Encore 7 chiens de chasse secourus

Cet article a été publié à l'original sur ce site

cet article a été publié à l'original en provenance de ce site

Sortis pour la chasse, délaissés le reste du temps… C’est malheureusement le quotidien de nombreux chiens de chasse. C’était encore le cas de 7 d’entre eux, principalement des jacks Russell et des fox, qui vivaient dans de mauvaises conditions à Bedenac (17) et qui ont été secourus par la Fondation 30 Millions d’Amis.

Constamment à l’attache

Détenus à l’extérieur, dans une parcelle remplie d’immondices, trois chiens étaient particulièrement à plaindre : « L’un des jack était attaché à une vieille niche. Pour s’abreuver, il n’avait qu’un bac d’eau verte croupie déposé à côté d’une batterie de voiture » précise Séverine, du refuge de Haute-Gironde qui a participé au sauvetage.
« Le troisième chien avait pour panier un vieux bidon en ferraille renversé dans la terre. Il était constamment attaché à un piquet de la clôture du jardin » ajoute-t-elle.

Le collier enfoncé dans la chair…

La plupart des animaux sont maigres et ont été laissés sans soins. L’un d’eux avait même « le cou infecté avec le collier enfoncé dans les chairs. Il lui manque aussi une oreille : elle aurait été sectionnée après une bagarre entre chiens et serait tombée. L’orifice était plein de pus » détaille Séverine.
Quant aux femelles, elles enchaînaient portées sur portées. Les chiots étaient donnés aux autres chasseurs, selon des aveux du propriétaire.
Lors de l’intervention, le propriétaire a menacé de tuer ses animaux « si on ne le laissait pas tranquille ». Car pour lui, « tout allait bien »… rapporte Séverine.

Appel aux familles d’accueil

Pour accueillir provisoirement l’un de ces pauvres toutous, contactez le refuge de Haute-Gironde à St Yzan de Soudiac au 05 57 58 43 97. « Avec nous, ils sont adorables ! Ils ont bien repris du poids et sont prêts pour une nouvelle vie ! En revanche, ils n’aiment pas trop leurs congénères ni les chats » prévient Mme Rivot, présidente du refuge.
Partagez sur Facebook, Twitter ou Google +.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *