Cassis, enfin heureuse !

Cet article a été publié à l'original sur ce site

cet article a été publié à l'original en provenance de ce site

Cassis est une Yorkshire terrier de 10 ans, retrouvée abandonnée : « Les bénévoles du refuge nous expliquaient qu’au moment où ils l’ont récupérée, ils ne discernaient plus la tête de sa queue, raconte sa nouvelle maitresse. Ils ont dû la raser entièrement. Elle était dans un état véritablement pitoyable. »

Une adoption responsable

« Nous habitons une grande maison, avec un grand jardin et après réflexion nous nous sommes décidés à adopter un chien. Un jeune chien, vous devez l’accompagner pour au moins 15 ans. J’en ai 62 aujourd’hui et on ne sait pas ce qu’il peut arriver d’ici quelques années… Nous étions donc partis avec mon mari pour prendre un vieux toutou malheureux à rendre heureux, explique Pascale. Nous ne connaissions pas l’Opération doyens, c’est le refuge qui nous en a informés et c’est vrai que c’est un plus ! Cela nous a rendu service avec Cassis.»

Une aide bienvenue

La petite chienne s’est vite habituée à sa nouvelle vie : « Elle a été en confiance tout de suite. Elle est vraiment formidable », se réjouit sa nouvelle maîtresse. Pourtant, rapidement Pascale se rend compte qu’elle avait mauvaise haleine, qu’elle buvait beaucoup d’eau et avait beaucoup de mal à se retenir d’uriner. C’est lors d’une visite chez le vétérinaire qu’elle découvre que Cassis a beaucoup de tartre sur les dents et des kystes sous ses mamelles et dans les organes génitaux. 
« On a donc utilisé l’aide de la Fondation 30 Millions d’Amis pour la faire opérer. Le vétérinaire lui a retirée 7 dents pourries et toutes ses grosseurs. Depuis, tout va pour le mieux. Elle a vraiment dû être négligée pendant ses dix premières années de vie. » 

Métamorphosée

Cassis fait le bonheur de sa maitresse : « Je suis devenue complètement gâteuse, elle est tellement craquante. C’est une curieuse ! Son surnom c’est Trottinette, parce qu’elle nous suit comme une trottinette ! ». Grâce aux soins et à l’amour dont elle bénéficie, Cassis est aujourd’hui transformée.  
« Je ne sais pas vraiment comment elle a commencé sa vie mais je suis au moins sûre qu’elle l’a finira heureuse », se réjouit Pascale.
Si vous aussi vous souhaitez adopter un doyen, consulter notre site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *