Les Etats-Unis et la Chine envoient un signal politique fort pour l’action climatique

Cet article a été publié à l'original sur ce site

cet article a été publié en provenance de ce site

Après avoir fait preuve de discipline, les négociateurs doivent donc maintenant faire preuve de responsabilité.<br />© WWFAujourd’hui, l’annonce commune de ratification de l’Accord de Paris par la Chine et les Etats-Unis, les deux plus gros émetteurs mondiaux, envoie un signal politique fort en rendant possible une réelle action contre le changement climatique au niveau mondial.

Les Etats-Unis et la Chine sont en effet responsables d’un peu plus de 40% des émissions de gaz à effet de serre dans le monde. A ce jour, 24 pays représentant juste un peu plus de 1% de ces émissions avaient ratifié l’Accord de Paris. Or pour qu’il puisse être mis en œuvre, l’accord de Paris doit être ratifié par au moins 55 pays représentant au moins 55 % des émissions mondiales.

Lou Léonard, senior vice-président Climat et Energie du WWF Etats-Unis explique que le mouvement impulsé par cette annonce donne de grands espoirs pour le prochain rendez-vous des Nations Unies prévu à New York le 21 septembre en vue d’assurer la mise en œuvre la plus rapide de l’Accord de Paris. « Il est urgent et nécessaire que la mise en œuvre de l’Accord de Paris s’accélère afin d’éviter les pires conséquences du changement climatique. En ratifiant aussi rapidement l’accord, le Président Obama et le Président Xi Jinping signifient aux autres pays que l’Accord de Paris peut entrer en vigueur cette année. Il y a encore 6 mois, cela semblait impossible« , commente-t-il.

LO Sze Ping, directeur général du WWF Chine souligne également qu’à travers cette annonce la Chine envoie au monde un signal encourageant. « Cette annonce montre clairement la détermination de la Chine à mettre en œuvre l’accord. La Chine prend ainsi désormais sa place dans le leadership de la lutte contre le changement climatique. A présent, d’autres pays doivent agir au plus vite pour ratifier l’accord, réduire leurs émissions dans la droite ligne des objectifs de l’Accord de Paris, en prenant en compte science et équité, et relever les ambitions de leurs promesses » ajoute-t-il.

« La ratification par la Chine et les États-Unis de l’Accord de Paris aujourd’hui est un bon signal envoyé au monde sur leur volonté d’appliquer et de mettre en œuvre l’action climatique. Cette annonce a été rendue possible car la transition énergétique mondiale est bel et bien en marche, comme le démontre les 15 signaux à l’œuvre du WWF (lien). Elle devrait entraîner la ratification d’autres grands émetteurs ces prochaines semaines. L’Union européenne doit ainsi absolument accélérer la cadence et résoudre ses discordes internes pour une ratification le plus vite possible« , conclut Pascal Canfin, Directeur général du WWF France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *