En vidéo : Rémi Gaillard et PETA appellent au boycott des cirques animaliers

Cet article a été publié à l'original sur ce site

On le sait, le célèbre comique youtubeur Rémi Gaillard est engagé pour les droits des animaux – il a été nommé Personnalité de l’année 2016 par PETA – et sensibilise régulièrement ses millions d’abonnés. Cette fois-ci, il participe à une toute nouvelle vidéo de PETA où il dénonce la cruauté envers les animaux dans les cirques et appelle le grand public à ne jamais s’y rendre.

Une vie de souffrances résumée en quelques mots

Rémi Gaillard dénonce l’existence misérable des animaux prisonniers des cirques, faite de captivité, de transport éprouvant entre deux représentations forcées et de dressage.

Le comique parle du sort des éléphanteaux arrachés à leur famille avant même d’être sevrés et battus avec des ankus (un crochet de dressage en fer) et des oursons attachés par une courte chaîne autour du cou pour les forcer à se tenir debout.

Pour lui, « Si le public connaissait la vérité sur la violence et la souffrance qui ont lieu en coulisse, ils trouveraient ces spectacles tout sauf divertissants ».

Rémi Gaillard rappelle qu’en plus de la souffrance physique et psychologique que subissent ces animaux, le fait de les tenir captifs dans de telles conditions fait courir un danger pour le public. Le dernier accident en date – où un lion a grièvement blessé son dompteur lors d’une représentation du Buffalo Circus dans la Somme – s’ajoute à une longue liste.

Il conclut : « À mon avis, les animaux ne veulent pas faire de vélo, sauter à travers des cerceaux, ou tenir en équilibre sur des ballons. En fait, les animaux exécutent des numéros juste parce qu’ils n’ont pas le choix. N’allez plus dans les cirques avec animaux. »

Ce que vous pouvez faire

Chaque jour nous rapproche de la fin de la captivité des animaux utilisés pour le divertissement. L’un des cirques Bouglione a annoncé récemment renoncer à l’exploitation d’animaux et la reproduction des orques et des dauphins captifs est désormais interdite en France. Près de 50 villes en France refusent les cirques animaliers sur leur territoire public, et des pays entiers font de même, dont l’Autriche, la Belgique, la Croatie, le Pérou et la Suède.

Participez-vous aussi à ce puissant mouvement pour venir en aide aux animaux prisonniers :

  • N’allez pas voir de cirques avec animaux, même une fois, et informez votre entourage.
  • Invitez les personnes souhaitant s’engager contre la maltraitance de ces animaux à contacter leur mairie pour faire interdire l’installation des cirques animaliers.

The post En vidéo : Rémi Gaillard et PETA appellent au boycott des cirques animaliers appeared first on PETA France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *