24 faits fascinants qui prouvent que les poissons sont des êtres supérieurs

Cet article a été publié à l'original sur ce site

Les poissons sont des êtres supérieurs, un terme utilisé pour les décrire il y a des années par un enfant de 10 ans avant-gardiste qui reconnaissait leurs capacités étonnantes, même s’ils sont incompris par la plupart des humains. Chaque année, des billions de ces animaux intelligents et sociaux sont tués. Ils sont arrachés à leur habitat aquatique dans des filets massifs, broyés par une pression écrasante et laissés à suffoquer lentement dans la terreur. Près de la moitié des poissons utilisés pour l’alimentation proviennent de fermes aquacoles industrielles, où ils passent leur vie dans des enclos surpeuplés et insalubres. Les enquêtes menées par PETA et nos affiliées dans l’industrie sordide des animaux de compagnie ont révélé une négligence effroyable à l’égard des poissons avant même qu’ils n’arrivent dans les magasins.

Saviez-vous que des recherches indiquent que les humains et d’autres vertébrés descendent en fait des poissons ? Les scientifiques pensent que certains poissons se sont dirigés vers la terre ferme il y a environ 370 millions d’années sous la forme d’animaux primitifs ressemblant à des lézards, appelés tétrapodes. Grâce à leur capacité d’adaptation supérieure, nos ancêtres aquatiques ont progressivement transformé leurs nageoires en membres et leurs branchies en poumons.

Apprendre à connaître les poissons permet de lutter contre le spécisme, une idéologie qui postule une fausse supériorité des humains sur les autres animaux et qui conduit à les traiter comme des objets plutôt que comme des individus. Lorsque vous découvrirez toutes les façons dont les poissons sont des êtres supérieurs, vous ne les regarderez plus jamais de haut.

Lisez les 24 faits fascinants ci-dessous pour comprendre pourquoi les poissons sont des êtres supérieurs :

Les poissons ont une mémoire vive et un esprit complexe

  1. Culum Brown, un biologiste de l’Université Macquarie qui étudie l’évolution de la cognition chez les poissons, affirme ceci : « Les poissons sont plus intelligents qu’il n’y paraît. Dans de nombreux domaines, comme la mémoire, leurs pouvoirs cognitifs égalent ou dépassent ceux des vertébrés ‘supérieurs’, y compris les primates non humains. »
  2. Malgré la croyance populaire, les poissons n’ont pas une mémoire de trois secondes. En fait, certains poissons peuvent se souvenir de choses pendant plusieurs mois. Une équipe de chercheurs a découvert que les carpes pouvaient apprendre à associer un certain son à de la nourriture et s’en souvenir pendant cinq mois.
  3. Un article sur l’intelligence des poissons paru dans le Telegraph du Royaume-Uni rapporte que Brown a découvert ce qui suit : « Les poissons arc-en-ciel australiens tachetés pourpres, qui ont appris à s’échapper d’un filet dans leur réservoir, se sont souvenus de la façon dont ils l’ont fait 11 mois plus tard. Cela équivaut à ce qu’un humain se rappelle une leçon apprise il y a 40 ans. »

Les poissons sont des chanteurs supérieurs

  1. Même si les poissons n’ont pas de cordes vocales, ils excellent dans la communication entre eux par le biais de divers sons, odeurs, impulsions électriques et mouvements. Par exemple, le poisson-couteau et le poisson-éléphant peuvent envoyer et recevoir des signaux électriques pendant la parade nuptiale, la navigation et la recherche de nourriture.
  2. Les poissons sont comme les oiseaux chanteurs de la mer. Les scientifiques ont trouvé des preuves que certaines espèces de poissons chantent en chœur chaque jour à l’aube et au crépuscule.

Les poissons ont des bouches superpuissantes

  1. Comme la mâchoire des poissons n’est pas fixée à leur crâne, certains d’entre eux peuvent projeter leur bouche en avant comme un ressort pour attraper de la nourriture.
  2. Si vous pensiez que votre palais était raffiné, vous n’avez rien de comparable avec le poisson-chat. Ils possèdent plus de 27 000 papilles gustatives, alors que les humains en ont moins de 10 000.
  3. L’appareil d’escalade préféré des gobies est leur propre bouche. Ces poissons ont des ventouses dans la bouche et sur le ventre, qu’ils utilisent pour s’accrocher aux parois rocheuses tout en remontant les chutes d’eau.
  4. Les poissons-perroquets dorment dans une couverture de « morve » pour se protéger des parasites. Chaque nuit avant de s’endormir, ils sécrètent un mucus qui enveloppe tout leur corps d’une couche protectrice semblable à une moustiquaire ou à un cocon.

Les poissons ont une vie sexuelle étonnante

  1. La façon dont les baudroies s’accouplent est fascinante. Les baudroies mâles les plus petites fusionnent avec la femelle la plus grande, ne faisant plus qu’un pour le reste de leurs jours – bien que les mâles perdent leur cerveau, leur cœur et leurs yeux dans le processus, ne laissant qu’une paire de testicules à utiliser en cas de besoin. Une seule femelle peut fusionner avec jusqu’à six mâles au cours de sa vie.
  2. De nombreuses espèces de poissons peuvent changer de sexe. Certains peuvent même changer à nouveau, si le besoin ou l’envie se fait sentir.
  3. La plupart des espèces d’hippocampes s’accouplent pour la vie. Les femelles pondent leurs œufs dans une poche située sur le ventre du mâle. Lorsque les bébés sont prêts à éclore, le mâle s’accroche à une algue avec sa queue et se balance d’avant en arrière jusqu’à ce que les bébés sortent de sa poche.
  4. Une petite espèce de poisson-globe dessine des cercles ornementaux pour attirer les partenaires. Les mâles battent des nageoires en nageant sur le fond marin, perturbant les sédiments pour créer d’étonnants motifs circulaires. Bien que ces poissons ne mesurent qu’une douzaine de centimètres de long, les formations qu’ils créent peuvent mesurer jusqu’à 2 m de diamètre. Lorsque les cercles sont terminés, les femelles viennent les inspecter et si elles aiment ce qu’elles voient, elles se reproduisent avec les mâles.
  5. Les saumons parcourent jusqu’à 50 km par jour lors de leurs voyages de reproduction. Au total, leur migration peut atteindre une distance de plus de 3 000 km, et ils le font sans carte, smartphone ou GPS pour les guider !

La vie super sociale des poissons

  1. La vie publique et la réputation peuvent être tout aussi importantes pour les poissons que pour les humains. Les poissons reconnaissent et se souviennent des autres individus et construisent des réseaux sociaux complexes. Ils savent quand ils sont observés par les autres et modifient souvent leur comportement en conséquence.
  2. Les poissons chauve-souris font le mort quand le danger est proche. Ils restent immobiles sur le flanc lorsqu’ils ont peur, ce qui les fait ressembler à des feuilles mortes flottant à la surface de l’eau.
  3. Des recherches suggèrent que le labre nettoyeur, un petit poisson de récif tropical, peut se reconnaître dans un miroir, ce qui indique une conscience de soi.
  4. Les poissons peuvent apprendre les uns des autres, reconnaître d’autres poissons avec lesquels ils ont déjà passé du temps, connaître leur place dans les hiérarchies sociales et se souvenir de cartes spatiales complexes de leur environnement.

Les poissons ont d’autres capacités étonnantes

  1. Certains poissons se camouflent en changeant de couleur en fonction des conditions environnementales et de la période de l’année. Leurs couleurs couvrent tout l’arc-en-ciel, du bleu et vert au rose et rouge.
  2. Les dipneustes peuvent vivre hors de l’eau pendant plusieurs années en sécrétant un mucus dans lequel ils se réfugient, puis en s’enfouissant sous terre. Possédant à la fois des branchies et un poumon, ils aspirent l’air par un tube respiratoire intégré qui mène à la surface.
  3. Le brosme utilise des outils. Ces poissons intelligents sont de puissants nageurs et ont été observés en train d’utiliser des pierres pour briser la coquille de mollusques afin de se nourrir.
  4. Le saumon et la truite de mer vivent à la fois en eau salée et en eau douce. Ces poissons éclosent dans des cours d’eau douce puis nagent jusqu’à la mer, où ils atteignent la maturité – leur corps subit des changements importants et développe des organes spécialisés qui les aident à s’adapter à leur environnement.
  5. Les poissons peuvent détecter les mouvements dans l’eau grâce à une rangée spéciale d’écailles sensorielles le long de leur corps, appelée ligne latérale, qui capte les ondes sonores à basse fréquence qui vibrent dans l’eau.
  6. Les saumons sont d’excellents nageurs. Remonter la rivière n’est pas une tâche facile, mais ce sont de grands sauteurs qui peuvent bondir jusqu’à 2 mètres hors de l’eau pour franchir les obstacles sur leur chemin.

Vous voulez aider à protéger les êtres supérieurs que sont les poissons ?

  • Les poissons sont des êtres supérieurs – des animaux intelligents qui peuvent se parler, utiliser des outils, ressentir la douleur et résoudre des problèmes. Ils peuvent reconnaître les individus et entretenir des relations sociales complexes. N’oubliez pas : il n’est pas plus acceptable de blesser, tuer ou manger un poisson qu’un chiot ou un chaton.
  • Ne soutenez jamais le cruel commerce des animaux de compagnie en achetant des poissons. Si vous aimez les observer, regardez des documentaires ou téléchargez l’un des nombreux écrans de veille avec des poissons colorés et réalistes qui sont disponibles en ligne.
  • Ne soutenez pas les entreprises ou les foires qui offrent des poissons dans le cadre de concours ou de promotions.
  • Les lignes de pêche, hameçons, filets et autres équipements abandonnés peuvent tuer des animaux longtemps après le départ des pêcheurs. Si vous voulez aider les animaux aquatiques, vous pouvez aller à la pêche aux ordures et repêcher les déchets dans un étang, une rivière ou un lac local.

L’article 24 faits fascinants qui prouvent que les poissons sont des êtres supérieurs est apparu en premier sur PETA France.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.