Tous les articles par Cyril Ernst

Les souffrances des chèvres dans un élevage laitier bio

Une nouvelle enquête diffusée par PETA montre des images des employés assenant des coups de bâtons et des coups de poings à des chèvres sans défense dans un élevage laitier bio. La plupart des chèvres de l’élevage étaient sous-alimentées, blessées et boiteuses ou avaient des plaies béantes et non soignées.

Quand les chèvres mourraient – chose fréquente dans cet élevage – leurs cadavres étaient entassés derrière un hangar, couverts par des bâches comme s’il s’agissait là de vulgaires ordures plutôt que d’êtres sensibles. Les images montrent également le cadavre d’un jeune chevreau, laissé à même la paille auprès des chèvres encore vivantes.

Selon un témoin, les employés se débarrassaient ensuite progressivement de ces corps, apparemment afin de dissimuler le taux de mortalité extrêmement élevé de cette exploitation. Au moment où les images ont été tournées, l’élevage portait le label « Bioland », une certification allemande pour les produits alimentaires bio.

Il s’agit là d’une preuve supplémentaire que les labels « bio », « plein air » ou « bien-être » sont trompeurs et ne protègent pas les animaux de la souffrance.

Vous pouvez aider les chèvres et les autres animaux

Le seul moyen de s’assurer qu’on ne participe pas à la souffrance d’animaux est de choisir des produits végans. Il existe maintenant de nombreuses alternatives aux produits laitiers – comme le lait d’amande, de riz, de noisette ; les fromages et yaourts végétaux ; ou encore les crèmes d’avoine, de coco ou de soja – qui sont facilement disponibles dans le commerce.

The post Les souffrances des chèvres dans un élevage laitier bio appeared first on PETA France.

Vogue Paris célèbre la fausse fourrure avec Gisele Bündchen

Gisele Bündchen a de quoi charmer, mais la mannequin brésilienne a récemment prouvé que la vrai beauté est basée sur la compassion pour tous les êtres. S’associant à Vogue Paris, elle pose sur la couverture du numéro d’août du magazine parée d’une fausse fourrure magnifique et sans cruauté signée Nili Lotan. Elle n’a pas seulement figuré dans ses photos, elle a également partagé le cliché sur son compte Instagram accompagné d’un message soutenant l’effort de Vogue Paris pour promouvoir la fausse fourrure.

Une autre mannequin au grand cœur, Christy Turlington – l’une des premières personnalités à participer à la fameuse campagne « I’d Rather Go Naked than Wear Fur » (« Plutôt nue qu’en fourrure ») de PETA États-Unis – a été l’une des centaines de milliers de personnes qui ont « liké » le post Instagram de Gisele.

La fausse fourrure n’est pas cantonnée à la couverture du numéro d’août 2017 de Vogue Paris. Gisele figure dans une campagne célébrant la fourrure et les peaux sans cruauté, dans toute leur gloire.

Que la fourrure provienne de Chine (où aucune législation ne protège les animaux dans les élevages de fourrure et où même des chiens et des chats sont attrapés, enfermés puis matraqués à mort), de Suède (où des visons ont été vu avec des plaies béantes sur leurs têtes et des infections graves), des États-Unis (où les renards sont gazés à mort ou reçoivent des décharges électriques), ou de France (où des animaux vivent dans des cages minuscules empilées dans des hangars sombres et insalubres), la fourrure rime avec une cruauté inouïe envers des êtres sensibles.

La mondialisation du commerce de la fourrure a rendu l’identification et l’origine d’articles en fourrure impossible à prouver. Les peaux sont échangées, vendues aux enchères et distribuées à des producteurs, et les produits finis sont souvent exportés. Même si l’étiquette d’un vêtement en fourrure indique que celui-ci a été fabriqué dans un pays européen, les animaux dont la fourrure a été utilisée ont certainement été élevés et abattus autre part.

Gisele a également récemment fait mention publiquement de l’alimentation végétale de sa famille. Elle a déclaré que son mari – Tom Brady, célèbre joueur de football américain – se sent plus en forme et joue mieux sur le terrain de football américain depuis qu’il a pris la décision de se passer de produits animaux.

The post Vogue Paris célèbre la fausse fourrure avec Gisele Bündchen appeared first on PETA France.

Un maire s’engage railleusement à protéger les animaux – PETA le prend au mot

En se moquant d’une militante, cet élu ne croyait pas si bien dire. Lorsqu’une résidente de Nant, une petite commune de l’Aveyron, a écrit à son maire, Monsieur Richard Fiol, lui demandant d’interdire la présence des cirques avec animaux sur le territoire de sa commune, elle a reçu une réponse pour le moins surprenante de l’élu. Celui-ci a ignoré sa demande, banalisant la souffrance des animaux et l’informant de manière railleuse que la commune envisagerait également d’interdir également de tenir « les chiens en laisse », de « tuer les escargots, limaces et chenilles » et de « monter sur les chevaux » parmi d’autres suggestions.

Le prenant au pied de la lettre, PETA a décidé d’écrire à Monsieur Richard Fiol lui demandant de faire passer certaines des mesures énumérées dans son courrier, dont la fin de la chasse, des charrettes tirées par des chevaux et des boucheries.

« Alors que certains esprits chagrins voient dans votre réponse une moquerie indigne et empreinte d’ignorance, nous avons choisi de vous prendre au mot et d’apporter notre soutien à la plupart des mesures que vous comptez faire voter. » a écrit l’association.

« Dans votre réponse, vous indiquez vouloir interdire l’enfermement des « oiseaux en cage », les « tapettes à souris qui font mourir ses [sic] adorables animaux domestiques dans d’affreuses douleurs », mais aussi le fait « d’atteler des chevaux à des charrettes », la « chasse et la pêche » et même « les boucheries ». Ces mesures progressistes permettraient en effet de protéger les animaux de souffrances aussi immenses qu’inutiles et nous sommes ravis d’apprendre que vous comptez jouer pleinement votre rôle d’élu. »

De manière plus réaliste, PETA demande à Monsieur Fiol de « prendre la décision d’interdire la venue des cirques qui détiennent et exploitent des animaux. »

PETA rappelle que les cirques sont par essence incompatibles avec la satisfaction des besoins les plus élémentaires des animaux. Dans les cirques, les animaux sont enfermés 90 % du temps, souffrent d’une frustration et d’une détresse profondes et sont forcés de faire des tours contraires à leur nature et à leurs besoins. Comme un animal ne va pas naturellement sur un tabouret ou dans un cerceau en flammes, les dresseurs ont recours à des pratiques violentes.

Agissez pour les animaux dans les cirques 

Près de soixante communes françaises ont déjà pris un arrêté interdisant la venue de cirques avec animaux sauvages sur leur territoire et PETA invite toutes les personnes s’opposant à la souffrance de ces êtres sensibles à contacter leurs élus locaux à ce sujet.

The post Un maire s’engage railleusement à protéger les animaux – PETA le prend au mot appeared first on PETA France.

ACTION : des militants sautent dans l’arène pour protester contre les corridas et leur cruauté barbare

Voici comment les membres de Vegan Strike Group ont investi l’arène de Pampelune en Espagne, pour apporter un peu de réconfort au taureau qui gisait là, agonisant, avec ses blessures saignantes :

Aujourd’hui est le premier jour de l’ignoble festival de San Fermín qui a lieu dans cette ville, durant lequel 54 taureaux sont poursuivis tout le long des rues pavées glissantes avant d’être frappés, frappés de lances et poignardés à mort dans l’arène.

Avant d’être traînés de force hors de la piste sanglante par les organisateurs, les deux membres de Vegan Strike Group ont brandi des pancartes proclamant « La corrida est de la torture ».  L’un des manifestants explique ainsi son action :

« Le taureau était terrifié et souffrait le martyr. On ne pouvait pas le laisser mourir seul. Nous représentons la majorité des gens qui, partout dans le monde, demandent la fin de ces spectacles cruels. »

La corrida offre le spectacle archaïque de sévices infligés à des animaux. Elle n’a pas sa place dans une société civilisée. De nombreux touristes qui assistent aux lâchers de taureaux ne réalisent pas que les taureaux qui sont forcés à courir dans les rues de Pampelune sont les mêmes qui seront par la suite torturés et tués dans l’arène.

Là, jusqu’à huit hommes provoquent, frappent et blessent à l’arme blanche un seul taureau au moyen de dagues et de banderilles – des sortes de harpons – jusqu’à ce qu’il s’affaiblisse à cause de la perte de sang. Puis le matador poignarde l’animal épuisé avec une épée pour essayer de lui transpercer le cœur.

PETA félicite ces courageux manifestants d’avoir rappelé aux spectateurs que le fait de tourmenter et de tuer des animaux pour un soi-disant divertissement est méprisable.

Voici ce que vous pouvez faire

L’opposition à la tauromachie s’accentue à la fois en Espagne, en France et partout dans le monde. Un sondage récent a révélé qu’une proportion écrasante d’Espagnols ne soutiennent pas ces jeux sanglants, et cette majorité s’élève à 93 % parmi les 16-24 ans. Plus de 100 villes espagnoles ont interdit ces événements cruels. Participez à ce mouvement pour rejeter les sévices infligés aux taureaux en signant notre pétition adressée au Premier ministre pour l’appeler à interdire la corrida et les lâchers de taureau au niveau national.

The post ACTION : des militants sautent dans l’arène pour protester contre les corridas et leur cruauté barbare appeared first on PETA France.

Action impressionnante contre la torture des taureaux à Pampelune

À Pampelune en Espagne, en amont du lâcher de taureau qui a lieu durant la féria de San Fermín, près de 100 militants de PETA et d’AnimaNaturalis se sont réunis dans le centre de Pampelune aujourd’hui, ne portant guère plus que des fausses cornes de taureaux et des sous-vêtements noirs, avec les mots « Stop aux corridas » peints sur leurs corps. Simultanément et tout en scandant vivement « corrida abolición », les militants ont cassé de fausses banderilles contenant de la peinture en poudre rouge au-dessus de leurs têtes, se couvrant ainsi et remplissant l’air autour d’eux de « sang ».






Découvrez en images, le restaurant végan éphémère de Pamela Anderson à Saint-Tropez

Pamela Anderson a plus d’un tour dans son sac lorsqu’il s’agit de promouvoir le respect des animaux et le mode de vie végan. Hier, PETA a assisté à la soirée de lancement de son restaurant végan éphémère à Ramatuelle.


 

La Table du Marché, c’est son nom, ouvrira tous les soirs pendant 50 jours dans le cadre privilégié du restaurant du chef Christophe Leroy, les Moulins de Ramatuelle aux environs de Saint-Tropez. Et dans le restaurant de Pamela Anderson, végane et militante, la cuisine sera bien entendu exclusivement végétale, c’est-à-dire sans chair ni produits d’origine animale.

Pamela Anderson multiplie les actions aux côtés de PETA. On se souvient de sa campagne « tous les animaux sont faits des mêmes morceaux » , son intervention à l’Assemblée nationale contre le gavage que subissent les canards et les oies pour le foie gras, son déplacement dans un camp de réfugiés à Calais pour cuisiner et distribuer des repas végans ou donner des cahiers de coloriage ou encore sa participation à une manifestation en faveur des animaux captifs devant le cirque Muller dans une commune du Var.

Après avoir conquis les cœurs, Pamela Anderson part désormais à la conquête des estomacs grâce à son restaurant éphémère qui ne manquera pas de ravir les gourmands.

Vous aussi, donnez sa chance à la cuisine végan

Découvrez les bases d’une alimentation saine et respectueuse des animaux et de l’environnement :

The post Découvrez en images, le restaurant végan éphémère de Pamela Anderson à Saint-Tropez appeared first on PETA France.

Nick Cave et Iggy Pop ensemble pour défendre les animaux

Les deux légendes du rock et du punk se sont associées à PETA États-Unis pour réaliser un tout nouveau clip.

Iggy Pop – en chair et en os ainsi qu’en dessin animé, et immanquablement torse nu – y montre ses muscles tout en se trémoussant au rythme d’une des chansons d’amour les plus populaires de Nick Cave, « Breathless ». Celui qui est considéré comme le « parrain du punk » figure dans le rêve de son chien où il y prend le rôle d’un superhéros, aidant une tortue à traverser la rue et défendant un lapin d’un chasseur, pendant que Nick Cave chante :

« Le lapin se cache sous le sol
Car il est sans défense sans toi
Le ciel du jour se meurt
Et toutes les créatures terrestres arrêtent de jouer
Car nous sommes tous à bout de souffle sans toi. »

Nick Cave and the Bad Seeds et Iggy Pop font partie des nombreux chanteurs et musiciens qui, tels que Paul McCartney, The Black Keys, Sia, Morrissey et Chrissie Hynde ont collaboré avec PETA ou ses affiliées pour promouvoir le respect des animaux.

Nul doute que si les humains se comportaient envers les animaux comme les superhéros que nos chiens pensent que nous sommes, le monde serait bien meilleur.

Serez-vous vous aussi un superhéros pour les animaux ?

En ce moment en France, des milliers de visons sont enfermés dans des cages, frustrés à vie et ils n’en sortiront que pour connaître une mort violente. Les animaux tués pour leur fourrure vivent un cauchemar qui ne prendra fin que si nous agissons.

Demandez au ministre de l’Agriculture d’interdire l’élevage d’animaux à fourrure en France.

The post Nick Cave et Iggy Pop ensemble pour défendre les animaux appeared first on PETA France.

L’intelligence du cochon

Les cochons sont empreints de tout un tas de stéréotypes négatifs comme celui d’être sales : peut-être vous a-t-on déjà dit que vous mangiez comme un cochon ou encore que vous aviez un caractère de cochon. Pourtant, la réalité est tout autre.

Des capacités mentales impressionnantes

Dans une étude parue dans l’International Journal of Comparative Psychology, la neuroscientifique Lori Marino, de l’université Emory (États-Unis) explique que les cochons ont une très bonne mémoire à long terme et déclare « nous avons démontré que les cochons partageaient un nombre de capacités cognitives avec d’autres espèces intelligentes comme les chiens, les chimpanzés, les éléphants, les dauphins et même les humains ».

Des chercheurs à Cambridge (Grande-Bretagne), dirigés par le professeur Broom, ont démontré que les cochons avaient une conscience de soi, grâce au test du miroir. Ces derniers en ont déjoué le mystère et se montraient capables de localiser de la nourriture à partir de son reflet. Broom a même écrit dans le livre Révolutions animales, comment les animaux sont devenus intelligents dont il est co-auteur : « Chaque cochon a dû observer les caractéristiques de son environnement, se les rappeler, déduire les relations entre aspects observés et aspects remémorés, et agir en conséquence ».

Une expérience menée en 1997 a également démontré que les cochons sont capables de manipuler une manette afin de faire bouger un curseur sur un écran, à l’instar des chimpanzés, ce qui témoigne des facultés cognitives de ces animaux.

Copains comme cochons

La hiérarchie entre les cochons est bien structurée et on remarque beaucoup de coopérations entre eux. Ils aiment jouer ensemble comme le feraient les chiens. Les porcelets construisent entre eux des liens forts et utilisent des moyens de communication complexes comme des cris ou des grognements.

Ces animaux disposent même d’une forme d’intelligence appelée intelligence sociale ou encore « machiavélique », qui consiste à tromper autrui. Ceci a été démontré par des chercheurs de Bristol (Grande-Bretagne), où des cochons faisaient semblant de ne pas connaître la cachette de nourriture lorsqu’ils étaient en présence d’autres cochons, afin d’éviter d’être suivis.

En outre, les cochons ont de l’empathie : ils savent reconnaître et expérimenter une même émotion éprouvée par un autre individu.

Propre comme un cochon

Les cochons sont des mammifères très propres, qui ne se couchent jamais dans une litière souillée et font toujours leurs besoins dans un lieu bien distinct de celui où ils dorment et mangent. En revanche, s’il est vrai que les cochons aiment se rouler dans la boue, ce n’est pas pour rien : ne transpirant pas, il leur est nécessaire de se couvrir de boue pour se rafraîchir, ou bien d’aller dans de l’eau fraîche, et cela leur permet aussi de protéger leur peau des parasites et du soleil.

Laissons-les vivre !

Prenez la décision d’opter pour une alimentation végane. Commandez le « Guide du végan en herbe » de PETA rempli de conseils et de recettes :

The post L’intelligence du cochon appeared first on PETA France.

Victoire ! Gajraj l’éléphant est libéré après 50 ans de maltraitance

Plus de 200 000 sympathisants de PETA Inde et d’affiliées internationales ont demandé que cet éléphant traumatisé soit relâché. Grâce à cette mobilisation, l’Agence pour la forêt du Maharashtra a libéré Gajraj de ses chaînes et il a été emmené au centre Wildlife SOS éléphant.

Après avoir passé 50 longues années enchaîné aux abords des lieux touristiques que sont le musée de Shri Bhavani et le temple Yamai Devi à Satara, Gajraj a finalement été libéré de ses chaînes. Ce vieil éléphant, dont le traitement déplorable avait déclenché les campagnes Free Gajraj menées par PETA Inde et ses affiliées internationales est désormais en route vers l’Elephant Conservation and Care Centre (ECCC) à Mathura, un projet collectif réunissant PETA Inde, Wildlife SOS et l’Agence pour la forêt et la vie sauvage d’Uttar Pradesh. Il y recevra des soins vétérinaires vitaux et commencera son intégration au sein d’un troupeau d’éléphants, après toutes ces années passées dans la solitude.

La vidéo issue d’une enquête récente menée par PETA Inde montre que Gajraj se balançait en avant et en arrière et hochait la tête, un comportement qui indique un stress aigu. Les chaînes qui lui enserrait les pattes lui provoquait de douloureux abcès sur le corps et il n’avait apparemment pas reçu de soins vétérinaires, y compris les plus élémentaires. Il sera désormais capable de vivre le reste de ses jours dans un environnement plus naturel, parmi les siens.

Grâce à tous ceux qui ont agi pour aider Gajraj, cette vie entière de souffrance a pris fin.

VOUS pouvez aider les éléphants captifs en France en faisant pression sur votre maire pour que votre commune interdise l’installation des cirques animaliers qui les retiennent prisonniers.

The post Victoire ! Gajraj l’éléphant est libéré après 50 ans de maltraitance appeared first on PETA France.

La directive européenne sur les produits chimiques est responsable de tests mortels sur les animaux, mais vous pouvez faire quelque chose

Depuis le démarrage de REACH jusqu’en 2016, 1 000 000 d’animaux avaient déjà été utilisés au cours d’expériences douloureuses et mortelles, et des millions d’autres seront certainement utilisés dans les années qui viennent. La directive est claire : les tests sur les animaux doivent être évités dès que cela est possible. Mais cette règle est souvent enfreinte.

Pendant des années, PETA et ses affiliées ont interpellé l’ECHA (Agence européenne des produits chimiques) – l’organisme chargé de la surveillance de REACH – car elle n’agit pas suffisamment pour s’assurer que les entreprises évitent les tests sur les animaux lorsque d’autres options sont disponibles. Cela signifie que des milliers d’animaux meurent dans des expériences douloureuses qui étaient potentiellement évitables.

Voici un historique ce qui a été fait jusqu’à présent, ainsi que des informations sur la façon dont vous pouvez nous aider à appeler à des changements.

2009 : PETA Royaume-Uni demande la fin des tests doublons

Lorsque PETA Royaume-Uni et PETA États-Unis découvrirent que REACH exigeait des tests doublons sur les animaux, elles furent à l’origine et cosignataires – avec d’autres organisations de protection des animaux – d’une lettre à l’ECHA expliquant de quelle manière les tests doublons pouvaient être évités. L’ECHA fut prompte à prendre en compte leur conseil et publia un guide qui sauva peut-être la vie à 4,5 millions d’animaux.

2011–2014 : La plainte adressée au Médiateur européen est constituée

En 2011, PETA Royaume-Uni apprit que des dizaines de milliers d’animaux étaient empoisonnés et tués pour des tests potentiellement évitables. L’ECHA fut contactée immédiatement et à plusieurs reprises à propos de cette utilisation déraisonnable d’animaux. Pourtant, l’agence continua à s’exonérer de son devoir de s’assurer que les tests sur les animaux fussent réduits au maximum. En 2012, PETA Royaume-Uni fit part de ses inquiétudes au Médiateur européen qui, à la fin de 2014, détermina que l’ECHA n’avait pas employé pleinement son pouvoir afin de minimiser le nombre d’expériences sur les animaux, comme la loi le lui imposait. Si cet organisme avait pris ses responsabilités et avait mis en œuvre les recommandations du Médiateur, il aurait au moins été capable de limiter l’hécatombe.

2015 : PETA réclame l’application de la loi

Après avoir découvert que l’ECHA traînait dans la mise en œuvre des recommandations du Médiateur et continuait à autoriser que des animaux mourussent dans des expériences qui auraient pu être évitées, plus de 24 000 sympathisants de PETA Allemagne, PETA France, PETA Pays-Bas, et PETA Royaume-Uni signèrent une lettre ouverte demandant de mettre fin à l’augmentation du nombre de victimes. Cela retint l’attention de l’ECHA et fut à l’origine d’une promesse publique de sa part annonçant une action accrue pour réduire les tests sur les animaux.

2015 : Une décision prise après un recours et qui fera jurisprudence démontra que l’ECHA avait donné la priorité à de échéances arbitraires aux dépends de vies animales

L’ECHA exigea d’une entreprise qu’elle menât un test pour REACH qui aurait impliqué de gaver environ 1300 animaux en période de grossesse ou nouveau-nés avec un produit chimique avant de les tuer et de les disséquer. De manière honteuse, à cause d’une échéance qu’elle s’était elle-même fixée, l’ECHA refuse de prendre en compte une nouvelle information qui démontrait que ce test mortel pouvait être évité. Le Consortium scientifique international de PETA, dont PETA France est membre, s’est unie à l’entreprise pour faire appel de cette exigence qui fut annulée. De plus, l’ECHA fut contrainte de changer ses processus administratifs et de s’assurer que désormais, toute information pût être évaluée avant que des tests sur les animaux ne fussent réalisés.

2016 : Le Médiateur lance une enquête sur les tests de cosmétiques réalisés sur les animaux

Utilisant REACH comme excuse, la Commission européenne et l’ECHA décidèrent qu’ils autorisaient les tests sur les animaux sous certaines conditions pour les produits chimiques utilisés dans les cosmétiques. Cette décision scandaleuse violait à la fois l’interdiction des tests sur les animaux pour les cosmétiques et la directive REACH elle-même. PETA constitua une autre plainte et le Médiateur enquêta sur nos affirmations selon lesquelles la Commission et l’ECHA étaient en train d’essayer d’affaiblir l’interdiction des tests des ingrédients des cosmétiques sur les animaux. L’affaire est toujours en cours.

2016 : L’ECHA promet de se concentrer sur les alternatives aux tests sur les animaux

Grâce aux efforts continus de PETA, de nos affiliées internationales et du Consortium scientifique international de PETA, l’ECHA mit finalement l’accent sur les méthodes de test sans animaux, déclarant qu’elle allait donner la priorité à la promotion de méthodes sans animaux. Mais nous devons nous assurer que les actes suivent la parole.

2017 : Il est temps que l’Europe se positionne à la pointe des tests sans animaux

Alors que l’évaluation formelle de REACH par la Commission européenne est attendue pour le premier juin 2017, il est temps d’agir et de nous assurer que l’ECHA va faire ce qu’elle a annoncé.

PETA a lancé une pétition demandant à l’UE de montrer la voie en matière de science progressiste et innovante en mettant fin aux tests des produits chimiques sur les animaux.

VOUS pouvez aider

Signez la pétition et exhortez la Commission européenne à saisir l’occasion de la réévaluation de REACH pour mettre un terme à ces expériences cruelles et adopter des méthodes de recherche de pointe qui ne font de mal aux animaux.

The post La directive européenne sur les produits chimiques est responsable de tests mortels sur les animaux, mais vous pouvez faire quelque chose appeared first on PETA France.