Le comportement du chat

Comportement du chat

Les chats sont connus pour être des animaux solitaires.

Ils ne chassent pas en groupe ou ne partagent pas les butins d’une chasse.

Les chats sont connus pour être des animaux solitaires.

Ils ne chassent pas en groupe ou ne partagent pas les butins d’une chasse.

Les chats qui ont des territoires adjacents se mettront ensemble pour une plaisante séance de toilette nocturne, mais en gros, ce ne sont pas les créatures les plus sociables avec les autres de leur espèce.

Cette croyance générale ne semble pas toujours se justifier.

Pour exemple, mes chats de grange sont une unique famille descendante d’une femelle solitaire qui s’était introduite dans notre maison et a décidé de rester.

Elle, ses enfants et petits-enfants contrôlent la population locale de rongeurs.

Leur comportement ne cadre pas toujours avec celui de chasseur solitaire de la croyance populaire.

La femelle d’origine, Patch, aime d’habitude emmener ses chatons dans des voyages quotidiens autour de la maison.

Il est intéressant d’observer le comportement des chats et surtout de leur mère avec leur progéniture.

Une nuit, je l’ai regardé s’arrêter et s’asseoir près du bord d’un chemin étroit et très peu fréquenté passant près de notre ferme. Deux de ses chatons se sont arrêtés près d’elle.

Comme elle tournait sa tête d’un côté puis de l’autre, scrutant attentivement le passage, les chatons imitaient ses actions.

Le seul qui ne l’a pas fait était le petit tigré orange qui était distrait par un papillon, mais Patch, récupéra ce petit chaton inattentif et ramena toute la famille à la maison.

Les promenades sont toujours pour les chatons une leçon de vie.

J’ai récemment observé Patch, sa fille et trois de leurs chatons faisant une promenade autour des limites de notre ferme. Patch et sa fille montrait le chemin. Les deux plus jeunes chatons étaient au milieu. Le chaton le plus âgé, qui n’avait pas encore un an, fermait la marche. Lorsque l’un des chatons les plus jeunes s’arrêtait trop longtemps, il essayait de le faire avancer. S’il n’y arrivait pas, alors l’une des chattes revenait sur ses pas et faisait avancer le petit gars. Je me demandais ce que signifiait cette petite sortie. Est-il possible que Patch montrait aux plus jeunes membres de la famille les limites de leur territoire ?

comportement du chat

L’un des comportements les plus intéressants que j’ai pu observer a rapport avec les membres de la famille qui étaient blessés.

L’un des enfants de Patch est un matou adulte blanc et noir bien bâti. Un beau chat amical, mais qui, par malheur, a le don de s’attirer des ennuis.

Un jour, il est venu s’affaisser lourdement dans le jardin, gémissant de toute la force de ses poumons.

Sa mère et ses soeurs se sont approchées de lui aussi vite qu’elles le pouvaient.

Alors qu’il continuait de pleurer, Patch s’est mise à laver son visage et ses oreilles pendant que ses soeurs se couchaient sur lui.

Ils sont restés ainsi un certain temps pendant que j’appelais le vétérinaire et cette attitude protectrice, ces premiers soins affectueux, j’en suis persuadé, l’ont certainement aidé à ce sentir mieux et se remettre en forme plus rapidement, d’ailleurs le vétérinaire n’a pas eu grande chose à faire pour le remettre rapidement sur pieds.

Un autre des enfants de Patch, un matou brun et blanc d’un peu moins d’un an, se retrouva dans un combat avec le plus âgé de ses frères.

Au cours du combat, il se blessa à la patte et cela commença à gonfler.

Je le retrouvai boitant sur trois pattes le matin suivant.

Je l’amenai sous notre porche où je pouvais l’avoir à l’oeil et où il pouvait guérir sans aggraver sa blessure. Pendant qu’il récupérait, des membres divers de sa famille se sont perchés sur les rebords des fenêtres du porche pour lui tenir compagnie.

Ce sont juste quelques exemples de ce que j’ai vu avec mes chats. Peut-être qu’ils sortent de l’ordinaire. Je n’ai certainement jamais vu des chats agir ainsi auparavant.

Ou alors, peut-être les chats ne sont pas des animaux aussi socialement isolés que tout le monde veut bien le croire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *