du végan en herbe, plein d’informations et de conseils pour faire la transition vers une alimentation respectueuse des animaux :

L’article Lewis Hamilton est notre « athlète de l’année 2018 » est apparu en premier sur PETA France.

« Vous ne me mangeriez pas, alors pourquoi manger une dinde ? »

En cette période des fêtes, nous demandons aux gens d’étendre leur compassion de Noël à tous les animaux en choisissant de n’en consommer aucun. La question  » Vous ne mangeriez pas votre chien, alors pourquoi manger une dinde ? »  fait réfléchir les visiteurs du marché de Noël aux Tuileries ce mois-ci et maintenant, les dindes ont trouvé des soutiens étonnants sur les réseaux.


Des chiens (et d’autres doux compagnons à quatre pattes), communiquent sur les réseaux sociaux (avec un peu d’aide de la part de leurs humains) pour sensibiliser les internautes et leur rappeler que les dindes sont des êtres intelligents avec des personnalités qui leur sont propres et la capacité de ressentir la joie, la peur et la douleur, tout comme nos amis canins.


 

Étendez votre compassion de Noël à tous les animaux

Si vous souhaitez participer à cette sensibilisation solidaire, prenez une photo de votre chien avec le texte « Vous ne me mangeriez pas, alors pourquoi manger une dinde ? » et postez la sur Instagram, Twitter et/ou Facebook avec le hashtag #MonNoelSansDinde en incluant @PETAFrance.



Jetez aussi un coup d’œil aux idées de recettes de Noël végane ci-dessous, pour vous aider à réveillonner sans cautionner la souffrance animale :

L’article « Vous ne me mangeriez pas, alors pourquoi manger une dinde ? » est apparu en premier sur PETA France.

Une campagne d’affichage prône la compassion au Marché de Noël des Tuileries

Comment réagiriez-vous si Médor ou Rex se retrouvaient farcis et rôtis pour Noël ? C’est ce que demande PETA aux visiteurs du Marché de Noël, installé cette année aux Jardins des Tuileries. La campagne, affichée sur un gigantesque écran surplombant la patinoire, montre un collier de chien sur une assiette, parmi les restes d’un repas du Réveillon. Son slogan : « Vous ne mangeriez pas votre chien, alors pourquoi manger une dinde ? », vise à donner matière à réfléchir en amont des fêtes de fin d’année.

Rappelons que les dindes et tous les autres animaux tués pour finir en repas ont la même capacité à ressentir la souffrance que les chiens qui partagent nos foyers. Comme eux, ils tiennent à leur vie et sont tout aussi terrifiés que « Rex » le serait lorsqu’ils sont emmenés à l’abattoir, suspendus la tête en bas et égorgés.

Il est si simple de faire preuve de compassion envers tous les êtres en cette période de Noël, en choisissant de déguster un délicieux repas végan au lieu d’un cadavre. L’affiche incite les consommateurs à faire le lien entre la chair rôtie dans leur assiette et l’animal dont elle provient.

Rappelons que les dindes – couramment consommées à Noël – sont, dans la nature, des parents protecteurs et attentionnés, qui aiment explorer, grimper aux arbres et peuvent même courir jusqu’à 40 kilomètres par heure. Les dindes sauvages vivent près de 10 ans, mais celles qui sont élevées pour l’alimentation sont généralement tués alors qu’elles n’ont que 12 à 15 semaines. Elles finissent leur courte vie à l’abattoir dans des conditions atroces qui seraient tout à fait illégales en France si on les faisait subir à un chien : elles sont suspendues à des crochets en métal puis gazées, ou plongées dans un bain électrifié pour les étourdir, mais elles sont souvent encore conscientes au moment où on leur tranche la gorge.

Fêtez un Noël réellement compatissant envers tous

Cette année, choisissez de réveillonner de manière vraiment joyeuse pour tous, en mangeant végan. C’est extrêmement simple. Vous pouvez vous inspirer des ressources ci-dessous pour vous aider à franchir le pas :

L’article Une campagne d’affichage prône la compassion au Marché de Noël des Tuileries est apparu en premier sur PETA France.

Vahina Giocante et Stomy Bugsy sont les « plus beaux végans de France » de 2018

Deux belles personnalités, chacune agissant pour promouvoir le respect des animaux à sa manière, reçoivent aujourd’hui le titre des « Plus beaux végans de France » de 2018, décerné par PETA. En cette Journée internationale pour les droits des animaux, Vahina Giocante et Stomy Bugsy sont récompensés par l’association pour leur compassion envers les animaux et leurs efforts respectifs pour promouvoir la cause animale.

Vahina Giocante : Ⓒ Romain Rigal / Stomy Bugsy & Lilo : Ⓒ Nicolas Gerardin

Végane depuis plusieurs années, l’actrice Vahina Giocante explique que c’est après avoir visionné le documentaire Earthlings qu’elle a pris conscience de la cruauté inhérente à l’élevage des animaux pour la nourriture :

« La vision de ces images d’horreur a impacté ma rétine, mon cerveau et mon cœur avec une telle force qu’il m’était impossible d’associer le terme « plaisir » avec la consommation de viande ; je n’y voyais plus un plat mais un cadavre. »

Ⓒ Georges Biard

Dans une tribune présentant la campagne de PETA affichée dans la Gare Saint-Lazare en octobre – qui montrait une vache, un cochon et une poule accompagnés du texte « Je ne suis pas un bout de viande. Je suis quelqu’un. Ne me mangez pas. » – elle décrit son militantisme pour les animaux et ce qui le motive :

« Je m’informe, me positionne, fais entendre ma voix pour ces milliards d’êtres dont les hurlements de douleur ne nous parviennent que trop rarement et qu’il est insupportable d’entendre. »

Rappeur charismatique, co-fondateur du groupe Ministère A.M.E.R. et membre du collectif Secteur A, Stomy Bugsy est également fier ambassadeur de la cause animale, une position qui selon lui « est une bénédiction ». Ce gangster d’amour, qui ne sacrifie plus de poulets, a décidé de se passer de produits issus de la souffrance d’animaux après une prise de conscience sur la façon dont ces êtres sont tués :

« Je me suis forcé à regarder une semaine de vidéos d’abattoir, sur les vaches, les chèvres, les cochons, dindes, poulets… » explique-t-il. « Maintenant quand on me montre de la viande, je repense à toutes ces images. »

« Ce que je ne tue pas me rend plus fort » : c’est le message qu’il fait passer dans sa campagne avec PETA, où il s’est mis à nu pour promouvoir la compassion. Interrogé sur son mode de vie végan, il s’exclame :

« Je suis tellement heureux, tellement fier de moi, de savoir que je ne participe plus à cette tuerie, à ce massacre, de ne plus me nourrir de la mort, d’ouvrir mon frigo et que mon frigo ressemble plus à un jardin qu’à une morgue ».

Nous décernons ce titre à ces deux belles personnalités afin de récompenser leur engagement militant pour la cause animale. En décembre dernier, c’était GiedRé et Greg Guillotin qui étaient nommés « Végans les plus BG de France », et Mélanie Laurent et Nagui étaient les « Personnalités végétariennes françaises les plus sexy de 2016 ».

En guise de remerciement pour leurs belles actions pour les animaux, Vahina Giocante et Stomy Bugsy recevront chacun un certificat encadré et une boîte de chocolats végans de la part de PETA.

Suivez leur bel exemple

La compassion est une qualité extrêmement attirante. Les personnes souhaitant faire la transition vers un mode de vie respectueux des animaux peuvent commander un exemplaire gratuit de notre Guide du végan en herbe :

L’article Vahina Giocante et Stomy Bugsy sont les « plus beaux végans de France » de 2018 est apparu en premier sur PETA France.

Excellente nouvelle ! Lacoste abandonne le mohair après diffusion d’une enquête inédite par PETA

Les acteurs de l’industrie de la mode multiplient les décisions en faveur du bien-être animal et cette fois, c’est Lacoste qui agit contre la souffrance des chèvres angora en décidant d’abandonner le mohair.

Après avoir été informé par PETA des souffrances qu’implique la production de cette matière, Lacoste a annoncé à l’association son engagement à ne plus en utiliser, se disant « très attaché au respect du bien-être animal ».

L’illustre marque – forte de 1200 magasins et de 10 600 points de vente répartis dans 120 pays différents, et principalement connue pour ses polos brodés du célèbre logo crocodile – a pris cette décision à la suite de l’enquête révélant les dessous de l’industrie du mohair diffusée par PETA. Ces images inédites ont été tournées cette année dans des hangars de tonte en Afrique du Sud, d’où provient 50 pour cent du mohair vendu dans le monde.

Elles montrent des tondeurs, qui sont payés au volume et non à l’heure, travaillant à la hâte et sans précaution, laissant les chèvres souffrant de plaies béantes. Ils recousaient ensuite sommairement les coupures les plus profondes au fil et à l’aiguille sans administrer d’antidouleurs. Les chèvres qui n’étaient plus jugées rentables mourraient de manières horrifiantes : la vidéo montre un employé les égorgeant lentement alors qu’elles étaient conscientes à l’aide d’un couteau mal aiguisé et leur cassant le cou, en décapitant même une. D’autres étaient emmenées à l’abattoir, où elles subissaient des chocs électriques, étaient suspendues la tête en bas, et se faisaient trancher la gorge.

Cette enquête, la première de son genre, a mis au jour la violence de l’industrie du mohair et Lacoste a pris l’excellente décision d’agir en conséquence , rejoignant ainsi la liste croissante de marques qui se rendent compte que les consommateurs d’aujourd’hui ne soutiennent pas la cruauté envers les animaux.

Le groupe Lacoste avait déjà cesser d’utiliser de la fourrure, et bannit l’angora de ses rayons après avoir été contacté par PETA.

Le groupe Fast Retailing, à qui appartient entre autres les deux marques françaises Comptoir des Cotonniers et Princesse tam.tam., abandonne également le mohair. Ces enseignes rejoignent UNIQLO (qui appartient également à Fast Retailing) ainsi que Promod, Camaïeu, Monoprix, Esprit, ASOS, Gap, H&M, Zara, Topshop et les plus de 300 marques qui, partout dans le monde, ont pris l’excellente décision de rejeter le mohair suivant l’enquête diffusée par PETA.

Les chèvres ne méritent pas ces maltraitances

Demandez à la marque Free People de renoncer immédiatement au mohair en faveur de matières respectueuses des animaux, sans cruauté :

L’article Excellente nouvelle ! Lacoste abandonne le mohair après diffusion d’une enquête inédite par PETA est apparu en premier sur PETA France.

Penélope Cruz prend la pose dans une toute nouvelle campagne contre la fourrure

Accompagnée d’un ami à quatre pattes, Penélope Cruz, célèbre actrice oscarisée et férue de mode, prend la pose une nouvelle fois pour PETA dans une campagne qui implore à ses fans : « Protégez les animaux. Ne portez pas leur peau ».

Lancée en amont de la période des fêtes – et du shopping qui l’accompagne – cette campagne fait suite aux engagements récents de la part de grands noms de la mode, tels que Gucci, Burberry, John Galliano, Diane von Furstenberg et Jean Paul Gaultier, de ne plus utiliser de fourrure.

Penélope Cruz vient également tout juste d’être nominée pour un Emmy Award pour son rôle dans la série télévisée American Crime Story: The Assassination of Gianni Versace où elle interprétait Donatella Versace – une autre grande créatrice s’étant récemment défaite de la fourrure. La célèbre actrice se dit ravie d’assister à tant d’avancées positives pour les animaux dans l’industrie de la mode :

« Les créateurs bannissent enfin la fourrure de leurs collections et j’attends avec impatience le jour où plus aucun animal ne sera enfermé ou capturé, ni tué pour son pelage » déclare la star, qui avait déjà pris part à une campagne anti-fourrure pour PETA en 2012.

Dans les élevages producteurs de fourrure, les animaux sont confinés dans des cages en treillis, sales et surpeuplés, où ils souffrent de stress et de blessures sans soins, avant d’être électrocutés ou gazés à mort, comme l’a révélé les enquêtes diffusées par PETA.

D’autres sont capturés dans des pièges à mâchoires métalliques, qui se referment sur leurs membres, les broyant parfois jusqu’à l’os. En proie à une agonie inimaginable et à la terreur d’être pris au piège, certains tentent même de se ronger leur propre patte pour s’échapper. Si ces animaux ne meurent pas d’hémorragie, d’infection ou d’exposition aux éléments météorologiques, ils sont étranglés, matraqués ou piétinés à mort au retour du trappeur.

© Born Free USA

Penélope Cruz rejoint ainsi une longue liste de célébrités qui se sont associées à PETA ou à ses affiliées pour dénoncer la cruauté qu’implique la fourrure animale, dont Eva Mendes, Pamela Anderson, Gillian Anderson, Ireland Basinger-Baldwin et P!nk, parmi bien d’autres.

Agissez vous aussi pour les animaux

Des animaux continuent de souffrir et d’être massacrés violemment dans les élevages producteurs de fourrure ici en France. Il est grand temps que le gouvernement français agisse pour épargner aux animaux ce calvaire auquel la société moderne est explicitement opposée – aujourd’hui 84% de la population française estime que la France doit interdire l’élevage d’animaux pour leur fourrure.

PETA demande au gouvernement d’agir urgemment sur ce sujet vital et incite toute personne soucieuse du bien-être animal à signer sa pétition pour une interdiction de la production de fourrure animale en France.

