Chez Canada Goose, chaque doudoune est cousue de souffrances

Cet article a été publié à l'original sur ce site

Il y a de la souffrance dans chaque couture des vestes, parkas, doudounes ou autres vêtements vendus par Canada Goose. Les coyotes sauvages qui sont piégés et abattus pour les vestes Canada Goose garnies de fourrure peuvent souffrir des jours durant, et souffrir d’hémorragies, de déshydratation, de gelure, de gangrène et d’attaques de prédateurs. On sait que parfois, des mères désespérées de s’enfuir pour aller retrouver leurs bébés affamés essaient de se ronger leurs propres membres. Les animaux qui n’ont pas succombé aux conditions climatiques, aux pertes de sang, aux infections ou aux prédateurs sont souvent étranglés, abattus, écrasés au sol ou battus à mort lorsque le trappeur revient.

Les canards et les oies souffrent eux aussi. Ceux dont le duvet garnit les vestes Canada Goose sont violemment tués pour leurs plumes et leur viande, et certains sont mêmes égorgés alors qu’ils sont encore conscients et capables de ressentir la douleur.

Rien n’est moins chaud et douillet que la souffrance qui imprègne chacune des vestes Canada Goose. Appelez cette entreprise à arrêter de vendre de la fourrure et du duvet d’oie sans attendre !

Agissez

Envoyez un message poli à son PDG, Dani Reiss, à son adresse dreiss@canada-goose.com ou à l’entreprise sur Facebook.

 

The post Chez Canada Goose, chaque doudoune est cousue de souffrances appeared first on PETA France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *