Une centaine de macaques euthanasiés inutilement

Cet article a été publié à l'original sur ce site

cet article a été publié à l'original en provenance de ce site

La totalité des macaques du parc La Pinède des singes va être euthanasiée alors que des solutions existaient. Cliquez sur les images pour agrandir.

Environ 150 macaques de Java vont être euthanasiés au parc animalier La Pinède des singes (19/05/2017). Cette décision a été ordonnée par la préfecture des Landes qui prétexte l’éventualité d’un incident sanitaire en raison d’une possible contamination des singes au virus de l’herpès.

Des solutions ignorées

La Fondation 30 Millions d’Amis avait proposé, aux côtés de la Fondation Bardot, dès 2016, des solutions pour reloger une grande partie des macaques dans des sanctuaires.

Aujourd’hui, la Fondation 30 Millions d’Amis est choquée de cette mise devant le fait accompli. La préfecture des Landes n’a ni averti les associations de protection animale, ni pris en considération les offres de replacement offertes il y a un an. « Même s’ils étaient contaminés, nous pouvions accueillir une partie de ces singes au sein du sanctuaire AAP aux Pays-Bas » explique Arnauld Lhomme, enquêteur à la Fondation 30 Millions d’Amis.

Une issue dramatique qui aurait pu être évitée

Le zoo avait été placé en liquidation judiciaire en avril 2016 parce qu’il ne pouvait plus assumer la mise en conformité de ses installations demandée par les services vétérinaires. Des négociations avaient alors été entreprises avec les autorités et des solutions de replacement des animaux dans différents sanctuaires proposées.

Les protecteurs des animaux avaient été éconduits car le zoo de Labenne s’était proposé pour reprendre le parc. Il semble que ce zoo – qui a la charge des animaux depuis un an – ait échoué à remettre aux normes la Pinède des singes.

La Fondation 30 Millions d’Amis regrette la condamnation de ces animaux qui aurait pu être évitée !

Partagez cette actu sur Facebook, Twitter et Google +.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *