Le groupe Bel renouvelle son partenariat avec le WWF France, afin de réduire l’empreinte environnementale de sa production laitière

Cet article a été publié à l'original sur ce site

cet article a été publié en provenance de ce site

Le groupe Bel renouvelle son partenariat avec le WWF France<br />© WWFLe groupe Bel collecte chaque année environ 1,7 milliard de litres de lait auprès de 3200 producteurs situés à proximité de ses sites de production. Acteur majeur des produits laitiers, conscient de sa responsabilité et de l’impact de la production laitière sur l’environnement, le groupe a fait de son engagement pour une filière laitière durable un axe prioritaire de sa stratégie de responsabilité sociétale.  
 

Agir pour une filière laitière durable

« Afin de mettre en œuvre des actions concrètes et mesurables, Bel et le WWF France, ont signé en 2012 un partenariat, qu’ils renouvellent aujourd’hui, avec un objectif commun : limiter les impacts environnementaux liés à la production laitière. Le WWF France a ainsi aidé Bel à identifier les enjeux environnementaux prioritaires pour la réduction de l’empreinte environnementale de ses produits. Cela fait partie de notre politique de transformation des marchés », explique Pascal Canfin, directeur général du WWF France.
 

L’alimentation des vaches laitières, un maillon essentiel pour une filière plus durable

Une première phase d’étude a démontré que l’alimentation des vaches laitières était un maillon essentiel d’une filière plus durable. La production de soja et du tourteau de palmiste aussi appelé PKE (Palm Kernel Expeller) qui composent la ration de la vache laitière affichent des impacts environnementaux particulièrement élevés.

Devenu membre de la RTRS (Table Ronde pour le Soja Responsable) en 2014, le groupe Bel a franchi une nouvelle étape en 2015 en achetant des certificats RTRS pour compenser 100% des volumes de soja utilisés dans l’alimentation des vaches laitières de ses producteurs à travers l’Europe (France – Pays-Bas – Portugal – Slovaquie – Pologne), soit 44 500 tonnes. Pour donner plus de sens à son engagement, le groupe Bel soutient depuis 2014 un projet de terrain pour aider des producteurs de soja dans la région du Mato-Grosso au Brésil à accéder à la certification RTRS en adoptant des pratiques plus responsables.

A ce jour, 21 342 hectares de culture de soja ont été certifiés RTRS au Brésil (de plus, 15 125 hectares sont préservés dans un objectif de conservation) couvrant ainsi les volumes nécessaires pour le groupe Bel. 9 producteurs participent aujourd’hui au projet et 60 000 hectares de soja s’ajoutent à cette action en 2016.

Toujours avec le WWF France, Bel a engagé en 2015 une démarche identique concernant le tourteau de palmiste (ou PKE). Ce sous-produit de la production d’huile de palme est utilisé en tant que complément alimentaire pour le bétail. Le tourteau de palmiste vient compléter le fourrage dans certains pays où Bel s’approvisionne en lait pour alimenter ses sites de production locaux.

La production d’huile de palme a doublé au cours de la dernière décennie, la demande augmente et cette expansion se fait au détriment de la forêt tropicale. En partenariat avec le WWF, Bel a rejoint  en 2016 un nouveau programme situé à Bornéo en Malaisie. Le groupe accompagne aujourd’hui des petits producteurs locaux pour la certification RSPO (Table Ronde pour l’Huile de Palme Durable), aide à la valorisation des résidus de production de l’huile de palme comme le palm kernel expeller (PKE) et favorise ainsi la mise en place d’une filière PKE plus transparente sur place.

Depuis 2016, Bel couvre 100% des volumes de soja (certification RTRS) et de PKE (certification RSPO utilisés au niveau mondial pour produire le lait qui entre dans la composition des fromages Bel.
 

Renouveler le partenariat pour aller plus loin dans le développement durable de la production laitière

Après trois ans d’un partenariat réussi, le groupe Bel et le WWF France s’engagent à nouveau pour trois ans et décident d’aller plus loin dans le développement durable de la production laitière.

« De nouveaux programmes sont à l’étude en Europe pour privilégier une approche locale fondée sur trois axes de travail : favoriser l’approvisionnement laitier local quand cela est possible notamment pour substituer le soja d’importation, accompagner les producteurs dans leurs pratiques en matière d’empreinte environnementale, élargir la période de mise au pâturage des vaches laitières dans les régions de tradition pastorale. Des projets pilotes seront menés avec des producteurs partenaires volontaires dans les bassins laitiers les plus importants du Groupe (France, Slovaquie, Pays-Bas). explique Magali Sartre, Directrice de la RSE et des relations extérieures chez Bel.

« Notre partenariat avec le WWF et ses premiers résultats concrets démontrent la pertinence de notre engagement commun. Nous avons durant ces 3 ans travaillé à valoriser et soutenir la production de soja et de palme responsables. Nous avons démontré que nous pouvions agir à notre niveau pour faire évoluer les pratiques. Avec ce nouveau partenariat, nous allons encore renforcer nos engagements en faveur d’une filière laitière durable, et je suis convaincu que cet exemple entrainera de nombreux acteurs dans cette voie » a déclaré Antoine Fievet, Président – Directeur Général du groupe Bel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *