Paris deviendra-t-elle réellement une ville sans cirques avec animaux sauvages ?

Cet article a été publié à l'original sur ce site

cet article a été publié à l'original en provenance de ce site

C’est un premier pas… timide ! La proposition d’Anne Hidalgo et de son adjointe Pénélope Komitès pour des cirques sans animaux sauvages à Paris a été votée à l’unanimité par les conseillers de la ville (13/12/207).
La Fondation 30 Millions d’Amis salue bien évidemment cette déclaration d’intention, qui fait suite au courrier qu’elle avait adressé à Anne Hidalgo pour lui demander d’interdire les cirques avec animaux sauvages à Paris après l’abattage d’une tigresse échappée d’un cirque (27/11/2017).
 
Toutefois, la Fondation regrette que cet engagement ne repose sur aucun calendrier précis en terme d’échéance. Quant à une réelle interdiction, la maire de Paris s’est défaussée sur Nicolas Hulot, ministre de la Transition Énergétique, renvoyant ainsi l’Etat à ses responsabilités en la matière. Manière habile de ne prendre aucune décision concrète tout en donnant l’illusion de se saisir du sujet.

La France à la traîne

La Fondation 30 Millions d’Amis, qui avait aussi écrit à Nicolas Hulot, demande au ministre de prendre rapidement des mesures concrètes à ce propos. Au 21e siècle, il n’est plus tolérable d’accepter l’existence de cirques avec animaux sauvages. Plus de 38 pays dont 21 de l’Union européenne ont déjà banni leur venue. La France, elle, est à la traîne !
 
Rejoignez les 235 000 signataires de notre pétition pour des cirques sans animaux sauvages.

Pour l’interdiction des cirques avec animaux sauvages >>

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *