Encore une tradition cruelle en Espagne

Cet article a été publié à l'original sur ce site

cet article a été publié à l'original en provenance de ce site

Le Rapa das Bestas en photos.

Chaque premier week-end de juillet, depuis 400 ans, un évènement barbare a lieu à Sabucedo, en Galice. Au cours d’une manifestation baptisée « Le rasage des bêtes » (Rapa das Bestas), des hommes vont débusquer des centaines de chevaux sauvages dans les collines qu’ils arrachent brutalement à leur milieu naturel pour les entraîner dans un enclos en ville afin de les raser.

L’objectif est ensuite de les déstabiliser pour les faire tomber par tous les moyens : certains se jettent dessus avec une grande violence, d’autres leur tordent le cou ou leur tirent la queue. Une fois les animaux tombés à terre, ils coupent leurs crins à coup de ciseaux sans veiller à ne pas blesser les bêtes ! Ces derniers sont ensuite marqués puis vendus.

Cette démonstration de force totalement inutile constitue une sorte de rite de passage : d’ailleurs des enfants y participent aussi. Des centaines de spectateurs venus de toute l’Espagne et du monde entier viennent contempler le Rapa das Bestas. Ce festival a d’ailleurs été érigé en « centre d’intérêt international touristique » en 2007.

Des traditions choquantes

Ces scènes brutales sont régulièrement dénoncées par les amis des animaux qui évoquent le stress et la douleur de ces équidés traumatisés, souvent blessés. Malheureusement, l’Espagne compte plusieurs traditions qui n’épargnent pas les animaux : corrida, martyr des lévriers galgos pour la chasse, mais aussi Toro de la Vega où un taureau est poursuivi dans les rues par des personnes armées.

La Fondation 30 Millions d’Amis s’indigne que ces traditions persistent encore et demande aux touristes de ne pas se rendre à ces fêtes sanglantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *