Un homme traîne son cheval derrière un van !

Cet article a été publié à l'original sur ce site

cet article a été publié à l'original en provenance de ce site

Une vidéo – son émettrice l’a depuis retirée de son profil Facebook – montrant un pauvre cheval attaché à un van, obligé de courir pour suivre l’allure du véhicule a été visionnée des milliers de fois sur Facebook. Dans le court extrait, supprimé depuis, l’animal tente même de ruer pour se libérer de ses liens. La scène s’est déroulée le dimanche 23 juillet 2017, vers 19h, entre Cormeilles (Eure) et Pont-l’Évêque (Calvados).

S’il était tombé, le cheval serait mort

Outrée, Mélanie, la conductrice qui a filmé la scène, s’est adressée au conducteur du van : « Je lui ai dit que c’était de la maltraitance, il a ri. Il a dit que le cheval allait s’habituer », s’indigne-t-elle.
Pour tenter d’identifier le conducteur, elle a diffusé la vidéo sur les réseaux sociaux. « Je roulais à environ 25 km/h. Si le cheval était tombé, il serait mort. Sans parler du danger pour les autres automobilistes ! » explique-t-elle à Ouest France.

De la rééducation après une tendinite

Le propriétaire de l’animal s’est expliqué sur Equidia en rejetant toutes les accusations de maltraitance. Le cheval serait en train de suivre un programme de rééducation après une tendinite. « Il a été prescrit au cheval de parcourir chaque jour cinq, six kilomètres à 10-12km/h sur le bitume. Parce que le bitume, c’est une surface plane, et que pour bien le soigner, c’est ce qu’il lui faut », a-t-il ainsi expliqué.

Une enquête en cours

Une enquête a été déclenchée par la gendarmerie de Pont-L’Evêque. Mélanie doit être entendue prochainement par les gendarmes pour tenter d’identifier le conducteur du van.
La Fondation 30 Millions d’Amis espère que toute la lumière sera faite dans cette affaire et se portera partie civile devant le tribunal le cas échéant. Elle demandera, entre autre, la confiscation de l’équidé à son profit pour le mettre en sécurité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *