Un crocodile proteste contre les peaux exotiques devant un magasin Louis Vuitton

Cet article a été publié à l'original sur ce site

Aujourd’hui, le magasin Louis Vuitton de l’avenue George V à Paris a reçu la visite d’un crocodile revendicatif. Un mannequin en lingerie émeraude et maquillé en crocodile, portant un « sac » où était écrit « Louis Vuitton : la peau n’est pas faite pour les sacs » a protesté devant ses portes pour l’appeler à abandonner les peaux exotiques dans les collections de la marque.

Une enquête récente diffusée par PETA montre des élevages de crocodiles au Vietnam (dont deux ont fourni des peaux à la tannerie détenue par la société-mère de Louis Vuitton, LVMH) où les animaux sont confinés dans de minuscules fosses et parfois dépecés alors qu’ils sont encore vivants et se débattent.

Il y a quelques jours, PETA États-Unis est devenue actionnaire de LVMH dans le but de mettre fin à la vente de peaux exotiques depuis l’intérieur du groupe.

PETA a publié des enquêtes révélant le traitement cruel des animaux dans des élevages de reptiles sur trois continents (l’Afrique, l’Asie et l’Amérique du Nord), chacune montrant que ces animaux sensibles et intelligents sont emprisonnés dans des conditions insalubres et subissent une mort violente. Rien qui ne ressemble à du luxe.

Vous aussi, appelez LVMH à débarrasser Louis Vuitton et toutes ses marques des peaux exotiques :

The post Un crocodile proteste contre les peaux exotiques devant un magasin Louis Vuitton appeared first on PETA France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *