Une trentaine de chevaux sauvés à Martigues (13)

Cet article a été publié à l'original sur ce site

cet article a été publié à l'original en provenance de ce site

Une trentaine de chevaux ont été pris en charge car ils vivaient dans de mauvaises conditions.

Le spectacle n’est pas beau à voir : 27 chevaux dont des juments pleines et des poulains, tous maigres et en mauvais état, parqués sur un petit terrain à Martigues (13). Entourés de vieilles caravanes, ils vivent dans la saleté et sont livrés à eux-mêmes avec une quantité de nourriture très insuffisante et de l’eau croupie dans une vieille baignoire…

A la demande de la DDPP des Bouches-du-Rhône*, les fondations 30 Millions d’Amis et Brigitte Bardot sont intervenues en présence de la police municipale. 13 chevaux ont rejoint le sanctuaire pour équidés maltraités de la Fondation 30 Millions d’Amis (17/05/17), la Fondation Bardot ayant pris soin des autres équidés. Lors du sauvetage, les équipes ont pu constater la présence anormale de nombreuses juments pleines, de juments qui avaient mis bas récemment et de poulains âgés de quelques jours à 2 ans.

Au milieu de leurs excréments

« Ces chevaux étaient contraints de rester sur une surface minuscule où ils vivaient au milieu de leurs excréments » résume Laetitia Bos, de la Fondation 30 Millions d’Amis.

Par ailleurs, en plus d’être insuffisamment nourris et abreuvés, les animaux n’ont pas du tout été entretenus : « Ils ont tous les pieds très longs ! Même les poulains de 2 ans ont des sabots immenses ! » s’indigne Laetitia Bos. « Sans compter que lorsque nous sommes arrivés, les pauvres bêtes étaient en plein cagnard, sans possibilité de se mettre à l’ombre… ».

24 chiens secourus

Cette intervention a aussi permis de prendre en charge 24 chiens dont 5 chiots. Détenus dans 2 abris de fortune, ils servaient probablement à de l’élevage. Ils ont été pris en charge par la Fondation Assistance aux Animaux.

Une plainte pour « abandon » a été déposée à l’encontre de la propriétaire.

Partagez ce sauvetage sur Facebook, Twitter et Google +.

* Direction Départementale de la Protection des Populations des Bouches-du-Rhône

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *