L’intelligence du cochon

Cet article a été publié à l'original sur ce site

Les cochons sont empreints de tout un tas de stéréotypes négatifs comme celui d’être sales : peut-être vous a-t-on déjà dit que vous mangiez comme un cochon ou encore que vous aviez un caractère de cochon. Pourtant, la réalité est tout autre.

Des capacités mentales impressionnantes

Dans une étude parue dans l’International Journal of Comparative Psychology, la neuroscientifique Lori Marino, de l’université Emory (États-Unis) explique que les cochons ont une très bonne mémoire à long terme et déclare « nous avons démontré que les cochons partageaient un nombre de capacités cognitives avec d’autres espèces intelligentes comme les chiens, les chimpanzés, les éléphants, les dauphins et même les humains ».

Des chercheurs à Cambridge (Grande-Bretagne), dirigés par le professeur Broom, ont démontré que les cochons avaient une conscience de soi, grâce au test du miroir. Ces derniers en ont déjoué le mystère et se montraient capables de localiser de la nourriture à partir de son reflet. Broom a même écrit dans le livre Révolutions animales, comment les animaux sont devenus intelligents dont il est co-auteur : « Chaque cochon a dû observer les caractéristiques de son environnement, se les rappeler, déduire les relations entre aspects observés et aspects remémorés, et agir en conséquence ».

Une expérience menée en 1997 a également démontré que les cochons sont capables de manipuler une manette afin de faire bouger un curseur sur un écran, à l’instar des chimpanzés, ce qui témoigne des facultés cognitives de ces animaux.

Copains comme cochons

La hiérarchie entre les cochons est bien structurée et on remarque beaucoup de coopérations entre eux. Ils aiment jouer ensemble comme le feraient les chiens. Les porcelets construisent entre eux des liens forts et utilisent des moyens de communication complexes comme des cris ou des grognements.

Ces animaux disposent même d’une forme d’intelligence appelée intelligence sociale ou encore « machiavélique », qui consiste à tromper autrui. Ceci a été démontré par des chercheurs de Bristol (Grande-Bretagne), où des cochons faisaient semblant de ne pas connaître la cachette de nourriture lorsqu’ils étaient en présence d’autres cochons, afin d’éviter d’être suivis.

En outre, les cochons ont de l’empathie : ils savent reconnaître et expérimenter une même émotion éprouvée par un autre individu.

Propre comme un cochon

Les cochons sont des mammifères très propres, qui ne se couchent jamais dans une litière souillée et font toujours leurs besoins dans un lieu bien distinct de celui où ils dorment et mangent. En revanche, s’il est vrai que les cochons aiment se rouler dans la boue, ce n’est pas pour rien : ne transpirant pas, il leur est nécessaire de se couvrir de boue pour se rafraîchir, ou bien d’aller dans de l’eau fraîche, et cela leur permet aussi de protéger leur peau des parasites et du soleil.

Laissons-les vivre !

Prenez la décision d’opter pour une alimentation végane. Commandez le « Guide du végan en herbe » de PETA rempli de conseils et de recettes :

The post L’intelligence du cochon appeared first on PETA France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *