Tous les articles par Anissa Putois

Excellente nouvelle ! Lacoste abandonne le mohair après diffusion d’une enquête inédite par PETA

Les acteurs de l’industrie de la mode multiplient les décisions en faveur du bien-être animal et cette fois, c’est Lacoste qui agit contre la souffrance des chèvres angora en décidant d’abandonner le mohair.

Après avoir été informé par PETA des souffrances qu’implique la production de cette matière, Lacoste a annoncé à l’association son engagement à ne plus en utiliser, se disant « très attaché au respect du bien-être animal ».

L’illustre marque – forte de 1200 magasins et de 10 600 points de vente répartis dans 120 pays différents, et principalement connue pour ses polos brodés du célèbre logo crocodile – a pris cette décision à la suite de l’enquête révélant les dessous de l’industrie du mohair diffusée par PETA. Ces images inédites ont été tournées cette année dans des hangars de tonte en Afrique du Sud, d’où provient 50 pour cent du mohair vendu dans le monde.

Elles montrent des tondeurs, qui sont payés au volume et non à l’heure, travaillant à la hâte et sans précaution, laissant les chèvres souffrant de plaies béantes. Ils recousaient ensuite sommairement les coupures les plus profondes au fil et à l’aiguille sans administrer d’antidouleurs. Les chèvres qui n’étaient plus jugées rentables mourraient de manières horrifiantes : la vidéo montre un employé les égorgeant lentement alors qu’elles étaient conscientes à l’aide d’un couteau mal aiguisé et leur cassant le cou, en décapitant même une. D’autres étaient emmenées à l’abattoir, où elles subissaient des chocs électriques, étaient suspendues la tête en bas, et se faisaient trancher la gorge.

Cette enquête, la première de son genre, a mis au jour la violence de l’industrie du mohair et Lacoste a pris l’excellente décision d’agir en conséquence , rejoignant ainsi la liste croissante de marques qui se rendent compte que les consommateurs d’aujourd’hui ne soutiennent pas la cruauté envers les animaux.

Le groupe Lacoste avait déjà cesser d’utiliser de la fourrure, et bannit l’angora de ses rayons après avoir été contacté par PETA.

Le groupe Fast Retailing, à qui appartient entre autres les deux marques françaises Comptoir des Cotonniers et Princesse tam.tam., abandonne également le mohair. Ces enseignes rejoignent UNIQLO (qui appartient également à Fast Retailing) ainsi que Promod, Camaïeu, Monoprix, Esprit, ASOS, Gap, H&M, Zara, Topshop et les plus de 300 marques qui, partout dans le monde, ont pris l’excellente décision de rejeter le mohair suivant l’enquête diffusée par PETA.

Les chèvres ne méritent pas ces maltraitances

Demandez à la marque Free People de renoncer immédiatement au mohair en faveur de matières respectueuses des animaux, sans cruauté :

L’article Excellente nouvelle ! Lacoste abandonne le mohair après diffusion d’une enquête inédite par PETA est apparu en premier sur PETA France.

Penélope Cruz prend la pose dans une toute nouvelle campagne contre la fourrure

Accompagnée d’un ami à quatre pattes, Penélope Cruz, célèbre actrice oscarisée et férue de mode, prend la pose une nouvelle fois pour PETA dans une campagne qui implore à ses fans : « Protégez les animaux. Ne portez pas leur peau ».

Lancée en amont de la période des fêtes – et du shopping qui l’accompagne – cette campagne fait suite aux engagements récents de la part de grands noms de la mode, tels que Gucci, Burberry, John Galliano, Diane von Furstenberg et Jean Paul Gaultier, de ne plus utiliser de fourrure.

Penélope Cruz vient également tout juste d’être nominée pour un Emmy Award pour son rôle dans la série télévisée American Crime Story: The Assassination of Gianni Versace où elle interprétait Donatella Versace – une autre grande créatrice s’étant récemment défaite de la fourrure. La célèbre actrice se dit ravie d’assister à tant d’avancées positives pour les animaux dans l’industrie de la mode :

« Les créateurs bannissent enfin la fourrure de leurs collections et j’attends avec impatience le jour où plus aucun animal ne sera enfermé ou capturé, ni tué pour son pelage » déclare la star, qui avait déjà pris part à une campagne anti-fourrure pour PETA en 2012.

Dans les élevages producteurs de fourrure, les animaux sont confinés dans des cages en treillis, sales et surpeuplés, où ils souffrent de stress et de blessures sans soins, avant d’être électrocutés ou gazés à mort, comme l’a révélé les enquêtes diffusées par PETA.

D’autres sont capturés dans des pièges à mâchoires métalliques, qui se referment sur leurs membres, les broyant parfois jusqu’à l’os. En proie à une agonie inimaginable et à la terreur d’être pris au piège, certains tentent même de se ronger leur propre patte pour s’échapper. Si ces animaux ne meurent pas d’hémorragie, d’infection ou d’exposition aux éléments météorologiques, ils sont étranglés, matraqués ou piétinés à mort au retour du trappeur.

© Born Free USA

Penélope Cruz rejoint ainsi une longue liste de célébrités qui se sont associées à PETA ou à ses affiliées pour dénoncer la cruauté qu’implique la fourrure animale, dont Eva Mendes, Pamela Anderson, Gillian Anderson, Ireland Basinger-Baldwin et P!nk, parmi bien d’autres.

Agissez vous aussi pour les animaux

Des animaux continuent de souffrir et d’être massacrés violemment dans les élevages producteurs de fourrure ici en France. Il est grand temps que le gouvernement français agisse pour épargner aux animaux ce calvaire auquel la société moderne est explicitement opposée – aujourd’hui 84% de la population française estime que la France doit interdire l’élevage d’animaux pour leur fourrure.

PETA demande au gouvernement d’agir urgemment sur ce sujet vital et incite toute personne soucieuse du bien-être animal à signer sa pétition pour une interdiction de la production de fourrure animale en France.

L’article Penélope Cruz prend la pose dans une toute nouvelle campagne contre la fourrure est apparu en premier sur PETA France.

Victoire ! Chanel se défait des peaux exotiques et de la fourrure

PETA fête une autre grande victoire pour les animaux aujourd’hui, après l’annonce de Chanel que l’illustre marque française n’utilisera plus de fourrure ni de peaux exotiques – dont le cuir de crocodile, de lézard et de serpent – dans ses collections futures.

Cela fait suite à plusieurs décennies de pression de la part des affiliées de PETA, appelant Chanel à choisir des matières tout aussi luxueuses pour lequel aucun animal n’a souffert ni été tué.

Rappelons que les animaux massacrés pour le commerce des peaux exotiques vivent souvent confinés dans des conditions surpeuplées et insalubres et sont mis à mort de manière atroce.

Des révélations de PETA montrent des crocodiles entassés par milliers dans des bassins d’eau sale ou enfermés dans de petits espaces en béton, certains plus étroits que la longueur de leur corps. Les images montre la cruauté de leur mise à mort : ils sont électrocutés et leur nuque est grossièrement incisée avant qu’on leur enfonce une tige en métal le long de la colonne vertébrale. Beaucoup d’entre eux sont encore conscients pendant plusieurs minutes, voire jusqu’à une heure, du fait de leur métabolisme lent, et ressentent toute l’agonie de ce calvaire.

Il est grand temps pour les autres grands noms de la mode, tel que Louis Vuitton, de suivre cet excellent exemple et de s’accorder aux mœurs actuelles, de plus en plus opposées à la souffrance animale.

Demandez à LVMH de renoncer aux peaux exotiques

Aucun sac, portefeuille, ni autre article « de luxe » ne vaut une telle souffrance. Signez dès maintenant notre pétition appelant LVMH, la maison mère de Louis Vuitton, à se défaire des matières cruelles que sont les peaux exotiques :

L’article Victoire ! Chanel se défait des peaux exotiques et de la fourrure est apparu en premier sur PETA France.

Une meute de chien proteste contre les tests sur leurs congénères financés par l’AFM-Téléthon

Une vingtaine de chiens, accompagnés de leurs humains, ont protesté ce matin avec PETA, devant les studios de France Télévisions, pour appeler l’AFM-Téléthon à cesser de financer des expériences cruelles sur nos amis à quatre pattes.

Portant des pancartes où sont inscrits les slogans « AFM-Téléthon : Touche pas à mes potes » et « Je ne suis pas fait pour vos expériences » en guise de médailles, ils ont aidé à rappeler que des chiens tout aussi attendrissants qu’eux souffrent de manière atroce, comme le révèle l’enquête diffusée par PETA, alors qu’il existe des méthodes de recherche éthiques et bien plus efficaces.




Pascaline Wittkowski, myopathe et militante antispéciste, était également présente, avec une pancarte où était écrit « Si vous voulez vraiment aider les malades, ne donnez pas au Téléthon ». L’année dernière, elle dénonçait ouvertement la cruauté et l’inefficacité des tests sur les chiens pour la recherche censée guérir la myopathie dans une vidéo bouleversante.

« Je n’ai pas demandé à ce que des animaux souffrent pour moi », dit-elle. « Tant de recherche, aucune guérison. Alors pourquoi continuer à financer des tests cruels qui ne nous guérissent pas ? »

Les images diffusées par PETA (confiées par l’association Animal Testing) – tournées dans le laboratoire de neurobiologie de l’École nationale vétérinaire d’Alfort – font état du calvaire vécu par les chiens qui subissent des tests financés par l’AFM-Téléthon. On y voit des jeunes chiens, reproduits spécifiquement pour qu’ils développent la myopathie, pris d’une dégradation musculaire handicapante, douloureuse et inéluctable, et peinant à marcher, à respirer et à déglutir. La video montre notamment un chien dont la gueule est couverte de vomi et un autre qui bave car les muscles de sa mâchoire sont en train de lâcher.

Agissez dès maintenant pour ces chiens en souffrance

Il est grand temps de passer à des méthodes substitutives à l’expérimentation animale plus fiables et plus pertinentes pour l’humain. Demandez à l’AFM-Téléthon d’arrêter de financer ces tests cruels sur les chiens et de ne soutenir que la recherche sans animaux :

 

crédit photos : Jeremy Edward

L’article Une meute de chien proteste contre les tests sur leurs congénères financés par l’AFM-Téléthon est apparu en premier sur PETA France.

Une campagne anti-fourrure parcourt les rues de Luxembourg

Une campagne de sensibilisation contre la fourrure défile dans les rues de Luxembourg-ville jusqu’au 16 décembre. Affiché sur un bus, un renard polaire interpelle les passants : « Laissez-moi ma peau. N’achetez pas de fourrure. », rappelant que chaque manteau, col ou pompon de bonnet en fourrure animale provient d’un être sensible qui a souffert et qui est mort d’une manière violente et terrifiante pour qu’on lui vole sa peau.

Le bus, qui circule sur la ligne 275, relie le quartier du Limpertsberg en centre-ville à la commune de Kopstal, et dessert par ailleurs la gare de Mersch.

La campagne a été financée par deux particuliers, Anselme Pau et Dany Unger et quelques amis, tous touchés par la cruauté infligée aux animaux tués pour leur pelage.

« Les images tournées dans les élevages producteurs de fourrure sont insupportables. Des renards, visons, lapins et même des chiens et des chats sont confinés dans des cages, matraqués, gazés ou électrocutés, puis dépecés, parfois alors qu’ils sont encore vivants, » déclarent-ils. « Nous espérons que cette campagne sensibilisera un grand nombre de personnes et les incitera à ne jamais acheter de fourrure. »

De nombreuses grandes marques se sont engagées à ne plus utiliser de fourrure animale pour des raisons d’éthique ces derniers temps, dont VersaceGucci, Burberry, et tout récemment, Jean Paul Gaultier.

Mais d’innombrables individus continuent d’être emprisonnés dans des cages en treillis métalliques sans le moindre aménagement, entassées à l’extérieur ou dans des hangars sombres et lugubres. Ils sont contraints de vivre parmi leurs excréments et les cadavres de leurs congénères, et beaucoup d’entre eux souffrent de blessures graves mais sont privés de soins.

Les animaux trappés dans la nature, comme les coyotes par exemple – des canidés tout comme les renards et les chiens – sont pris au piège dans des mâchoires d’acier qui les entaillent jusqu’à l’os et peuvent souffrir des jours durant de faim, de froid, d’hémorragie ou d’attaques de prédateurs. Au retour du trappeur ils sont tabassés, piétinés à mort ou abattu au fusil, pour que leur peau serve à garnir les encolures des parkas de la marque Canada Goose par exemple.

Vous pouvez agir

Prêtez votre voix aux animaux qui continuent de souffrir ici en France en signant notre pétition appelant le gouvernement à interdire la production de fourrure sur le territoire français.

Crédit photos : Ⓒ IP Luxembourg

L’article Une campagne anti-fourrure parcourt les rues de Luxembourg est apparu en premier sur PETA France.

Jean Paul Gaultier bannit la fourrure animale de ses créations

Jean Paul Gaultier est le dernier créateur en date à se défaire de la fourrure animale. Il grossit maintenant les rangs des grandes maisons de mode qui ont bannit la fourrure de leurs collections, dont Armani, Versace, Ralph Lauren, Gucci et Burberry, parmi bien d’autres.

Le célèbre créateur a annoncé en direct sur Canal + qu’il n’utiliserait plus de fourrure sans ses collections à venir, reconnaissant que la façon dont les animaux sont tués pour leurs peaux est « absolument déplorable ».

Cette excellente nouvelle fait suite à des années de pression de la part de PETA et de ses affiliées, dont l’interruption d’un des défilés du créateur en 2002 par une militante protestant son utilisation de fourrure, et l’irruption de militants dans sa boutique parisienne en 2006, menée par la fondatrice de PETA, Ingrid Newkirk.

Cette décision s’inscrit dans une époque où la plupart des gens s’opposent à la cruauté qu’implique l’obtention de fourrure : l’enfermement et le gazage, l’électrocution ou le matraquage à mort d’animaux dans les élevages, et le trappage dans la nature d’animaux sauvages, pris au piège dans des mâchoires d’acier qui les entaillent jusqu’à l’os. Beaucoup d’entre eux meurent lentement d’hémorragie, et c’est cette méthode atroce qui est employée pour trapper les coyotes qui continuent d’être massacrés pour garnir les cols des parkas de la marque Canada Goose.

La fourrure animale est sur la fin et les créateurs qui ne s’en rendent pas compte n’ont plus qu’à ranger leurs machines à coudre pour de bon.

Vous pouvez agir

Des animaux continuent de souffrir dans des élevages producteurs de fourrure en France alors que de nombreux pays les ont déjà proscrits. Signez notre pétition demandant au gouvernement d’interdire la production de fourrure animale en France :

L’article Jean Paul Gaultier bannit la fourrure animale de ses créations est apparu en premier sur PETA France.

BOSH et le chef étoilé Alexis Gauthier nous préparent un « foie gras » végan

Le chef étoilé Alexis Gauthier, dorénavant végan, s’y connait en création culinaire soignée et succulente. Cette fois, il s’est associé à PETA et à l’équipe de BOSH! pour partager sa recette de faux gras.

La recette de faux gras d’Alexis Gauthier

« Une délicieuse terrine, riche et goûteuse, qui rappelle le foie gras. Mais sans la souffrance, la torture et la mort d’ordinaire impliquées. »

– Alexis Gauthier

-Temps de préparation 3h30
-Temps de cuisine 15min
-Sert 10 personnes

INGRÉDIENTS

  • 1 échalote, pelée et coupée en dés
  • 4 c. à soupe d’huile d’olive
  • 4 gousses d’ail, gousses épluchées et émincées
  • 2 c. à café de romarin haché
  • 2 c. à café de thym haché
  • 2 c. à café de sauge hachée
  • 24 champignons, coupés en morceaux
  • 2 c. à soupe de cognac
  • 2 c. à soupe de sauce soja
  • 400 g de lentilles cuites
  • 150 g de noix grillées
  • 2 c. à soupe de purée de betterave
  • Du poivre noir

PRÉPARATION

  • Dans une grande casserole, faites revenir l’échalote dans 2 cuillères à soupe d’huile d’olive jusqu’à ce qu’elle devienne translucide.
  • Ajoutez l’ail, les herbes hachées et les champignons. Ajoutez le cognac et augmentez la température de cuisson. Ajoutez la sauce soja, réduisez la température et faites cuire à feu doux pendant 6 minutes.
  • Retirez la casserole du feu et laissez refroidir.
  • Dans un mixer, versez le mélange de champignons, le reste de l’huile d’olive, les lentilles, les noix, la purée de betterave et le poivre noir. Ajoutez quelques gouttes de cognac supplémentaires selon les goûts pour donner un petit plus à la préparation.
  • Placez dans un petit bocal en verre et réfrigérez quelques heures avant de servir.
  • Servez le faux gras avec des tranches de pain au levain ou autre type de pain grillé.

Adapté d’une recette d’Alexis Gauthier

Gauthier Soho

Le restaurant éponyme du grand chef, le Gauthier Soho à Londres, propose déjà de nombreuses options véganes et la carte est en transition : il est prévu qu’il n’y ait plus aucun produit issu de l’exploitation animale au menu d’ici quelques mois.

Les nombreuses célébrités qui fréquentent le restaurant ont toutes attesté du succès de l’offre végane qui s’étoffe au fur et à mesure, dont Stella McCartney, Benedict Cumberbatch et Al Gore.

L’article BOSH et le chef étoilé Alexis Gauthier nous préparent un « foie gras » végan est apparu en premier sur PETA France.

#EndTheCageAge : 7 raisons de lutter contre l’élevage en cage

L’initiative des citoyens européens #EndTheCageAge (#EndTheCageAge European Citizens’ Initiative – ECI) pourrait entraîner des transformations d’envergure dans les élevages européens. Les citoyens de l’UE œuvrent ensemble pour demander à la Commission européenne d’interdire l’utilisation de cages dans l’industrie agro-alimentaire.

Les animaux prisonniers des élevages en Europe ont besoin que nous récoltions 1 million de signatures pour l’ECI. Voici sept raisons pour lesquelles ceci est essentiel :

1. Parce que les lapins sont des animaux sociables qui ont besoin d’un environnement stimulant

Mais nombre d’entre eux passent toute leur vie dans de minuscules cages en treillis métallique. Le stress et la frustration d’être confinés de la sorte peut les rendre fous.

2. Parce que les truies peuvent être parqués dans des stalles étroites pendant des semaines

Dans la plupart des pays européens, les truies peuvent être maintenues dans des « cases de gestation » pendant 4 semaines d’affilée. Elles ne peuvent ni s’y retourner ni s’y coucher confortablement et souffrent de ne pas pouvoir préparer un nid pour leurs petits et prendre soin d’eux comme elles le feraient si on leur en laissait l’occasion.

3. Parce que les poules souffrent dans des cages surpeuplées

Le grillage dont sont faits les parois et le sol des cages dans lesquelles les poules vivent, entassées par dizaines, leur arrache les plumes, les écorche et leur déforme les pattes. Elles se font aussi douloureusement ébecquées à un jeune âge pour éviter qu’elles ne se blessent entre elles, parfois fatalement, en se donnant des coups de becs à cause de la frustration provoquée par un manque d’espace insupportable.

4. Parce que les canards et les oies sont maintenus à l’étroit et gavés de force

Dans les élevages producteurs de foie gras, ces oiseaux vivent dans des enclos et sont violemment gavés jusqu’à ce que leurs foies distendus et malades enflent jusqu’à mesurer 10 fois plus qu’ils ne le devraient. Ensuite, ces animaux sont tués pour que cet organe malade soit vendu en tant que foie gras.

5. Parce que les cailles vivent dans la saleté

Les cailles, élevées pour leurs œufs, vivent enfermées dans des cages insalubres, sans aucun aménagement. Elles ne peuvent pas y exprimer les comportements qui leur sont naturels et importants, comme nidifier, prendre des bains de poussière ou tisser des liens avec leurs congénères.

6. Parce que les porcelets ne méritent pas de vivre derrière des barreaux

Les espaces restreints dans lesquels les porcelets sont contraints de vivre sont faits pour maximiser la productivité des élevages et minimiser leurs dépenses. Ils ont cependant un coût, le bien-être de ces êtres sensibles.

7. Parce que les veaux peuvent vivre isolés pendant des semaines

Dans l’industrie laitière les veaux sont retirés à leurs mères peu après leur naissance et peuvent légalement être isolés et enfermés dans des cages individuelles jusqu’à l’âge de 8 semaines. Ils sont ensuite envoyés dans un parc d’engraissement, avant de finir leur courte vie de misère à l’abattoir.

Dairy

L’industrie de la viande, de loin la plus meurtrière, massacre des milliards d’animaux partout dans le monde. Elle inflige une cruauté systématique à des cochons, des poulets, des canards, des oies, des vaches, des veaux, des lapins et d’autres animaux qui souffrent pendant la totalité de leur courte vie. La meilleure chose que l’on puisse faire pour ces individus est de ne pas les consommer !

Néanmoins, soutenir l’ECI est une manière d’aider les centaines de millions d’animaux qui passent toute leur vie emprisonnés dans de minuscules espaces lugubres, dans des conditions sales, stressantes et malsaines. Citoyens de l’UE, vous pouvez leur venir en aide en ajoutant votre voix ici.

L’article #EndTheCageAge : 7 raisons de lutter contre l’élevage en cage est apparu en premier sur PETA France.

Journée mondiale végane : une jeune femme presque nue « servie » dans une assiette

Allongée quasiment nue au milieu d’une assiette géante avec ses « accompagnements » frais du jour et des couverts géants, une sympathisante de PETA a attiré l’attention des passants ce matin à Lille à l’occasion de la Journée mondiale végane.

L’assiette portait le message suivant : « Pensez à ceux qu’il y a dans votre assiette », rappelant que les animaux élevés pour être transformés en entrecôte, en steak ou en escalope sont des êtres doués de sensibilité au même titre que nous.

L’action s’est installée sur la Grand’Place de Lille aujourd’hui pour rappeler la violence qui se cache derrière chaque morceau de viande.

La production et la consommation de viande et d’autres produits issus de l’exploitation animale impliquent le confinement, la mutilation, la maltraitance et la mise à mort sanglante de milliards d’êtres sensibles. Impossible de l’ignorer aujourd’hui quand tant d’enquêtes et témoignages le révèle : les poulets et les dindes sont égorgés alors qu’ils sont encore conscients, les queues et dents des cochonnets sont coupées sans anesthésie et, une fois le poids désiré atteint, ils sont gazés au CO2 avant d’être massacrés. Les bovins, les jeunes veaux, les moutons et les agneaux, sont (souvent mal) étourdis à la masse ou au pistolet perforant avant d’être suspendus la tête en bas et égorgés, parfois lorsqu’ils se débattent encore.

Les animaux sont des individus, et non des aliments. Heureusement, de plus en plus de consommateurs prennent conscience du simple fait que la viande est le cadavre d’un animal exploité qui ne voulait pas mourir et décident de ne plus participer à cette exploitation tout aussi cruelle qu’inutile.

Une alimentation végane est non seulement plus saine, mais elle est également bien plus respectueuse de la planète.

Aujourd’hui, il n’y a aucune excuse pour participer à cette cruauté, alors qu’il est de plus en plus simple de se nourrir sans soutenir les industries violentes que sont celles de la viande, des œufs et des produits laitiers grâce aux quantités d’alternatives qui existent, des alternatives végétales aux produits laitiers aux similicarnés.

Vous souhaitez faire la transition vers une alimentation sans cruauté ?

Commandez un exemplaire gratuit du « Guide du végan en herbe » de PETA ou inscrivez-vous au Mois mondial végan – un défi de 30 jours qui débute aujourd’hui et durant lequel nous vous accompagnons à l’aide d’informations, de conseils et d’astuces :

L’article Journée mondiale végane : une jeune femme presque nue « servie » dans une assiette est apparu en premier sur PETA France.

Ce que l’évasion d’un taureau destiné à l’abattoir nous rappelle en cette Journée mondiale végane

En cette Journée mondiale végane, rappelons l’histoire tragique du taureau échappé de l’abattoir de Cernay, en Alsace, il y a juste deux jours, et abattu en pleine rue. Cet animal, qui cherchait tout simplement à survivre, a été traqué puis tué par balles par des gendarmes, alors qu’il s’était réfugié dans un champ. La salve finale aurait même été délivrée d’un hélicoptère, visant cet individu qui ne demandait qu’à être laissé en paix.

Cet évènement prouve encore une fois que les animaux que nous élevons et exploitons pour leur chair ne veulent pas mourir, et leur instinct de survie les pousse à tenter d’échapper au destin violent qu’ils sentent venir.

Ces cas isolés donnent un visage aux milliards d’individus qui n’ont pas pu s’enfuir et qui finissent leur courte vie de misère suspendus la tête en bas, se vidant lentement de leur sang.

Les êtres sensibles que sont les taureaux, vaches, veaux, cochons, poules et autres animaux massacrés pour la consommation tiennent à leur vie, tout comme nous à la nôtre.

Agissons pour eux en cette Journée mondiale végane

Il est si simple de ne pas participer à cette violence : il suffit de laisser les animaux hors de notre assiette, et quel meilleur moment de commencer que la Journée mondiale végane ?

L’article Ce que l’évasion d’un taureau destiné à l’abattoir nous rappelle en cette Journée mondiale végane est apparu en premier sur PETA France.