L’article Penélope Cruz prend la pose dans une toute nouvelle campagne contre la fourrure est apparu en premier sur PETA France.

Victoire ! Chanel se défait des peaux exotiques et de la fourrure

PETA fête une autre grande victoire pour les animaux aujourd’hui, après l’annonce de Chanel que l’illustre marque française n’utilisera plus de fourrure ni de peaux exotiques – dont le cuir de crocodile, de lézard et de serpent – dans ses collections futures.

Cela fait suite à plusieurs décennies de pression de la part des affiliées de PETA, appelant Chanel à choisir des matières tout aussi luxueuses pour lequel aucun animal n’a souffert ni été tué.

Rappelons que les animaux massacrés pour le commerce des peaux exotiques vivent souvent confinés dans des conditions surpeuplées et insalubres et sont mis à mort de manière atroce.

Des révélations de PETA montrent des crocodiles entassés par milliers dans des bassins d’eau sale ou enfermés dans de petits espaces en béton, certains plus étroits que la longueur de leur corps. Les images montre la cruauté de leur mise à mort : ils sont électrocutés et leur nuque est grossièrement incisée avant qu’on leur enfonce une tige en métal le long de la colonne vertébrale. Beaucoup d’entre eux sont encore conscients pendant plusieurs minutes, voire jusqu’à une heure, du fait de leur métabolisme lent, et ressentent toute l’agonie de ce calvaire.

Il est grand temps pour les autres grands noms de la mode, tel que Louis Vuitton, de suivre cet excellent exemple et de s’accorder aux mœurs actuelles, de plus en plus opposées à la souffrance animale.

Demandez à LVMH de renoncer aux peaux exotiques

Aucun sac, portefeuille, ni autre article « de luxe » ne vaut une telle souffrance. Signez dès maintenant notre pétition appelant LVMH, la maison mère de Louis Vuitton, à se défaire des matières cruelles que sont les peaux exotiques :

L’article Victoire ! Chanel se défait des peaux exotiques et de la fourrure est apparu en premier sur PETA France.

Une meute de chien proteste contre les tests sur leurs congénères financés par l’AFM-Téléthon

Une vingtaine de chiens, accompagnés de leurs humains, ont protesté ce matin avec PETA, devant les studios de France Télévisions, pour appeler l’AFM-Téléthon à cesser de financer des expériences cruelles sur nos amis à quatre pattes.

Portant des pancartes où sont inscrits les slogans « AFM-Téléthon : Touche pas à mes potes » et « Je ne suis pas fait pour vos expériences » en guise de médailles, ils ont aidé à rappeler que des chiens tout aussi attendrissants qu’eux souffrent de manière atroce, comme le révèle l’enquête diffusée par PETA, alors qu’il existe des méthodes de recherche éthiques et bien plus efficaces.




Pascaline Wittkowski, myopathe et militante antispéciste, était également présente, avec une pancarte où était écrit « Si vous voulez vraiment aider les malades, ne donnez pas au Téléthon ». L’année dernière, elle dénonçait ouvertement la cruauté et l’inefficacité des tests sur les chiens pour la recherche censée guérir la myopathie dans une vidéo bouleversante.

« Je n’ai pas demandé à ce que des animaux souffrent pour moi », dit-elle. « Tant de recherche, aucune guérison. Alors pourquoi continuer à financer des tests cruels qui ne nous guérissent pas ? »

Les images diffusées par PETA (confiées par l’association Animal Testing) – tournées dans le laboratoire de neurobiologie de l’École nationale vétérinaire d’Alfort – font état du calvaire vécu par les chiens qui subissent des tests financés par l’AFM-Téléthon. On y voit des jeunes chiens, reproduits spécifiquement pour qu’ils développent la myopathie, pris d’une dégradation musculaire handicapante, douloureuse et inéluctable, et peinant à marcher, à respirer et à déglutir. La video montre notamment un chien dont la gueule est couverte de vomi et un autre qui bave car les muscles de sa mâchoire sont en train de lâcher.

Agissez dès maintenant pour ces chiens en souffrance

Il est grand temps de passer à des méthodes substitutives à l’expérimentation animale plus fiables et plus pertinentes pour l’humain. Demandez à l’AFM-Téléthon d’arrêter de financer ces tests cruels sur les chiens et de ne soutenir que la recherche sans animaux :

 

crédit photos : Jeremy Edward

L’article Une meute de chien proteste contre les tests sur leurs congénères financés par l’AFM-Téléthon est apparu en premier sur PETA France.